République de Mahabad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
République du Kurdistan
(ku) Komarî Kurdistan

Jan. – déc. 1946

Drapeau
Drapeau de la République de Mahabad
Blason
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation approximative de la République du Kurdistan
Informations générales
Statut République, État non reconnu internationalement
Capitale Mahabad
Langue Kurde
Religion Islam
Histoire et événements
Création
Dissolution

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Plan de la République de Mahabad en 1945-1946[1].

La République de Mahabad (en persan : جمهوری مهاباد) ou République du Kurdistan est une création éphémère dans le Kurdistan iranien en 1946. Elle est le deuxième État kurde contemporain, après la République d’Ararat en Turquie. Sa capitale est la ville kurde de Mahabad dans le nord-ouest de l’Iran. Son existence est liée à la crise irano-soviétique entre les États-Unis et l’URSS.

Présentation[modifier | modifier le code]

En août 1941, les troupes allies franchissent les frontières iraniennes. Les régions pétrolifères du Sud sont occupées par l'armée britannique, tandis que l’armée rouge soviétique occupe la province d’Azerbaïdjan, dans le Nord[2].

Le retrait des troupes iraniennes permet aux Kurdes de déclarer l'indépendance de leur république le  : Qazi Muhammad est président de la République et le Premier ministre est Hadji Baba Sheikh (en). Les Soviétiques se montrent plutôt sceptiques mais acceptent d'aider la nouvelle république en lui livrant quelques milliers de fusils et une imprimerie[2].

Bien que l'influence communiste soit très faible, de grands progrès sont accomplis dans le domaine de l’instruction, de l’hygiène publique, des routes. Des livres scolaires furent imprimés en kurde. L’agriculture fut confiée à un département spécial et le commerce extérieur fut strictement contrôlé. On organisa aussi une armée nationale. Les combattants expérimentés de Moustafa Barzani, qui avaient dû se replier d’Irak, vinrent renforcer le potentiel militaire[2].

La République de Mahabad est cependant écrasée moins d'un an plus tard par l’armée iranienne, encouragée et armée par les États-Unis. Après la disparition de la république, Qazi Muhammad, son frère Sadr i Qazi et son cousin Saïf i Qazi sont exécutés en public au centre de Mahabad[2].

De son côté, Moustafa Barzani, après une marche d'une durée cinquante-trois jours, poursuivi par des troupes iraniennes, irakiennes et même turques, réussit à se réfugier en Union soviétique avec près de cinq cents de ses hommes d’armes. Ceux de ses compagnons qui s’étaient rendus aux autorités militaires de l’Irak, lesquelles leur avaient promis la vie sauve, sont pendus le 17 juin 1947[2].

Archibald Roosevelt, fils du président des États-Unis Theodore Roosevelt, a écrit dans La République kurde de Mahabad, que le principal problème de la république de Mahabad était qu’elle avait besoin de l’aide soviétique. Mais cette alliance avec l’Armée rouge provoqua un désaccord avec de nombreuses tribus kurdes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • William Eagleton, Jr. : La république kurde, Complexe, Bruxelles, 1992. (ISBN 978-2-87027-418-7)
  • William Eagleton, Jr. : The Kurdish Republic of 1946. Oxford University Press, London 1963. (en)
  • Yassin, Burhaneddin A., Vision or Realty: The Kurds in the Policy of the Great Powers, 1941-1947, Lund University Press, Lund/Sweden, 1995. (ISSN 0519-9700), (ISBN 91-7966-315-X) Lund University Press. ou (ISBN 0-86238-389-7) Chartwell-Bratt Ltd. (en)
  • The Republic of Kurdistan. Fifty Years Later. dans : International Journal of Kurdish Studies. Library, Brooklin NY 11.1997, 1 & 2. (ISSN 0885-386X) (en)
  • Moradi Golmorad: Ein Jahr autonome Regierung in Kurdistan, die Mahabad-Republik 1946 - 1947 in: Geschichte der kurdischen Aufstandsbewegungen von der arabisch-islamischen Invasion bis zur Mahabad-Republik, Bremen 1992, (ISBN 3929089009) (de)
  • M. Khoubrouy-Pak : Une république éphémère au Kurdistan, Paris u.a. 2002, (ISBN 2-7475-2803-0)
  • David A. McDowall : Modern History of the Kurds, I. B. Tauris, 1996 (Current revision at May 14, 2004). (ISBN 1-86064-185-7) (en)
  • Susan Meiselas : Kurdistan In the Shadow of History, Random House, 1997. (ISBN 0-679-42389-3) (en)
  • Archie Roosevelt, Jr. : The Kurdish Republic of Mahabad. dans: Middle East Journal. Washington DC 1947,1 (July), p. 247-69. (ISSN 0026-3141) (en)
  • Kurdish Republic of Mahabad. dans : Encyclopedia of the Orient. (en)
  • The Kurds : People without a country. dans : Encyclopedia Britannica. (en)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]