Royaume du Kurdistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Royaume du Kurdistan

1922–1924

Drapeau
Drapeau du Kurdistan
Description de cette image, également commentée ci-après
Le royaume du Kurdistan.
Informations générales
Statut Monarchie
Capitale Souleimaniye
Langue kurde (sorani, kurmandji, zazaki)
Religion islam (sunnisme)
Roi
1922-1924 Mahmoud Barzandji
Premier Ministre
1922-1924 Qadir Barzandji

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume du Kurdistan[1] (en kurde : Keyaniya Kurdistanê, en arabe : كوردستان که‌یانیی) est un État non reconnu de courte durée (moins de deux ans) proclamé en dans la ville de Souleimaniye dans le nord de l'Irak après l'effondrement de l'Empire ottoman. Officiellement, le territoire concerné était sous la juridiction du mandat britannique de Mésopotamie. Ce royaume est établi suite aux révoltes menées par le cheikh Mahmoud Barzandji et est dissous en 1924 par les Britanniques.

Révoltes de Mahmoud Barzandji[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Kingdom of Kurdistan » (voir la liste des auteurs).
  1. La révolte de Cheikh Saïd en Turquie a conduit à ce qu'un territoire de la récente république turque devienne autonome. Cette autonomie ne peut être qualifiée de royaume compte tenu de la très courte durée (deux mois) et de l'absence de structures de gouvernance mises en place.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) D. McDowell, A Modern History of the Kurds, pp. 155–163, 194-196, 1996.
  • (en) J. Prince, A Kurdish State in Iraq in Current History, .
  • (en) R. Fatah, Mustafa Pasha Yamolki: his life and role in the Kurdish nationalist movement, 2005.
  • (en) R. Fatah, The Kurdish resistance to Southern Kurdistan annexing with Iraq, 2006.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]