Québecor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Quebecor)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Québecor inc.
logo de Québecor

Création 1965
Fondateurs Pierre Péladeau
Personnages clés Pierre Péladeau : fondateur
Pierre Karl Péladeau
Robert Dépatie
Manon Brouillette
Forme juridique Publique
Action TSX : QBR.AQBR.B
Siège social Montréal, Québec
Drapeau du Canada Canada
Activité Médias de masse
Télécommunications
Produits Télévision
Édition
Câblodistribution
Imprimerie
Commerces
sites web
Filiales Québecor Média
Effectif 17 100 (2011)
Site web www.quebecor.com

Capitalisation 5,66 G$CAN
Résultat net en augmentation 171 millions $CAN ()

Fondée en 1965, Québecor inc. (Quebecor avant avril 2012[note 1]) est une entreprise québécoise proposant des prestations dans les domaines de l'imprimerie commerciale, des médias (journaux, magazines, radio, télévision) et des télécommunications : câblodistribution, Internet (voir Canoë), téléphonie. Son siège social est situé à Montréal, au Québec.

Description[modifier | modifier le code]

Siège social de Québecor
rue Saint-Jacques, Montréal

Les activités de ce conglomérat se retrouvent dans sa filiale Québecor Média, constituée d'un ensemble d'entreprises dont les services portent sur les communications de masse : journaux, livres, magazines, télévision par câble, télévision, radio, Internet, etc.

Historique[modifier | modifier le code]

Fondée par Pierre Péladeau en 1965, l'entreprise exerce dans le domaine de l'impression commerciale.

Au décès de Pierre Péladeau, en 1997, ses fils Érik et Pierre Karl Péladeau se partagent la direction des composantes de l'entreprise. Pierre Karl Péladeau assume seul la direction du groupe en 1999. En mars 2013, il annonce sa démission en tant que président et chef de la direction. Il est remplacé à ce poste par Robert Dépatie. Pierre Karl Péladeau reste chez Québecor comme vice-président du conseil et président du conseil des filiales Québecor Média et Groupe TVA[2].

Informations économiques[modifier | modifier le code]

L'entreprise opère via plusieurs filiales :

Québecor inc. détenait aussi auparavant[évasif] les activités d'impression commerciale de Quebecor World.

logo nom type région langue
Logo Le Journal de Montréal.svg Le Journal de Montréal journal quotidien Montréal et ses environs français
Logo 24H Montréal.svg 24H Montréal journal quotidien Montréal français
Logo Le Journal de Québec.svg Le Journal de Québec journal quotidien ville de Québec et ses environs français

Critiques[modifier | modifier le code]

La concentration médiatique qui entoure Québecor a semé la controverse au Québec. Selon un sondage réalisé par la firme CROP en 2011, bien des Québécois estiment que la concentration de la presse nuit au droit du public à une information de qualité[3].

Selon une recherche réalisée en 2007, auprès de 385 journalistes travaillant principalement pour Radio-Canada, Gesca et Québecor, la grande majorité des journalistes, tous conglomérats confondus, sont d'avis que la concentration et la convergence dans les conglomérats tels que Québecor nuisent à la qualité, à la diversité et, surtout, à l'intégrité de l'information, qui serait détournée du service public afin de satisfaire des intérêts particuliers[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En 2012, le nom a été francisé en ajoutant un accent aigu[1].
  1. « Péladeau inquiet de l'alliance Bell-Astral », sur LaPresse.ca
  2. Chu Anh Pham, « Pierre Karl Péladeau quitte la direction de Québecor », sur CanoeTV (consulté le 16 mai 2015)
  3. "La concentration des médias et Québecor toujours malmenés par l'opinion publique", Projet J, Observatoire du Journalisme. URL :http://projetj.ca/article/la-concentration-des-medias-et-quebecor-toujours-malmenes-par-lopinion-publique (consulté le 8 octobre 2014)
  4. "Médias - La convergence pèse lourd sur les épaules des journalistes du Québec", Le Devoir. URL :http://www.ledevoir.com/non-classe/221431/medias-la-convergence-pese-lourd-sur-les-epaules-des-journalistes-du-quebec (consulté le 8 octobre 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]