Discussion:Prisonnier politique

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives


En l'état, cet article ne nous apprend quasiment rien… Je viens d'effacer les quelques mots (« Ils y sont très rares ») dans les sections « Royaume-Uni » et « Espagne », puisque ces mots en soi n'ont aucun sens. Ils ne nous disent rien. J'ai également effacé les sections portant sur les États-Unis et Israël, car elles étaient "sourcées" uniquement par des posts de blogs, et donc hautement contestables. S'il y a des prisonniers politiques aux États-Unis et en Israël, il faut des sources sérieuses pour l'attester. Aridd (discuter) 7 novembre 2014 à 13:04 (CET)

Ajouté en articles connexes Amnesty international dont les rapports sont la source la plus sérieuse, --Spiridon Ion Cepleanu (discuter) 7 novembre 2015 à 11:50 (CET)

Tendancieux ou incomplet[modifier le code]

Les exemples de "prisonniers politiques" sont quasiment tous du même bord, et beaucoup ont commis et reconnu des crimes violents. Que certains d'entre eux aient dépassé la durée de leur sentences ou n'aient pas obtenu juridiquement une révision de procès ou remise de peine en fait-il automatiquement des prisonniers simplement politiques?  --SteveMTN (discuter) 18 janvier 2017 à 18:32 (CET)SteveMTN

Coup de gueule un rien troll[modifier le code]

Souloccupy, plutôt que d'essayer de vandaliser l'encyclopédie, je t'enjoins à t'exprimer ici.

Cheers, Thouny (discuter), le 25 octobre 2017 à 09:02 (CEST)

complétement modification de l'article sous prétexte de réorganisation[modifier le code]

bonjour ceci était avant tout un message d'alarme car je constates beaucoup d'articles révisés de manière qui peut s’apparenter à de la censure. j'avais passer une semaine sur l'ancienne version que je t'invites à aller voir cette version était beaucoup plus complète et rangé en section pays cela me paraissait beaucoup mieux la version actuelle n'ayant aucune envie de la restaurer pour ne pas rentrer dans un interminable conflit j'ai préféré passer un coup de gueule. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Souloccupy (discuter).

C'est vrai que l'utilisation du terme de « Prisonnier politique » se fait souvent à tort et à travers par les opposants à un régime démocratique que l'on s'empresse parfois de qualifier de « dictatorial » pour justifier des actes violents qui n'ont pas de justification. Mettre sur le même plan Nelson Mandela et le Mahatma Gandhi avec un obscur manifestant arrêté à Lille en 2016 lors d'un manif contre loi-travail, il y a vraiment de quoi passer un autre coup de gueule. Avant de parler de censure, il faudrait vraiment arrêter de prendre « au pied de la lettre » toutes les inepties vu sur les blogs propagandistes et qui ne font que colporter les déclarations « pompeuses » d'organisations syndicales ou de groupuscules révolutionnaires.--Pj44300 (discuter) 5 février 2019 à 15:05 (CET)