Classe Deutschland (croiseur lourd)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le domaine militaire image illustrant un bateau ou un navire
Cet article est une ébauche concernant le domaine militaire et un bateau ou un navire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les autres classes de navires du même nom, voir Classe Deutschland.
Classe Deutschland
Image illustrative de l'article Classe Deutschland (croiseur lourd)
L'Admiral Scheer.
Caractéristiques techniques
Type Croiseur lourd
Longueur 186 m
Maître-bau 21,69 m
Tirant d'eau 7,25 m
Déplacement 10 800 t
Port en lourd 14 520 t
Propulsion 8 moteurs diesel MAN
2 hélices
Puissance 52 050 ch
Vitesse 28 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage tourelles: 140 mm
coque: 80 mm
pont: 45 mm
Armement 6 canons de 28 cm en tourelle triple
8 canons de 15 cm en tourelle simple
8 tubes à torpille de 53,3 cm
Rayon d’action 10 000 milles à 20 kn
Autres caractéristiques
Équipage 33 officiers
586 hommes d'équipage
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Période de
construction
1929 - 1936
Période de service 1933 - 1945
Navires construits 3
Navires perdus 1
Navires démolis 2
Classe Admiral Hipper Suivant

La classe Deutschland est une classe allemande de croiseurs lourds, connue en allemand sous le nom de Panzerschiffe, signifiant littéralement « navire cuirassé » mais que les Britanniques surnommèrent « cuirassé de poche » du fait de leur fort armement. Le Deutschland, l’Admiral Scheer et l’Admiral Graf Spee sont les trois navires de cette classe, construits entre 1929 et 1936.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Profil d'un croiseur de la classe Deutschland

Après la Première Guerre mondiale, le traité de Versailles limite le tonnage des navires de bataille de la marine allemande à 10 000 tonnes et leurs canons à un calibre de 280 mm. La classe Deutschland est ainsi créée pour pallier ce problème. L’Admiral Scheer et ses sisterships sont spécifiquement conçus par la Reichsmarine afin de surpasser en puissance de feu tout croiseur plus rapide qu'eux et susceptible de les rattraper, tout en respectant les clauses du traité.

Pour rester dans les limites de tonnage imposées par le traité de Versailles , les ingénieurs allemands sont contraints d'innover: Les tôles de coque et les plaques de blindage sont soudées bord à bord par soudure à l'arc électrique, une technique qui économise le poids considérable des rivets et du recouvrement des tôles associé à cette technique, un gain d'environ 20% est ainsi réalisé , à résistance structurelle égale..

Le remplacement des turbines de propulsion par des moteurs Diesel permet de supprimer l'énorme poids des chaudières et de libérer de l'espace pour les soutes à munition et à combustible, toutefois , pour obtenir la vitesse cible de 28 noeuds, les ingénieurs sont contraints d'atteler 4 moteurs sur chaque arbre d'hélice , via une complexe boite d'engrenages . Par ailleurs , le fuel lourd doit être purifié à bord, via une chaudière et une colonne de distillation, pour être compatible avec les injecteurs des Diesel, une installation complexe dont la destruction scellera le sort du Graf von Spee lors de la bataille du Rio de la Plata

Histoire du service[modifier | modifier le code]

À la suite du traité de Versailles qui l'empêchait de reconstituer une marine puissante, l'Allemagne se trouve avant l'entrée en guerre avec une flotte de combat très inférieure en nombre à celle des Anglais[1]. La Kriegsmarine est donc dans l'impossibilité de conduire une guerre navale classique. Ceci étant, le grand amiral Erich Raeder, commandant en chef des forces navales allemandes, ne se sent pas en mesure de participer efficacement à la guerre qui s'annonçait. Il avait même la conviction que ses forces ne pourraient pas défendre durablement le littoral et le trafic maritime allemand.

Étant donné la faiblesse de la marine allemande, les navires de cette classe seront principalement affectés à des missions de corsaires. Le Deutschland sera mis hors de service en 1948, l’Admiral Graf Spee sabordé en 1939 et le Admiral Scheer sera coulé par des bombardiers britanniques en 1945.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En effet la Kriegsmarine comptait 2 cuirassés, 3 cuirassés de poche de 10000t, 2 croiseurs de bataille de 39000t, 3 croiseurs lourds, 6 croiseurs légers, une douzaine de torpilleurs, 7 ravitailleurs et une cinquantaine de sous-marins. La Royal Navy comptait, elle, 18 cuirassés, 3 croiseurs de bataille, 12 porte-avions, 18 croiseurs lourds, 76 croiseurs légers, 209 destroyers, et 76 sous-marins.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Erich Gröner, German Warships: 1815–1945, Annapolis, MD, Naval Institute Press, (ISBN 0870217909)
  • Antony Preston, The World's Worst Warships, London, Conway Maritime Press, (ISBN 0851777546)
  • Jürgen Rohwer, Chronology of the War at Sea, 1939–1945: The Naval History of World War Two, Annapolis, US Naval Institute Press, (ISBN 1-59114-119-2)
  • M. J. Whitley, Battleships of World War II, Annapolis, Naval Institute Press, (ISBN 155750184X)
  • Gordon Williamson, German Pocket Battleships 1939–1945, Oxford, Osprey Publishing, (ISBN 1841765015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :