Préparation mentale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Préparation mentale est "un entraînement qui consiste à développer les habiletés mentales et cognitives dans l’objectif d’optimiser la performance personnelle (ou collective) du (des) sportif(s) tout en favorisant le plaisir de la pratique et l’autonomie"[1].La pratique s’appuie sur des publications scientifiques de la psychologie du sport et respecte la charte éthique de la Société Française de Psychologie du Sport.

Elle est la partie psychologique (versant psycho-affectif) de la préparation d'un athlète compétiteur. Elle s’inscrit au même titre que le développement des qualités physiques et des habiletés technico-tactiques.

Parmi les activités et outils à disposition du préparateur mental nous avons : l'hypnose, les techniques d’autosuggestion, l’imagerie mentale, les techniques de relaxation, la PNL, intelligence émotionnelle, les arts martiaux, la sophrologie, les techniques cognitives et comportementales, etc.

Dans le cadre de ces dernières techniques, on distingue notamment l'utilisation de routine favorisant la concentration, la relaxation, ou encore la combativité, ainsi que l'utilisation du dialogue interne. Il est à noter que les sportifs de haut niveau utilisent souvent sans le savoir les techniques de préparation mentale- sans l'aide d'un préparateur mental-, mais certains le font plus fréquemment ou plus efficacement.

Le travail du préparateur mental sera le plus souvent d'entraîner l'athlète à utiliser plus systématiquement ces techniques à l'entraînement et en compétition, de manière à optimiser leur potentiel.

Différentes approches[modifier | modifier le code]

Selon Loïc Gouzerh , professionnel de la préparation mentale , deux tendances cohabitent[2] :

  • La première approche apparaît comme une recherche de résolution de problèmes d'ordre psychologique. Elle est du ressort des psychologues, des psychothérapeutes, des psychanalystes et parfois des psychiatres. Elle est plutôt orientée sur l'analyse du passé de l’athlète dans lequel se trouve l'origine de ses déséquilibres psychologiques. Il s'agit de comprendre le pourquoi des problèmes.
  • La deuxième approche a pour but de développer les qualités mentales nécessaires à la pratique de la compétition. Elle est du ressort des entraîneurs et des préparateurs mentaux. Elle est principalement orientée sur le présent et le futur par rapport à des rendez-vous compétitifs et permet d'acquérir des moyens concrets pour gérer l'avant match, le match proprement dit et l'après match. Il s'agit ici de s'intéresser au comment de la performance. Ici, un préparateur peut être un psychologue spécialisé en préparation mentale, mais pas forcément.

Cette dernière se veut globale et systémique (c'est-à-dire qu'elle prend en compte l'athlète dans son environnement et dans l'influence de celui-ci : famille, couple, milieu pro, vie individuelle, vie sociale, lieu de vie, ...) et s'articule autour de 3 points fondamentaux :

  1. Une base solide issue du Coaching Pro, système de valeurs, besoins, croyances, limites, talents, options, confiance.
  2. Une base technique issue des fondamentaux sportifs, routines pré-compétitives, acuité visuelle, respiration ventrale, concentration, répétition mentale, intelligence émotionnelle, imagerie mentale associée ou IMA.
  3. La maitrise de différents outils complémentaires en relations avec les besoins de l'athlète...hypnose, EFT, HBDI Modèle Herrmann.

Comme le dit Gilles Binet, autre professionnel de la préparation mentale sportive : « c'est une gestion plus humaine que sportive. Il s'agit de faire progresser un athlète en dehors de la technique, du physique, de la tactique ou de la stratégie. la préparation mentale pour un sportif se fait en amont de la compétition, durant la compétition, et après la compétition.Il faut donc se préparer en dehors des résultats qu'il est susceptible d'obtenir. » [3]

Profil d'un préparateur mental[modifier | modifier le code]

Le préparateur mental est un professionnel qui a un cursus sportif et une formation université solide.

Comme le préparateur physique, le préparateur mental a suivi une formation STAPS à l'université.

Le cursus pour faire ce métier est une licence entrainement sportif suivi d'un master II Spécialisé en "Préparation Psychologique et Coaching"[4]

Il faut distinguer le professionnel qui aura fait 5 années d'études spécialisées dans la préparation mentale du simple passionnée de sport qui aura envie d'accompagner un sportif. Le mental c'est complexe il y a des connaissances nécessaires à avoir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Fournier, {{Article}} : paramètre « titre » manquant, paramètre « périodique » manquant, paramètre « année » ou « date » manquant
  2. Interview sur France 24 de Mentalpesport.
  3. Revue de presse de performancementale.com
  4. [1]Site internet Université Montpellier Master II PPC

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]