Pouilly-le-Fort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pouilly-le-Fort
Pouilly-le-Fort
Ancienne école à Pouilly-le-Fort
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Melun
Intercommunalité Communauté d'agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart
Commune Vert-Saint-Denis
Géographie
Coordonnées 48° 35′ 07″ nord, 2° 37′ 44″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte administrative de Seine-et-Marne
City locator 15.svg
Pouilly-le-Fort
Géolocalisation sur la carte : Seine-et-Marne
Voir sur la carte topographique de Seine-et-Marne
City locator 15.svg
Pouilly-le-Fort
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 15.svg
Pouilly-le-Fort
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 15.svg
Pouilly-le-Fort

Pouilly-le-Fort est un des deux hameaux de la commune de Vert-Saint-Denis, situé dans le département de Seine-et-Marne, France.

La seigneurie de Boissettes, aujourd'hui commune indépendante, passa dans celle de Pouilly-le-Fort en 1338.

Elle fut une seigneurie appartenant à la famille de Vaudétar au XIVe siècle et XVe siècle, également Vidame de Meaux.

Au XIXe siècle, sa population excédait celle du chef-lieu Vert-Saint-Denis[1].

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • Puits à roue : rue de la Bichère. En pierre et fonte.
  • Pont : rue Pichet. En pierre. Au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, plusieurs ponts sont construits sur le cours du ru de Balory.
  • Lavoir : rue du lavoir. En pierre et en bois. Seconde moitié du XIXe siècle. Le ru de Balory alimente des lavoirs construits au XIXe siècle afin d'éviter que les lavandières ne lavent le linge directement dans le ru (il fut très endommagé le par un camion poubelle).
  • Château fort : rue Grande. En pierre. Le château date du XIVe siècle. En 1331, Guillaume de Vaudétar, au service de Philippe VI, reçoit la seigneurie et le château du Petit-Jard. Le château connaît des aménagements au XVe siècle, à la fin du XVIIe, ainsi qu’au XIXe siècle. Deux chartes en date de 1385 et de 1667 mentionnent un second corps de bâtiments avec une tour, un pont-levis, une chapelle, une basse-cour avec écuries, pressoirs et logements.
  • Ancienne école : rue des écoles. En pierre enduite. Construite en 1873, reconstruite au même endroit en 1909[2].
Lavoir à Pouilly-le-Fort

Histoire[modifier | modifier le code]

Pasteur vaccinant des moutons contre le charbon à Pouilly-le-Fort (illustration du XXe siècle)

Durant le Moyen Âge, il y avait à Pouilly plusieurs fiefs ainsi qu'une seigneurie qui très importante. L'histoire de cette seigneurie résume l'histoire de la commune.

La famille de Vaudetar qui occupa toujours de très hautes charges à la cour des rois de France posséda les terres de Pouilly de 1300 à 1720[3]. Guillaume de Vaudetar valet de chambre de Jean le Bon, fonde dans le hameau une chapelle dans le lieu appelé les Marais qui fut détruite et remplacée, vers 1585, par une autre construite dans le château.

En 1720, la famille de Vaudetar vend la terre de Pouilly, qu'elle possède depuis 420 ans, à Jean-Baptiste Glucq, baron de Saint-Port, qui achète en outre les terres de Verneau, Saint-Leu, Bréviande, Cesson et Boissise-la-Bertrand [3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Monographie d’Auguste Verrier sur le site de la maison d'école]
  2. Reconstitution de la salle de classe de l’ancienne école
  3. a et b Monographie communale de Pouilly-le-Fort aux archives départementales de Seine et Marne