Potez XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Potez XV, A2 Notice 1924 Su-27 silhouette.svg
Constructeur Drapeau : France société des Aéroplanes Henry Potez
Rôle Biplan monomoteur de chasse ou de reconnaissance
Statut Retiré du service
Premier vol 1921
Mise en service 1923
Coût unitaire 133 000 Fr
Nombre construits 660 environ
Équipage
2 (pilote et observateur)
Motorisation
Moteur Lorraine-Dietrich 12 Db
Nombre 1
Type 12 cylindres en V
Puissance unitaire 400 ch
Dimensions
Envergure 12,688 m
Longueur 8,70 m
Hauteur 3,20 m
Surface alaire 46 m2 m2
Masses
Carburant 330 l et réservoir supplémentaire de 70 l kg
Avec armement 1365 kg
Maximale 1870 kg
Performances
Vitesse maximale au niveau du sol, 202 km/h
Plafond 6000 m
Endurance 4 h ou avec réservoir supplémentaire, 5 h
Armement
Interne Vickers synchronisée 7,7 mm à l'avant et jumelage dorsal arrière de 2 Lewis 7,7 mm

Le Potez XV est un biplan monomoteur français conçu en 1921.

Historique[modifier | modifier le code]

Le Potez XV est construit à titre privé par la société des Aéroplanes Henry Potez et dérive du SEA IV. Il entre dans le cadre d'une politique de commandes effectuées par l'État français pour soutenir l'industrie aéronautique.

La structure du fuselage est constituée d'une ossature en chêne pour la partie avant et en spruce pour l'arrière. Le moteur, à l'avant, repose sur deux berceaux en tôles d'acier et deux autres en duralumin et contreplaqué. L'ensemble est recouvert d'un capotage en aluminium. La partie centrale est couverte de contreplaqué et la partie arrière est entoilée et croisillonnée de cordes à piano. Les ailes sont entoilées et présentent des nervures fortement resserrées, pour tendre la toile. Les haubans sont en duralumin. L'empennage arrière est entoilé et dérive pour la partie verticale du Potez IX. Le train d'atterrissage comprend deux roues situées au niveau du bord d'attaque et une béquille à l'arrière.

Le poste de pilotage est derrière le moteur, sur lequel et placé une mitrailleuse. Le poste d'observateur, en arrière, comprend une circulaire équipée d'un jumelage de mitrailleuses.

Un réservoir supplémentaire peut être ajouté de même que trois types d'appareils photographiques. Les modèles F.50 à prise verticale et oblique et F. 26 à grand champ sont installés à l'arrière du poste d'observateur. Le modèle F.120 est placé derrière le poste d'observateur. Le 1er vol a probablement lieu au mois d'octobre 1921. L'avion est présenté à la 7e exposition internationale de Paris entre le 12 et le 27 novembre 1921. Le STAé mène les essais en vol à Villacoublay jusqu'au printemps 1922. Aucune commande n'est décidée. Le rapport d'essais indique que la prise en compte des modifications demandées pourrait avoir une issue positive.

Le prototype est transformé en conséquence. Les ailes sont agrandies par adjonction d'ailerons débordants et compensés. Le fuselage est allongé, aminci au centre et la puissance du moteur est augmentée. De nouveaux essais sont effectués le 7 août 1923 et débouchent sur une production en série.

Plus de 400 Potez XV A2 sont construits en France par les établissements Potez et Farman. Un certain nombre est cédé à des armées étrangères. Une production sous licence a lieu en Pologne, en Roumanie et peut-être en Serbie.

Ce modèle est remplacé rapidement dans l'Aéronautique française par le Potez 25.

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Le Potez XV S à grande autonomie teste différentes voilures qui influenceront les Potez 23, 24 et 25. Il sert ensuite de prototype pour le Potez 27.
  • Le Potez HO 2 est un Potez XV équipé de flotteurs et le Potez 17 une version postale.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de la France France :
    • Potez : prototype, numéro constructeur 171
    • Aéronautique militaire : Quatre cents exemplaires sont pris en compte dont un certain nombre est cédé à des armées étrangères.
  • Drapeau de la Pologne Pologne
    • Armée de la république de Pologne : 110 exemplaires sont importés et 135 sont produits par Plage & Lage et PWS en Pologne.
  • Roumanie Roumanie
    • Armée du royaume de Roumanie. 120 exemplaires sont importés et 80 sont produit par IAR en Roumanie.
  • Serbie Serbie
    • Armée du futur royaume de Yougoslavie. 25 exemplaires sont pris en compte dont une partie a peut-être été produite localement.
  • Drapeau de l'Espagne Espagne
    • Armée du royaume d'Espagne. 12 exemplaires sont importés.
  • Drapeau du Danemark Danemark
    • Armée du royaume du Danemark. Huit exemplaires sont importés.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Louis COROLLER, l'âme des avions Potez, Potez XV, Jean-Louis Coroller et groupe Histoire de l'Aéroscope, photographie [lire en ligne] et plan [lire en ligne]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Jean-Louis Coroller et Michel Ledet (ill. Serge Jamois), Les avions POTEZ, Lela Presse, coll. « Histoire de l'Aviation » (no 20),‎ 2008 (ISBN 2914017499), p. 60-70