Popponides

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Popponides ou Popponiens sont une famille franque peut-être issue des Robertiens et ainsi nommée en raison de la fréquence en son sein du prénom Poppon. Elle serait issue du Robertien Cancor, fils de Robert Ier de Hesbaye[1].

Contrairement aux autres branches de la famille des Robertiens, les Popponides feront souche en Allemagne. Ainsi, les comtes de Henneberg, d'Henneberg-Aschasch, d'Henneberg-Schleusingen et probablement les marquis de Schweinfurt sont issus des Popponides et donc des Robertiens et furent représentés jusqu'à la Renaissance[2].

On rattache également aux Popponides la maison de Babenberg et en particulier Henri de Babenberg, guerrier de l'empereur Charles III le Gros, mort au combat contre les Normands devant Paris en 886[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alfred Friese, Studien zur Herrschaftgeschichte des fränkischen Adels ("Geschichte und Geselschaft. Bochumer historische Studien" 18), Stuttgart, 1979.
  2. a et b Hervé Pinoteau, La symbolique royale française, Ve - XVIIIe siècle, P.S.R. éditions, 2004, p. 45.
  3. Henri de Babenberg est le grand-père du roi Henri Ier de Germanie et c'est par la fille de ce dernier, épouse d'Hugues le Grand, que le prénom Henri passa chez les Capétiens après être passé chez les Ottoniens.