Plomb 208

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le plomb 208, noté 208Pb, est l'isotope du plomb dont le nombre de masse est égal à 208 : son noyau atomique compte 82 protons et 126 neutrons avec un spin 0+ pour une masse atomique de 207,976 652 1 g/mol. Il est caractérisé par un défaut de masse de 21 763 563 ± 2 909 eV/c2 et une énergie de liaison nucléaire de 1 636 445 728 ± 2 921 eV[1].

C'est le plus lourd de tous les nucléides stables connus, avec la particularité d'être « doublement magique », c'est-à-dire d'avoir à la fois un nombre magique de protons et de neutrons ; c'est sans doute ce qui explique sa stabilité malgré sa masse élevée.

Le plomb 208 est le produit final de nombreuses chaînes de désintégration[2], dont notamment celle du thorium 232, un nucléide primordial (pour cette raison il est aussi appelé thorium D) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles liés[modifier | modifier le code]


1  H                                                             He
2  Li Be   B C N O F Ne
3  Na Mg   Al Si P S Cl Ar
4  K Ca   Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5  Rb Sr   Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6  Cs Ba La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7  Fr Ra Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Nh Fl Mc Lv Ts Og
Tableau périodique des isotopes