Plateau d'Emparis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Plateau d'Emparis
L'un des lacs du plateau d'Emparis, au lever du soleil.
L'un des lacs du plateau d'Emparis, au lever du soleil.
Géographie
Altitude 2 463 m, le Gros Serret
Massif Massif des Arves (Alpes)
Coordonnées 45° 03′ 13″ nord, 6° 13′ 42″ est
Administration
Pays Drapeau de la France France
Régions Auvergne-Rhône-Alpes
Provence-Alpes-Côte d'Azur
Départements Isère
Hautes-Alpes
Géolocalisation sur la carte : Hautes-Alpes
(Voir situation sur carte : Hautes-Alpes)
Plateau d'Emparis
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Plateau d'Emparis

Le plateau d'Emparis (certaines cartes anciennes portent aussi le nom « plateau de Paris ») est un plateau situé à plus de 2 000 m d'altitude sur les départements français de l'Isère et des Hautes-Alpes. Appartenant au massif des Arves dans les Alpes françaises, il fait face au massif des Écrins et notamment à La Meije. Il se trouve sur les communes de Besse, Mizoën et La Grave.

Le plateau d'Emparis, possédant une flore et une faune très riches[1], fait partie des sites Natura 2000 français[2] et se trouve dans l'aire d'adhésion au parc national des Écrins. Il comporte aussi plusieurs lacs de montagne, dont le lac Lérié et le lac Noir.

Plusieurs sentiers de randonnée le parcourent et quelques refuges de montagne y ont pris place.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le plateau d'Emparis est sur les communes de Besse, Mizoën et La Grave. On y accède par celles-ci, par des pistes et des sentiers. Il s'élève au nord de la vallée de la Romanche, qu'il surplombe, et notamment du lac de retenue lié au barrage du Chambon.

Sa situation le met à l'intersection de deux aires géographiques : Alpes internes et Alpes intermédiaires, ainsi qu'à la jonction de deux zones climatiques : Alpes du Nord et Alpes du Sud[2].

Géologie[modifier | modifier le code]

Le plateau d'Emparis présente des caractéristiques géologiques variées et une géomorphologie contrastée, qui ont favorisé une diversité de la flore et de la faune[2].

Environnement naturel, faune et flore[modifier | modifier le code]

Le plateau d'Emparis accueille plusieurs lacs, dont le lac Lérié et le lac Noir, ainsi que des tourbières, des torrents et des fontaines pétrifiantes[2], notamment la tufière ou « fontaine pétrifiante de la Pisse » et une zone de marais au Rif-Tort[3].

Situé à proximité de la zone cœur du parc national des Écrins et sur des communes adhérant à la charte de ce parc, le plateau d'Emparis fait aussi l'objet d'études et de suivi. Ainsi, les gardes du parc étudient la faune et notamment le lièvre variable sur ce plateau. Des traces de blaireau européen sont parfois relevées[4], tandis que les marmottes sont plus présentes. Des lépidoptères peuplent le site Emparis-Goléon, dont le Damier de la Sucisse, l'Apollon et le Semi-Apollon ; parmi les chiroptères sont à citer le Petit murin et le Grand murin[3]. Parmi les nombreuses espèces végétales, des edelweiss peuvent être aperçues dans certaines prairies[1], ainsi que le carex bicolor ; l'espace Emparis-Goléon accueille aussi l'Androsace septentrionale, l'Arnica des montagnes, le Génépi noir, la Grande Gentiane, l'Androsace helvétique, le Sainfoin de Boutigny[3]... Les milieux sont fragiles et certaines espèces sont rares : mieux vaut ne pas cueillir de fleurs et éviter de déranger les animaux[3].

Activités[modifier | modifier le code]

Protection environnementale[modifier | modifier le code]

Le plateau d'Emparis est dans l'« aire d'adhésion » au parc national des Écrins et proche de sa zone cœur. Une partie de sa surface est également un site classé[3].

Situé en zone de montagne, le site est également dans une zone Natura 2000, un réseau mondial ayant pour objectif la préservation de la biodiversité et la valorisation des territoires. Il présente un paysage de steppe[2]. En Isère, il fait partie du site « Natura 2000 Ferrand-Emparis ». Sur la commune de La Grave, il fait partie du site « Natura 2000 Emparis-Goléon », qui couvre 7 476 hectares, avec « 26 habitats d'intérêt communautaire dont 5 prioritaires : pelouses steppiques, sources pétrifiantes et bas-marais arctico-alpin [situé, lui, vers le Goléon et non sur le plateau d'Emparis] »[3].

Des arrêtés préfectoraux de protection de biotope sont également en vigueur sur le site : l'un sur une zone liée à la fontaine pétrifiante et l'autre sur le Rif Tort[3].

Une réglementation spécifique concernant la fréquentation et les usages possibles sur ce site existe[3].

Pastoralisme[modifier | modifier le code]

Historiquement, le plateau d'Emparis était essentiellement un lieu d'alpage. En été, des troupeaux de bovins et d'ovins paissent sur le plateau[2] : bien gérés, ils participent à l'entretien des prairies et au maintien de la biodiversité[3].

Randonnée[modifier | modifier le code]

Un cairn sur le plateau d'Emparis.

Une réglementation spécifique concernant la protection du milieu existe, elle est à respecter[3].

Plusieurs sentiers de randonnée traversent le plateau d'Emparis, dont le sentier de grande randonnée 54 (GR 54) dit aussi « Tour de l'Oisans », qui est à cet endroit couplé au sentier de grande randonnée 50 (GR 50)[5].

Une étude de fréquentation réalisée en juillet-août 2016 a relevé qu'environ 200 personnes par jour passent sur le plateau d'Emparis, dont 120 depuis le Chazelet (commune de La Grave). La cascade pétrifiante et le refuge des Clots qui en est proche sont visités par une trentaine de personnes par jour ; c'est aussi une autre entrée du plateau d'Emparis. Cela totalise environ 13 000 personnes pour ceux deux mois d'été[3].

Le plateau accueille plusieurs refuges : le refuge des Clots, le refuge des Mouterres, le refuge du Fay et le refuge des Chatons[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Le plateau d'Emparis, une steppe dans les Alpes », Franceinfo,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2017)
  2. a b c d e et f « Le plateau d'Emparis - zone Natura 2000 », sur www.oisans.com (consulté en décembre 2017)
  3. a b c d e f g h i j et k Natura 2000, « Natura 2000 - Oisans, Valbonnais, Emparis, Goléon - Lettre d'information n°3 », Lettre d'information,‎ (lire en ligne)
  4. « Un blaireau de sortie en altitude », Parc national des Ecrins,‎ (lire en ligne, consulté le 2 décembre 2017)
  5. a et b « Géoportail », sur www.geoportail.gouv.fr (consulté le 2 décembre 2017)