Pio Héliodore Laporte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pio Héliodore Laporte était un médecin et un homme politique canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Pio Héliodore Laporte naît le 1ier septembre 1877(selon l'acte de décès) à Verchères, au Québec. Ses parents son Jean-Baptiste Laporte et Arthémise Lenoblet, mariés à Contrecœur[1].

Son père, le médecin[2] Jean-Baptiste Laporte, naît le à Lanoraie et meurt le à Verchères. Ses parents son Charles Laporte (, Lanoraie - , Lanoraie) et Marguerite Lacombe (, Lanoraie - morte en date inconnue), mariés le à Lanoraie[1].

Sa mère est Arthémise Lenoblet. Elle est née de parents inconnus le à Lanoraie et meurt le à Maisonneuve, maintenant un quartier de Montréal[1].

Pio Héliodore Laporte a 6 frères et 6 sœurs: Anna Maria (1879-1968), Blanche (1876-1965), Blandine (1887-1919), Démétrie (1884-?), Fernando (1896-?), Gabrielle (1889-1899), Henri (1888-1905), Marius (1886-?), Paul Carmel (1885-1973), Roméo (1883-?), Sidney (1881-1966) et Yvonne Bernadette (1877-?)[1].

Il épouse Émilienne Hervieux le et le couple a trois enfants[3]..

Éducation[modifier | modifier le code]

Il étudie au Collège l'Assomption, à l'Université Laval et à l'École des Médecins de Paris.

Carrière médicale[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est maire d'Edmundston et président de la commission scolaire. Membre du Parti libéral, Pio Héliodore Laporte est élu député de Madawaska à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick en 1935 et reste à ce poste jusqu'en 1939. Il est ministre de la Santé et du Travail de 1938 à son décès en 1939.

Engagement communautaire[modifier | modifier le code]

Il est membre des Chevaliers de Colomb.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Voyer & Bedard Family History and Ancestry, Paul Carmel Laporte [lire en ligne (page consultée le 30 novembre 2008)].
  2. Université de Moncton, PAUL C. LAPORTE [lire en ligne (page consultée le 30 novembre 2008)].
  3. Maurice Basque et GRHESUM, « Répertoire des députés provinciaux, 1784 - 1991 », sur Fenêtre virtuelle sur l'histoire acadienne, Université de Moncton, (consulté le 16 janvier 2010)