Contrecœur (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Contrecœur.

Contrecœur
Blason de Contrecœur
Contrecœur (Québec)
Rue de la Station, Contrecœur, vers 1910
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Subdivision régionale Marguerite-D'Youville
Statut municipal Ville
Maire
Mandat
Maud Allaire
2017-2021
Constitution 1er janvier 1976
Démographie
Gentilé Contrecœurois(e)
Population 8 056 hab.[1] (2018)
Densité 131 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 51′ 00″ nord, 73° 14′ 00″ ouest
Superficie 6 156 ha = 61,56 km2
Divers
Code géographique 24 59035
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Contrecœur

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Contrecœur

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte administrative de Montérégie
City locator 14.svg
Contrecœur

Géolocalisation sur la carte : Montérégie

Voir la carte topographique de Montérégie
City locator 14.svg
Contrecœur

Contrecœur est une ville située dans la municipalité régionale de comté de Marguerite-D'Youville, dans la région administrative de la Montérégie, au Québec, au Canada[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Elle est nommée en l'honneur d'Antoine Pécaudy de Contrecœur, qui en était le seigneur au temps de la Nouvelle-France[3]. Elle est située sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. La devise de la Ville est « À cœur vaillant, tout est possible ».

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1667-1668 : Antoine Pécaudy de Contrecœur, qui fut un militaire actif, et qui atteint le grade de capitaine du célèbre régiment de Carignan-Salières, resta au Canada au moment où le régiment fut dissous. Un certain nombre d'officiers qui restèrent, obtinrent des terres. Il fut ainsi le premier seigneur du domaine de Contrecœur dans le cadre du régime seigneurial de la Nouvelle-France. Son fils, François-Antoine Pécaudy de Contrecœur, hérita de la seigneurie de son père.
  • 1845-1847 : Municipalité de Paroisse
  • 1847-1855 : Municipalité abolie et remplacée par une organisation de comté
  • 1855-1902 : Rétablissement de la municipalité de Paroisse tout en conservant l'organisation de comté
  • 1902 : Naissance de la municipalité du Village ayant une superficie d'environ un kilomètre et demi carré autour de l'église. Le reste du territoire de Contrecœur demeure la municipalité de Paroisse.
  • 1976 : Fusion des deux municipalités en une seule, la municipalité de Contrecœur.
  • 1997 : Contrecœur obtient son statut de "ville".

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1986 1991 1996 2001 2006 2011 2016
5 5535 5015 3315 2225 6786 2527 887

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc et suivant un découpage de six districts.[4]

Contrecœur
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Suzanne Dansereau Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Voir
2017 Maud Allaire Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Édifices historiques[modifier | modifier le code]

  • Moulin à vent Chaput. 6070, route Marie-Victorin.
  • Maison Lenoblet-du-Plessis. 4752, route Marie-Victorin.

Lieux d'intérêts[modifier | modifier le code]

  • Bureau d'accueil touristique de Contrecœur. 4752, route Marie-Victorin.
  • Maison Lenoblet-du-Plessis. 4752, route Marie-Victorin.
  • Moulin à vent Chaput. 6070, route Marie-Victorin.
  • Promenade sur pilotis. 5230, route Marie-Victorin.
  • Église Sainte-Trinité. 4949, route Marie-Victorin.
  • Église Saint-Laurent-du-Fleuve. 8749, route Marie-Victorin
  • Colonie de vacance les Grèves (Domaine des Pins)[5]. 10 350, route Marie-Victorin.
  • Deux marinas. 5280, route Marie-Victorin et 5010, route Marie-Victorin.
  • Parc Cartier-Richard. 4752, route Marie-Victorin.
  • Parc Antoine-Pécaudy. 1500, rue des Saules.
  • Réserve nationale de faune des îles de Contrecœur.
  • Centre multifonctionnel. 475, rue Chabot.
  • Piscine municipale extérieure. 671, rue Lajeunesse.
  • Centre sportif régional de Contrecœur. 1555, rue des Saules
  • Maison des Jeunes de Contrecœur. 1400, rue des Saules

Accessibilité[modifier | modifier le code]

  • Route Marie-Victorin (132)
  • Autoroute 30, Sortie 113 -Montée Lapierre (Contrecœur)
  • Autoroute 30, Sortie 117 -Montée de la Pomme d'Or (Contrecœur)
  • Autoroute 30, Sortie 119 -Rue Saint-Antoine (Contrecœur)
  • Autoroute 30, Sortie 126 -Monté Saint-Roch (Contrecœur)

Transport en commun[modifier | modifier le code]

Autobus CITSV - Circuit 700 (Longueuil-Sorel-Tracy)[6]. Aile G. Porte 5. au Métro Longueuil

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lavaltrie, Fleuve Saint-Laurent Lanoraie,
Fleuve Saint-Laurent
Sorel-Tracy,
Saint-Roch-de-Richelieu
Rose des vents
Saint-Sulpice, Fleuve Saint-Laurent N
O    Contrecœur    E
S
Verchères Calixa-Lavallée Saint-Antoine-sur-Richelieu

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, « Décret de population 2018 », sur mamot.gouv.qc.ca, (consulté le 20 mai 2018)
  2. Gouvernement du Québec, « Contrecœur », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire
  3. Toponymie : Contrecœur
  4. https://www.electionsquebec.qc.ca/francais/municipal/carte-electorale/liste-des-municipalites-divisees-en-districts-electoraux.php DGEQ - Liste des municipalités divisées en districts électoraux
  5. « Colonie des grèves de Contrecœur », sur Colonie des grèves
  6. « Conseil Intermunicipal de Transport Sorel-Varennes », sur Conseil Intermunicipal de Transport Sorel-Varennes

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]