Pierre Corvol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Corvol
Description de l'image Pierre Corvol_1.jpg.
Naissance
Boulogne-Billancourt (France)
Nationalité Drapeau : France française
Domaines Médecine, endocrinologie
Institutions INSERM et Collège de France
Diplôme Faculté de médecine de Paris
Renommé pour Travaux sur le système rénine-angiotensine-aldostérone et l'hypertension
Distinctions Grand Prix INSERM de la recherche médicale

Pierre Corvol, né le [1] à Boulogne-Billancourt, est un médecin et chercheur en biologie. Il a été administrateur du Collège de France de 2006 à août 2012, date à laquelle Serge Haroche lui a succédé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Corvol a été élève au lycée Condorcet. Il est un ancien interne des hôpitaux de Paris (1964) puis chercheur post-doctoral au National Institutes of Health de Bethesda aux États-Unis, en 1969. Il devient professeur agrégé au CHU Broussais Hôtel-Dieu en 1976. En 1983, il prend la direction de l'U36 de l'INSERM (Pathologie vasculaire et Endocrinologie rénale) et a été élu à la chaire de médecine expérimentale du Collège de France en 1989, chaire qu'il occupa jusqu'en 2012.

Pierre Corvol a présidé le conseil scientifique de la Fondation pour la recherche médicale (1995-1998), le Conseil scientifique de l'Inserm (1999-2003), le Conseil d'Administration de l'École normale supérieurs (2001-2004), le Conseil scientifique de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (2004-2006). Il a siégé au Comité de direction scientifique de l'Inserm de 1985 à 1992 et a grandement participé à la création des Centres d'Investigation Clinique (1990-1992) qui permettent la recherche clinique en milieu hospitalier[2].

Pierre Corvol est membre titulaire de l'Académie des sciences depuis 1995. Il a été élu membre de l'American Academy of Arts and Sciences en 2000. Il est depuis le membre titulaire de l'Académie nationale de médecine[1]. Il est doctor honoris causa des Universités de Lausanne (1997), de Genève (2006) et de l'Université Semmelweis de Budapest (2012).

En 2016, il a été chargé par Thierry Mandon de remettre un rapport sur l'intégrité scientifique[3],[4],[5], suite auquel de nombreuses dispositions ont été prises pour l'intégrité scientifique en France, dont la création en 2017 de l'Office Français de l'Intégrité Scientifique[6],[7].

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

Pierre Corvol est un chercheur émérite dans le domaine des régulations endocriniennes de la pression artérielle et de l'hypertension. Il a notamment été un des découvreurs[réf. nécessaire] du système de régulation hormonale, le système rénine angiotensine, et de l'enzyme de conversion de l'angiotensine[8].

Ses travaux ont contribué très largement[réf. nécessaire] [9] au développement de thérapeutiques bloquant le système rénine-angiotensine-aldostérone dont il a montré l'importance[réf. nécessaire][10]. Ces médicaments sont très largement[réf. nécessaire] [11]utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle, de l'insuffisance cardiaque et de l'insuffisance rénale chez le diabétique.

Il a été l'un des pionniers[réf. insuffisante] [12]de la génétique de l'hypertension artérielle chez l'homme. Il a montré l'importance des marqueurs génétiques du système rénine pour la prédisposition à l'hypertension, aux maladies cardiovasculaires et aux complications rénales chez le diabétique[13].

Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de culture scientifique :

  • Le retour du Docteur Knock : essais sur le risque cardiovasculaire, avec Nicloas Postel-Vinay. Odile Jacob. Paris 2000
  • L'arbre vasculaire, avec Nicolas Postel-Vinay, Odile Jacob, Paris, 2008
  • Sortir de l'eau, le passage de la vie aquatique à la vie terrestre (ouvrage collectif), Odile Jacob, Paris 2011
  • Les élèves de Claude Bernard avec Jean-Gaël Barbara (ouvrage collectif), Hermann, Paris 2012.

Et de nombreuses publications dont voici les principales :

  • Panthier J.J., Foote S., Chambraud B., Strosberg A.D., Corvol P. and Rougeon F. Complete amino-acid sequence and maturation of the mouse submaxillary gland renin precursor. Nature 298 : 90-92, 1982.
  • Galen F.X., Corvol M.T., Devaux C., Gubler M.C., Mounier F., Camilleri J.P., Houot A.M., Ménard J. and Corvol P. Renin biosynthesis by human tumoral juxtaglomerular cells : evidence for a renin precursor. J. Clin. Invest. 73 : 1144-1155, 1984.
  • Soubrier F., Alhenc-Gelas F., Hubert C., Allegrini J., John M., Tregear G. and Corvol P. Two putative active centers in human angiotensin I-converting enzyme revealed by molecular cloning. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 85 : 9386-9390, 1988.
  • Rigat B., Hubert C., Alhenc-Gelas F., Cambien F., Corvol P. and Soubrier F. An insertion/deletion polymorphism in the angiotensin I-converting enzyme gene accounting for half the variance of serum enzyme levels. J. Clin. Invest. 86 : 1343-1346, 1990.
  • Jeunemaitre X. Soubrier F., Kotelevtsev Y., Lifton R., Williams C., Charru A., Hunt S., Hopkins P., Williams R., Lalouel J.M. and Corvol P. Molecular basis of human hypertension: Role of angiotensinogen. Cell 71 : 169-180, 1992.
  • Rousseau A., Michaud A., Chauvet M-T., Lenfant M. and Corvol P. The hemoregulatory peptide Acetyl-N-Ser-Asp-Lys-Pro is a natural and specific substrate of the N-terminal active site of human angiotensin-converting enzyme. J. Biol. Chem. 270 : 3656-3661, 1995
  • Dive V., Cotton J., Yiotakis A., Michaud A., Vissiliou S., Jiracek J., Vazeux G., Chauvet M-T., Cuniasse P. and Corvol P. RXP407, a phosphinic peptide, is a potent inhibitor of angiotensin I converting enzyme able to differentiate between its two active sites. Proc. Natl. Acad. Sci. USA 96 : 4330-4335, 1999.
  • Cole J., Ertoy D., Lin H., Sutliff R.L., Ezan E., Guyene T.T., Capecchi M., Corvol P. and Bernstein K.E. Lack of angiotensin II-facilitated erythropoiesis causes anemia in angiotensin-converting enzyme-deficient mice. J. Clin. Invest. 106 : 1391-1398, 2001.
  • Billet S., Bardin S., Verp S., Baudrie V., Michaud A., Conchon S., Muffat-Joly M., Escoubet B., Souil E., Harmard G., Bernstein K.E., Gasc J-M., Elghozi J-L., Corvol P. and Clauser E. Gain-of-function mutant of angiotensin II recepor, type 1A, causes hypertension and cardiovascular fibrosis in mice. J. Clin. Invest. 117 : 1914-1925, 2007.
  • Michaud A., Bur D., Gribouval O., Muller L., Iturrioz X., Clemessy M., Gasc J-M., Gubler M-C. and Corvol P. Loss-of-function point mutations associated with renal tubular dysgenesis provide insights about renin function and cellular trafficking. Hum. Mol. Genet. 20 : 301-311, 2011.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Corvol sur le site de l'Académie nationale de médecine.
  2. « Centres d'Investigation Clinique », 8 otobre 2018 (consulté le 8 octobre 2018)
  3. « Lents progrès contre la fraude scientifique », sur Le Monde.fr (consulté le 7 juin 2018)
  4. http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/cid97968/mission-relative-a-l-integrite-scientifique-confiee-au-professeur-pierre-corvol.html
  5. « Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d'intégrité scientifique »
  6. « Office Français de l'Intégrité Scientifique »
  7. « L’indispensable intégrité scientifique » [audio], sur France Culture,
  8. « Membre de l'Académie des sciences », sur Académie des sciences (consulté le 9 novembre 2018)
  9. Dive V., Cotton J., Yiotakis A., Michaud A., Vissiliou S., Jiracek J., Vazeux G., Chauvet M-T., Cuniasse P. and Corvol P., « RXP407, a phosphinic peptide, is a potent inhibitor of angiotensin I converting enzyme able to differentiate between its two active sites. », Proc. Natl. Acad. Sci. USA,‎ , p. 4330-4335
  10. Jeunemaitre X. Soubrier F., Kotelevtsev Y., Lifton R., Williams C., Charru A., Hunt S., Hopkins P., Williams R., Lalouel J.M. and Corvol P., « Molecular basis of human hypertension: Role of angiotensinogen. », Cell,‎ , p. 169-180
  11. Dive V., Cotton J., Yiotakis A., Michaud A., Vissiliou S., Jiracek J., Vazeux G., Chauvet M-T., Cuniasse P. and Corvol P., « RXP407, a phosphinic peptide, is a potent inhibitor of angiotensin I converting enzyme able to differentiate between its two active sites. », Proc. Natl. Acad. Sci. USA,‎ , p. 4330-4335
  12. Billet S., Bardin S., Verp S., Baudrie V., Michaud A., Conchon S., Muffat-Joly M., Escoubet B., Souil E., Harmard G., Bernstein K.E., Gasc J-M., Elghozi J-L., Corvol P. and Clauser E., « Gain-of-function mutant of angiotensin II recepor, type 1A, causes hypertension and cardiovascular fibrosis in mice. », J. Clin. Invest.,‎ , p. 1914-1925
  13. « Pierre Corvol-Inserm », sur Inserm (consulté le 9 novembre 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]