Pierre Corvol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Corvol.
Pierre Corvol
Pierre Corvol.jpg
Pierre Corvol en 2018
Fonctions
Président
Académie des sciences
-
Administrateur (d)
-
Biographie
Naissance
Nationalité
Drapeau : France française
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Grand Prix INSERM de la recherche médicale

Pierre Corvol, né le à Boulogne-Billancourt, est un médecin et chercheur en biologie[1]. Il a été administrateur du Collège de France de 2006 à août 2012[2], date à laquelle Serge Haroche lui a succédé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Corvol a été élève au lycée Condorcet. Il est un ancien interne des hôpitaux de Paris (1964) puis chercheur post-doctoral au National Institutes of Health de Bethesda aux États-Unis, en 1969. Il devient professeur agrégé au CHU Broussais Hôtel-Dieu en 1976. En 1983, il prend la direction de l'U36 de l'INSERM (Pathologie vasculaire et Endocrinologie rénale) et a été élu à la chaire de médecine expérimentale du Collège de France en 1989, chaire qu'il occupa jusqu'en 2012.

Pierre Corvol a présidé le conseil scientifique de la Fondation pour la recherche médicale (1995-1998), le Conseil scientifique de l'Inserm (1999-2003), le Conseil d'Administration de l'École normale supérieure (2001-2004), le Conseil scientifique de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (2004-2006). Il a siégé au Comité de direction scientifique de l'Inserm de 1985 à 1992 et a grandement participé à la création des Centres d'investigation clinique (1990-1992) qui permettent la recherche clinique en milieu hospitalier[3].

Pierre Corvol est membre titulaire de l'Académie des sciences depuis 1995[4] dont il est Président depuis 2019[5]. Il a été élu membre de l'American Academy of Arts and Sciences en 2000. Il est depuis le membre titulaire de l'Académie nationale de médecine[1]. Il est doctor honoris causa de l'université de Lausanne (1997), de l'université de Genève (2006) et de l'université Semmelweis de Budapest (2012).

En 2016, il a été chargé par Thierry Mandon de remettre un rapport sur l'intégrité scientifique[6],[7],[8], à la suite duquel de nombreuses dispositions ont été prises pour l'intégrité scientifique et la lutte contre la fraude scientifique en France[9], dont la création en 2017 de l'Office français de l'Intégrité scientifique[10],[11],[12].

Apport scientifique[modifier | modifier le code]

Pierre Corvol est un chercheur émérite dans le domaine des régulations endocriniennes de la pression artérielle et de l'hypertension. Il a notamment été un des découvreurs du système de régulation hormonale, le système rénine-angiotensine-aldostérone et de l'enzyme de conversion de l'angiotensine[13],[14],[15].

Ses travaux ont contribué très largement[16] au développement de thérapeutiques bloquant le système rénine-angiotensine-aldostérone dont il a montré l'importance[17]. Ces médicaments sont utilisés dans le traitement de l'hypertension artérielle, de l'insuffisance cardiaque et de l'insuffisance rénale chez le diabétique[16].

Il a été l'un des pionniers[18],[19] de la génétique de l'hypertension artérielle chez l'homme. Il a montré l'importance des marqueurs génétiques du système rénine pour la prédisposition à l'hypertension, aux maladies cardiovasculaires et aux complications rénales chez le diabétique[13].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Retour du Docteur Knock : essais sur le risque cardiovasculaire, avec Nicolas Postel-Vinay, éditions Odile Jacob, 2000
  • L'Arbre vasculaire, avec Nicolas Postel-Vinay, éditions Odile Jacob, 2008
  • Sortir de l'eau, le passage de la vie aquatique à la vie terrestre (ouvrage collectif), éditions Odile Jacob, 2011
  • Les Élèves de Claude Bernard avec Jean-Gaël Barbara (ouvrage collectif), éditions Hermann, Paris 2012.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pierre Corvol sur le site de l'Académie nationale de médecine.
  2. « Biographie - Educpros by l'étudiant »
  3. « Centres d'Investigation Clinique »,
  4. « Membre de l'Académie des sciences », sur Académie des sciences (consulté le 9 novembre 2018)
  5. « Présidence de l'Académie des sciences »
  6. « Lents progrès contre la fraude scientifique », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  7. Mission relative à l'intégrité scientifique confiée au professeur Pierre Corvol, Thierry Mandon, communiqué du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, 25 janvier 2016.
  8. « Bilan et propositions de mise en œuvre de la charte nationale d'intégrité scientifique »
  9. « Interview de Pierre Corvol sur l'intégrité scientifique »
  10. « Office Français de l'Intégrité Scientifique »
  11. « L’indispensable intégrité scientifique » [audio], sur France Culture,
  12. « Éthique et intégrité scientifique »
  13. a et b « Biographie de Pierre Corvol », sur Inserm (consulté le 9 novembre 2018)
  14. « Collège de France »
  15. « CV de Pierre Corvol »
  16. a et b Dive V., Cotton J., Yiotakis A., Michaud A., Vissiliou S., Jiracek J., Vazeux G., Chauvet M-T., Cuniasse P. and Corvol P., « RXP407, a phosphinic peptide, is a potent inhibitor of angiotensin I converting enzyme able to differentiate between its two active sites. », Proc. Natl. Acad. Sci. USA,‎ , p. 4330-4335
  17. Jeunemaitre X. Soubrier F., Kotelevtsev Y., Lifton R., Williams C., Charru A., Hunt S., Hopkins P., Williams R., Lalouel J.M. and Corvol P., « Molecular basis of human hypertension: Role of angiotensinogen. », Cell,‎ , p. 169-180
  18. « Naissance de la médecine scientifique »
  19. Billet S., Bardin S., Verp S., Baudrie V., Michaud A., Conchon S., Muffat-Joly M., Escoubet B., Souil E., Harmard G., Bernstein K.E., Gasc J-M., Elghozi J-L., Corvol P. and Clauser E., « Gain-of-function mutant of angiotensin II recepor, type 1A, causes hypertension and cardiovascular fibrosis in mice. », J. Clin. Invest.,‎ , p. 1914-1925
  20. Décret du 30 janvier 2008 portant promotion
  21. Décret du 14 novembre 2016 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier

Liens externes[modifier | modifier le code]