Pierre-Jean Oswald

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Oswald.
Pierre-Jean Oswald
Naissance
Décès (à 69 ans)
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Pierre-Jean Oswald, né le et mort le à Paris, est un éditeur français. Il publie notamment des romans et des œuvres théâtrales et poétiques, le plus souvent à compte d'auteur. Il défend les auteurs et les sujets moins mis en avant, surtout après les mouvements de révolte de mai 1968.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début des années 1950, il devient éditeur et "découvreur", installé à Honfleur puis Paris[1]. Pierre-Jean Oswald s'est ensuite consacré à une collection de poésie en format de poche pour faire connaître des poètes comme Frank Venaille ou le Breton Paol Keineg. Dès 1957, il publie Les poètes de la Révolution algérienne. À partir de 1960, il édite la revue Action poétique. Le théâtre représente un domaine de publication majeur : la série « Théâtre en France » et la collection « Théâtre africain » comptent, entre 1968 et 1976, près de cent pièces[2].

En 1977, contraint à la faillite, il doit suspendre son activité, ce qui laisse 300 auteurs sans éditeur[3]. Dans les années 1980, il reprend avec les Nouvelles Éditions Oswald (Néo), spécialisées dans la littérature populaire, notamment la science-fiction et le roman policier. Il publie ainsi l'intégrale de Sherlock Holmes et Harry Dickson. Dix ans plus tard, il lance les éditions du Huitième Art, consacrés aux séries télévisées cultes.

Il travaille aussi dans la maison d'édition Les Belles Lettres à la recherche de textes oubliés ou pas encore traduits. Il meurt des suites d'un cancer le 28 septembre 2000[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « faire paraître des œuvres littérairement et politiquement minoritaires », P.-J. Oswald, dans « Hélène et Pierre-Jean Oswald : « Aujourd'hui Sartre débutant ne trouverait pas d’éditeur » », L’Unité, n°228, 03/12/1976, p. 26
  2. Marjorie Gaudemer, « Quatre pièces sur la Commune chez P.-J. Oswald (1971-1974) », Revue Théâtre(s) politique(s), n°1, mars 2013
  3. PAUL DESALMAND, Guide pratique de l'écrivain, 2004, Leduc.S Editions, p.232, lire en ligne
  4. « Mort de l'éditeur Pierre-Jean Oswald », Libération, 3 octobre 2000

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Action poétique, no 162 à 165, 2001