Pension Gloanec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pension Gloanec
Pont-Aven La pension Gloanec.JPG

La Pension Gloanec en 2014.

Présentation
Construction
Commanditaire
Destination initiale
Destination actuelle
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
5, place Gauguin
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Finistère
voir sur la carte du Finistère
Red pog.svg

La Pension Gloanec est une pension qui fut ouverte par Marie-Jeanne Gloanec, surnommée « la mère Gloanec » (Pont-Aven, 1839-Pont-Aven, 1915) (de son vrai nom Le Glouannec) à Pont-Aven, en 1860. Cette auberge était l'un des points de ralliement des peintres à Pont-Aven. Elle était situé à côté du débit de boissons de la famille d'Angélique Marie Satre (1868-1932), alias « la belle Angèle », immortalisée par Gauguin.

En 1891, après la vente de son auberge, la mère Gloanec ouvre l’Hôtel Gloanec sur la grande-place, à côté de l’Hôtel Julia de mademoiselle Julia Guillou (1848-1927). La mère Gloanec est l'une des trois célèbres aubergistes de Pont-Aven. Elle continua à recevoir tous les peintres de l'école de Pont-Aven, dont Gauguin en 1892.

Ses enfants reprendront leur nom de l'état civil pour le rebaptiser Hôtel Le Glouannec

À partir de l’été 1889, Gauguin et Sérusier sont à nouveau en Bretagne mais délaissent Pont-Aven pour l’auberge de Marie Henry (dite « Marie Poupée »), au Pouldu.

Les hôtes de la pension[modifier | modifier le code]

(liste non exhaustive)

La Fête Gloanec est le nom d'un tableau peint par Paul Gauguin en 1888.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]