École de Pont-Aven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École de Pont-Aven
Paul Gauguin 039.jpg

Paul Gauguin, Moulin à Pont-Aven (1894),
Paris, musée d'Orsay.

Artiste
Date
Mouvement
Localisation
Pont-Aven et environs (France)

Le nom d’École de Pont-Aven a été donné a posteriori pour grouper sous une même étiquette des artistes très différents venus régulièrement peindre à Pont-Aven, qui n’était alors qu’un petit bourg breton de 1 500 habitants situé entre Concarneau et Quimperlé, dans le sud-est du Finistère en Bretagne, à la fin du XIXe siècle.

Les artistes les plus connus ont été Paul Gauguin (arrivé en 1886), Émile Bernard, Paul-Émile Colin, Paul Sérusier, Charles Filiger, Maxime Maufra, Henry Moret, Ernest de Chamaillard. Les styles de peinture les plus variés, du synthétisme de Félix Jobbé-Duval au post-impressionnisme de Maxime Maufra ont été pratiqués.

Histoire[modifier | modifier le code]

Bien avant les années 1880, de nombreux artistes étrangers avaient pris également pension, surtout en été, à Pont-Aven, en particulier des Américains, comme Robert Wylie (qui découvre l'endroit et convainc certains collègues anglo-saxons de l'accompagner[1]), des Britanniques et des Polonais. Des marchands de couleurs et des galeries s’installent et la municipalité encourage le mouvement en autorisant les débits de boisson à rester ouverts jusqu’à 22 heures.

Comme les autres aubergistes locaux, Julia Guillou (1848-1927) surnommée « Mademoiselle Julia », propriétaire de l’hôtel des Voyageurs, a compris le parti qu’elle pouvait tirer de l’afflux des peintres en construisant une annexe avec une nourriture de qualité et des prix bas. Comme en d’autres lieux publics, la salle à manger a été décorée par des artistes qui payent parfois en tableaux.

L'aubergiste bretonne, Angélique Marie Satre (1868-1932), surnommée « la belle Angèle », fut immortalisée en 1889 par Paul Gauguin dont l'œuvre, La Belle Angèle (1889), est conservée à Paris au musée d’Orsay.

Les artistes sont séduits par les paysages champêtres bordant parfois l’estuaire de l’Aven ou la belle côte rocheuse, ils prennent souvent pour modèles les habitants vaquant à leurs occupations ou les jeunes femmes qui acceptent de poser.

La pension Gloanec tenue par Marie Jeanne Gloanec née Le Glouannec (1839-1915), surnommée « la mère Gloanec » a également été un haut lieu de l’école et fut même l’endroit où se rencontrèrent Paul Gauguin et Émile Bernard.

Certains des peintres de l'École de Pont-Aven ont séjourné à la pension Julia, de Port Manec'h, à l'embouchure de l’Aven. Ils ont aussi fréquenté le village du Pouldu situé dans la commune de Clohars-Carnoët, à l’embouchure de la Laïta.

Si de nombreux peintres viennent encore chercher de nos jours l’inspiration à Pont-Aven, c’est sans aucun doute Émile Rocher qui, par son style dit « transpositionniste » — dont il est l'unique adepte —, a marqué les amateurs d’art contemporain. Lucien Demouge, pour sa part, s'est revendiqué de l'école contemporaine de Pont-Aven.

Peintres de l'École de Pont-Aven[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Peintre de l'école de Pont-Aven.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Belbéoch et René Le Bihan, 100 peintres en Bretagne, Éditions Palantines, 1995, p. 16 (ISBN 2-9504685-7-8).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denise Delouche, André Cariou, Gauguin et l'École de Pont-Aven, Paris, Hazan, 2015, 300 p.
  • Denise Delouche, Gauguin et la Bretagne, Apogée, 1996.
  • Denise Delouche, en collaboration avec Estelle Fremeau, Pont-Aven du paysage à l'œuvre, [catalogue d'exposition], 2007, 120 p. (ISBN 2-910128-41-5).
  • André Cariou, Gauguin et l’École de Pont-Aven, Éditions Ouest-France, 2001.
  • Léo Kerlo et Jacqueline Duroc, Peintres des côtes de Bretagne. De Quimper à Concarneau. De Pont-Aven à l’anse du Pouldu, Éditions du Chasse-Marée, 2006.
  • Arlette Sérullaz, Dessins de l'École de Pont-Aven, Réunion des musées nationaux, 1989.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]