Paul Danblon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Paul Danblon
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Paul Danblon, né le à Bruxelles et mort le à Bruxelles[1],[2], est un journaliste scientifique à la RTBF et un compositeur belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Paul Danblon est passionné de théâtre et est le président du Jeune Théâtre de l'ULB. Il collabore dès 1951 à plusieurs émissions de radio de l'INR. Licencié en chimie, en 1954, il intègre l'équipe des Carnets de l'Actualité et se spécialise ensuite dans la vulgarisation scientifique[3]. Il sera à l'origine de nombreuses émissions scientifiques et culturelles dont La Bouteille à encre, Connaître, Examen de conscience ou Le point de la médecine[3].

Fin des années 1960, début des années 1970, il anime les émissions journalières de la RTB sur les missions Apollo dont l'indicatif musical était l'introduction de Ainsi parlait Zarathoustra de Richard Strauss[4].

Passionné par Maurice Ravel[5], on lui doit, avec Alain Denis, trois films documentaires pour la RTBF sur le compositeur : À la recherche de Ravel (1967)[6], Maurice Ravel : L’homme et les sortilèges (1975), film d'une durée de h 30 min (3 épisodes d'h 30 min)[7], et Ravel toujours (1987)[8]. Il est membre d'honneur de l'association des Amis de Maurice Ravel[9].

Par ailleurs, il est compositeur et obtient à ce titre deux médailles d'argent au Concours international de composition de Moscou (1957) dont le jury était présidé par Dimitri Chostakovitch. Les œuvres primées sont son Concerto pour piano et orchestre, créé par Maria Youdina, et son Concerto pour orchestre[10]. On lui doit notamment l'opéra Cyrano de Bergerac (1979) créé en 1980[11],[12].

Il a été adjoint à la direction (1979-1981) et plus tard (1992-1996) directeur de l'Opéra royal de Wallonie.

Passionné par Tintin, il réalise un documentaire sur Hergé, dont il est un ami, Georges Rémi dit Hergé (1983)[13]. Il est le président-fondateur d'un cercle tintinophile appelé Faculté Tryphon Tournesol de Tintinologie (FTTT).

Il est l'un des grands défenseurs de la laïcité en Belgique[14].

Il est marié à Tamara Danblon née Galperin, féministe, militante laïque, auteure de livres pour enfants, Petite Abeille aux Editions Dupuis[15].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • 150 ans de Sciences, Paul Legrain, Bruxelles, 1979
  • Cent Wallons du siècle, Institut Jules Destrée, Charleroi, 1995[16]
  • Au bonheur de vivre. Libres propos d'un mécréant, Éditions Complexe, Bruxelles, 1999

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • La Pensée et les Hommes, n°113, 2019 : Franc-maçonnerie et musique. Hommage à Paul Danblon, 354 p.[17].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’ancien journaliste de la RTBF Paul Danblon est décédé (vidéo) », sur Le Soir, (consulté le ).
  2. « Centre Communautaire Laïc Juif David Susskind », sur www.cclj.be (consulté le ).
  3. a et b « Paul Danblon, pionnier du journalisme scientifique à la RTBF, est décédé », sur RTBF Info, (consulté le ).
  4. Introduction utilisée par Stanley Kubrick en 1968 dans son film 2001, l'Odyssée de l'espace.
  5. Manuel Cornejo, « « La “Ravélophilie” est un bonheur ». La passion de Paul Danblon pour Maurice Ravel », La Pensée et les Hommes, no 113,‎ , p. 19-37 (ISBN 978-2-9601970-9-9, ISSN 0774-2754)
  6. Manuel Cornejo, « Les films sur Maurice Ravel de Paul Danblon et Alain Denis (1). “À la recherche de Maurice Ravel” (RTBF, 1967). Interviews à Montfort-l’Amaury de Georges Labadie, Jacques Drouot, René Sèvegrand et Manuel Rosenthal », Cahiers Maurice Ravel, no 16,‎ , p. 91-112 (ISBN 978-2-8404-9680-9).
  7. Maurice Ravel, Lettres, écrits, entretiens, Paris, Flammarion, , 626 p. (ISBN 2-08-066103-5), p. 404.
  8. Maurice Ravel, L'intégrale : Correspondance (1895-1937), écrits et entretiens : édition établie, présentée et annotée par Manuel Cornejo, Paris, Le Passeur Editeur, , 1769 p. (ISBN 978-2-36890-577-7, BNF 45607052), « Filmographie sélective sur Maurice Ravel », p. 1672-1673
  9. « Les Amis de Maurice Ravel » (consulté le ).
  10. Marc Meyer, Identités laïques ?, Fernelmont, Éditions Modulaires Européennes (EME), .
  11. « Cyrano de Bergerac », sur www.cyranodebergerac.fr (consulté le ).
  12. Alain Denis-Christophe, « La naissance d'un opéra : “Cyrano de Bergerac” », Lyrica, no 62,‎ , p. 13-16.
  13. « Tintin TV » (consulté le ).
  14. « Centre Laïque de l'Audiovisuel Belgique » (consulté le )
  15. « Tamara Danblon : Le devoir de transmission », sur www.cclj.be (consulté le ).
  16. « Institut Jules Destrée » (consulté le )
  17. « La Pensée et les Hommes 113 », sur lapenseeetleshommes.be (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]