Pataca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pataca
Unité monétaire moderne actuelle
Pays officiellement
utilisateurs
Drapeau de Macao Macao (Drapeau de la République populaire de Chine Chine)
Banque centrale Banco Nacional Ultramarino
Bank of China
Appellation locale pataca, 澳門圓
Symbole local MOP$
Code ISO 4217 MOP
Sous-unité 1/100 avo
Taux de change 1 MOP = 0,97 HKD ()
Monnaies alignées Dollar de Hong Kong
Chronologie de la monnaie

La pataca (chinois : 澳門圓 ; cantonais Jyutping : ou3 mun4 jyun4, en portugais : pataca de Macau ; symbole : $ ; code ISO 4217 : MOP) est la monnaie de la région administrative spéciale de Macao, en République populaire de Chine.

Une pataca est divisée en 100 avos (chinois : ). Dix avos sont appelés en chinois un ho (毫), nom sans équivalent en portugais mais qui est utilisé sur les pièces de 10, 20 et 50 avos.

La politique monétaire concernant la valeur de la pataca est conduite par l'Autorité monétaire de Macao (AMCM ; en portugais : Autoridade Monetária de Macau ; chinois : 澳門金融管理局).

Émissions[modifier | modifier le code]

Taux de change[modifier | modifier le code]

La pataca est une monnaie qui est rattachée à la valeur du dollar de Hong Kong depuis 1977, qui est par soi-même rattaché à la valeur du dollar américain.[1] De ce fait, la pataca est indirectement rattachée au dollar américain,[2] cela est une situation qui est jugée comme unique dans le monde étant donné qu'aucune autre monnaie fiduciaire ne se retrouve pas dans une telle situation. [3],[4]De plus, malgré le fait que c’est une monnaie officielle de la région administrative spéciale de Macao, elle constitue seulement 53% de la masse monétaire qui existe sur son territoire et ce pourcentage continue à diminuer en faveur du dollar de Hong Kong et de la monnaie américaine. [5] Historiquement, ce pourcentage était encore plus bas se situant autour de 42.5% en 1996.[6] Ceci pourrait s'expliquer par le fait que le dollar de Hong Kong est souvent utilisé comme une monnaie de substitution à Macao, étant donné qu'il est largement accepté dans la région du delta de la Rivière des Perles et aussi, dû au fait que la pataca est plus souvent utilisée dans des transactions quotidiennes, alors que les sommes gardées dans les comptes de banque macanais sont généralement en HKD et USD dû à leur plus grande valeur intrinsèque en suivant la Loi de Gresham.[7] Il semblerait aussi que les jeux de hasard autour desquels se base l’économie de Macao, ainsi que le secteur immobilier ont un désir particulier d'attirer les fonds étrangers qui proviennent principalement de Hong Kong, ce qui explique aussi que la base de dépôts et la base de prêts de Macao est lourdement biaisée envers le dollar de Hong Kong dû à la provenance d’une grande partie de fonds de cette région administrative.[8]

Pièces de monnaie[modifier | modifier le code]

Il existe des pièces de 10, 20 et 50 avos ainsi que de 1 pataca, 2, 5 et 10 patacas. Les premières pièces de monnaie sont émises le (2, 10 et 50 avos, 1 pataca et 5 patacas) et elles portent la mention en portugais Republica Portuguesa (« République portugaise »). Cette mention a été remplacée par le seul nom de Macau lors de la rétrocession du territoire à la Chine.

Billets de banque[modifier | modifier le code]

Il existe des billets de 10, 20, 50, 100, 500 et 1 000 patacas.

Un billet de 1000 Patacas

Plusieurs banques privées, comme à Hong Kong, émettent les billets de banque à Macao. Il s'agit de la Banco Nacional Ultramarino (BNU), depuis 1906, et de la Banco da China (Banque de Chine) depuis 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Xiaolan Fu, China's Role in Global Economic Recovery, Routledge, (ISBN 978-1-136-63249-5, lire en ligne)
  2. (en) Yufan Hao, Li Sheng et Guanjin Pan, Political Economy of Macao since 1999: The Dilemma of Success, Springer, (ISBN 978-981-10-3138-0, lire en ligne)
  3. University of Macau, Macau et Robert Haney Scott, « Pegged Exchange Rate Systems in Macau and Hong Kong », Multinational Finance Journal, vol. 1, no 2,‎ , p. 153–168 (DOI 10.17578/1-2-5, lire en ligne, consulté le 7 octobre 2020)
  4. « The Pataca | Monetary Authority of Macao », sur www.amcm.gov.mo (consulté le 7 octobre 2020)
  5. (en) « Annual Report 2019 », sur https://www.amcm.gov.mo/, (consulté en 2020)
  6. University of Macau, Macau et Robert Haney Scott, « Pegged Exchange Rate Systems in Macau and Hong Kong », Multinational Finance Journal, vol. 1, no 2,‎ , p. 153–168 (DOI 10.17578/1-2-5, lire en ligne, consulté le 7 octobre 2020)
  7. University of Macau, Macau et Robert Haney Scott, « Pegged Exchange Rate Systems in Macau and Hong Kong », Multinational Finance Journal, vol. 1, no 2,‎ , p. 153–168 (DOI 10.17578/1-2-5, lire en ligne, consulté le 7 octobre 2020)
  8. (en) Paul B. Spooner, « Macau’s Pataca and identity », Asian Education and Development Studies, vol. 4, no 4,‎ , p. 423–433 (ISSN 2046-3162, DOI 10.1108/AEDS-06-2015-0025, lire en ligne, consulté le 7 octobre 2020)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]