Pascale Montpetit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pascale Montpetit
Pascale Montpetit CV.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Pascale Montpetit est une comédienne québécoise née à Montréal le .

Elle remporte des prix au cinéma (Jutra et Génie), à la télévision (Gémeaux et MetroStar) et au théâtre (Prix Roux-Gascon) ainsi que le prix Jan-Doat du Conservatoire d'art dramatique de Montréal en 1985[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Pascale Montpetit est diplômée du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, promotion 1985. Elle signe pendant un an une chronique hebdomadaire (en français) dans le journal The Gazette. Elle est nommée Artiste pour la paix en 2010[2] et porte-parole de La journée mondiale du livre et du droit d'auteur en 2017[3]. Au cours de l'année 2021-2022, elle participe comme co-animatrice à plusieurs épisodes de l'émission de radio Réfléchir à voix haute animée par Jean-Philippe Pleau sur les ondes de Radio-Canada[4].

Elle est la petite-fille de Maximilien Caron avocat et professeur à l'Université de Montréal dont l'édifice de faculté de droit porte son nom.[réf. souhaitée]


Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

2020 Un lien familial Dre. Bédard

2021 Toute la vie Madame Tremblay

2022 Cérébrum Carole Laflèche



Anecdote[modifier | modifier le code]

  • 2009, Pascale Montpetit apparait en entrevue dans le film La dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve[10] du réalisateur Pedro Ruiz, documentaire racontant le parcours de l'écrivain haïtien Dany Laferrière.

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]