Marguerite Volant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Volant.
Marguerite Volant
Titre original Marguerite Volant
Genre Mini-série historique
Création Jacques Jacob
Monique H. Messier
Acteurs principaux Catherine Sénart
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Chaîne d'origine Radio-Canada
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 11
Durée 45 minutes
Diff. originale

Marguerite Volant est une mini-série québécoise en onze épisodes de 45 minutes, créée par Jacques Jacob et Monique H. Messier, réalisée par Charles Binamé et diffusée entre le et le à la Télévision de Radio-Canada. Le tout a été tourné en grande partie à Saint-Paulin, sur les terrains de l'auberge Le Baluchon, en Mauricie.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1763. Alors que Louis XV vient de céder la Nouvelle-France aux Anglais par le biais du Traité de Paris, la vie de l'intrépide Marguerite Volant, la plus jeune fille du seigneur Claude Volant, est bouleversée par une série d'événements dramatiques. Les Anglais s'installent à la seigneurie, sa mère meurt, son beau-frère se fait assassiner et son père se suicide. Dans un geste désespéré, Marguerite brandit un pistolet en plein visage du capitaine anglais James Elliot Chase, qui est secrètement amoureux d'elle. Aussitôt arrêtée pour tentative de meurtre sur un officier de Sa Majesté, elle n'a pas d'autre solution que de prendre la fuite.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Moulin à vent utilisé pour la mini-série
Chapelle utilisée pour la mini-série

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • FIPA d’argent 1997 : meilleure série dramatique
  • Prix Gémeaux 1997 : meilleure direction-photo, meilleur son d'ensemble, meilleurs décors, meilleure création de costumes.

Commentaires[modifier | modifier le code]

Marguerite Volant a donné lieu à une exposition au musée McCord d'histoire canadienne de Montréal du au . Intitulée Marguerite Volant : passions, histoire et fiction, cette exposition, basée sur la série, retraçait la vie quotidienne des Canadiens français à l'époque de la Conquête.

La mini-série a été vendue dans plus de 50 pays.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]