Pascal Garbarini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garbarini.
Pascal Garbarini
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Pascal BeyerVoir et modifier les données sur Wikidata
Surnom
GarbaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web

Pascal Garbarini (né Pascal Beyer en 1963) est un avocat français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Pascal Beyer[1] en 1963 à Levallois-Perret, Pascal Garbarini, abandonné par son père, grandit à Neuilly-sur-Seine puis à Afa[2]. Il est élevé par sa mère et ses grands-parents, dont il prend le nom[2].

Après avoir obtenu un diplôme d'études supérieures spécialisées en droit des affaires (1988) et une maîtrise ès carrières judiciaires (1989), il prête serment en 1991 et fait ses débuts aux flagrants délits[2].

Il a été proche de François Santoni[2]. Il a défendu à partir de 1993 de nombreux activistes du Front de libération nationale corse, auquel il a milité quelque temps dans sa jeunesse, ainsi qu'Yvan Colonna[2].

Il a été soupçonné de liens avec Armata Corsa[1]. En 2001, il se définit comme « l'avocat des nationalistes [corses] et avocat nationaliste[1] ».

Sans « renie[r] son passé », il choisit ensuite une autre voie[2].

Influencé par Henri Leclerc et Charles Robaglia, il dit admirer entre autres Jacques Isorni, qui fut l'avocat de Philippe Pétain[2]. Il est boxeur amateur et cinéphile[2]. Il est familièrement surnommé « Garba »[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Didier Hassoux, « Rude écorce », sur liberation.fr, .
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i Stéphane Durand-Souffland, « Pascal Garbarini, du maquis à Paris », sur lefigaro.fr, .

Liens externes[modifier | modifier le code]