Pascal Colombani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Colombani.

Pascal Colombani, né le à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), est président de TII Stratégies, société de conseil et d'investissement, et administrateur de sociétés.

Fils d'Antoine Colombani, professeur d'université, et Lucette Colombani née Nérinck, il est marié depuis 1972 à Catherine Demiaux (trois enfants, Marion, Alexandre, François)

Carrière[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud (1965), Pascal Colombani est titulaire de l'agrégation de sciences physiques (1969) et d'un doctorat ès sciences (université Paris-Sud, 1974, spécialité physique nucléaire).

Il a commencé sa carrière au CNRS où il s'est spécialisé en physique des ions lourds et en spectroscopie nucléaire à l'Institut de physique nucléaire d'Orsay, et effectue son stage post-doctoral au Lawrence Berkeley Laboratory (université de Californie à Berkeley).

En 1978 il rejoint le groupe Schlumberger où il exerce jusqu'à fin 1997 des fonctions de responsabilité tant dans le secteur pétrolier que dans le secteur industriel. Il a été affecté successivement au centre d'ingénierie de Clamart, à Denver (Colorado) en tant que Directeur du marketing pour l'ouest des États-Unis, aux centres de recherche de Ridgefield (Connecticut) puis de Montrouge en tant que Directeur de recherche, à Bruxelles en tant que Directeur des coopérations techniques européennes, et enfin à Tokyo en tant que Président-directeur général de la filiale japonaise du groupe - supervisant en outre la création d'un centre d'ingénierie logicielle à Pékin.

Nommé en à la nouvellement créée Direction de la Technologie au ministère de l'Éducation nationale, de la Recherche et de la Technologie, Pascal Colombani lui donne une forte lisibilité. Des projets importants sont alors mis en œuvre : loi sur l'innovation, concours de création d'entreprises de technologies innovantes, réorientation de la politique spatiale, stratégie de mise en place des premiers réseaux de recherche technologique et pôles de compétitivité, en particulier dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, développement de ces dernières dans le domaine éducatif. Il met aussi en œuvre de nombreuses initiatives financières (fonds d’amorçage, fonds de capital-risque), visant à soutenir la création d’entreprise et le financement de l’innovation.

Il est nommé en 1999 administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), fonction qu’il occupe jusqu’en , et période durant laquelle sont lancés de nombreux projets tant dans le domaine nucléaire (Gen IV, ITER) que dans les domaines de la microélectronique, des technologies de l’information, et des sciences de la vie, élargissant ainsi les missions de l’organisme à de nouveaux domaines technologiques. Il est à l’origine de la restructuration des participations industrielles du CEA et de la création d’Areva, ainsi que de la création du fonds de démantèlement des installations obsolètes du CEA. Il préside le conseil de surveillance d’Areva de 2001 à 2003.

Activités actuelles[modifier | modifier le code]

  • Membre de l’Académie des technologies depuis 2004 et membre du conseil du Forum STS - Kyoto depuis 2011
  • Président, TII Strategies, Senior Adviser de la société de conseil en stratégie ATKearney, membre de l'"European Advisory Board" de JPMorgan Chase, et Senior Adviser de Truffle Capital Ventures.
  • Administrateur et président d'honneur de Valeo SA depuis 2007 (président du conseil d'administration de 2009 à 2016), administrateur de Noordzee Helikopteren Vlaanderen NV depuis 2014 (président du conseil d'administration de 2014 à 2016), de TechnipFMC depuis 2017 (administrateur référent depuis 2019), et de Siaci Saint-Honoré depuis 2015. Il est aussi membre du conseil d'administration de l'Agence nationale de la recherche, de l’Institut de Physique du Globe de Paris, et de Sorbonne Université.
  • Depuis 2013, vice-président du Conseil stratégique de la recherche, organe qui sous la présidence du Premier ministre conseille le gouvernement sur les orientations prioritaires des programmes de recherche publique en France; depuis 2015, Représentant spécial du président de la République pour le partenariat nucléaire France - Afrique du Sud; depuis 2019, membre du comité industriel de défense du Ministère des Armées.

Autres fonctions récentes[modifier | modifier le code]

Pascal Colombani a été notamment membre des conseils d'administration d'Alstom de 2004 à 2017, de Technip de 2007 à 2017, d'Energy Solutions de 2009 a 2013, de Rhodia de 2005 à 2011, de British Energy Group p.l.c. de 2003 à 2011, de France-Télécom de 1998 à 2000, de Framatome de 2000 à 2001, d'EDF et de Cogéma de 2000 à 2003 et de l’Institut français du pétrole (IFP) de 2001 à 2006.

Administrateur général du CEA de 2000 à 2002, il a été le président fondateur du conseil de surveillance d'Areva de 2001 à 2003.

De 1998 à 1999, il a été administrateur de nombreux organismes de recherche tels que le CNRS, l'INRIA, et commissaire du gouvernement auprès du CNES et du BRGM. Il a été également été administrateur de Sorbonne Universités (2012-2016), président du Conseil d'administration de l’École normale supérieure de Cachan de 2001 à 2003. De 2003 à 2006, il a présidé l’Association française de l’avancement des sciences (Afas) [1], l'une des plus anciennes associations scientifiques françaises.

Il a été également expert auprès de la Commission européenne de 2006 à 2012, et a été membre de l'"Advisory Board" de Rolls Royce Fuel Cells Systems de 2003 à 2009. Il a coprésidé le comité opérationnel mis en place en 2008 par le gouvernement français pour définir les priorités de recherche et développement liées au développement durable (Grenelle de l'environnement). Fin 2012, il a été impliqué en tant que vice-président de la commission "Industries de Défense" dans l'élaboration du Livre Blanc de la Défense et de la Sécurité Nationales.

De 2013à 2016, il a siégé au Haut Conseil de la Gouvernance d'Entreprise, organe créé par l'AFEP et le Medef pour promouvoir les bonnes pratiques en termes de gouvernance d'entreprise.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Parcours[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]