Parc national de Prince Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Parc national de Prince Albert
Prince Albert National Park.jpg
Lac Waskesiu
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
3 874 km2
Population
156 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
1927
Visiteurs par an
250 272
Administration
Site web
Localisation sur la carte de la Saskatchewan
voir sur la carte de la Saskatchewan
Green pog.svg
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Green pog.svg

Le parc national de Prince Albert est un parc national du Canada situé en Saskatchewan.

Le parc compte plusieurs étendues d'eau dont les lacs Kingsmere, Crean et Waskesiu.

Faune[modifier | modifier le code]

Le parc abrite notamment

  • une population de castors, dont des dizaines de spéciments ont été exportés pour restaurer ailleurs des populations décimées ou éteintes suite à la chasse et au piégeage qu'elles on subi[2],[3].
  • Une population de loups qui a fait l'objet de quelques études[4]
  • Une espèce de poisson (black bass) qui y a été volontairement introduit[5]
  • une population de caribous[6] et des bisons (qui ont été victimes d'anthrax[7]).

Grey Owl[modifier | modifier le code]

Beaver lodge, la cabane de Grey Owl (Archibald Belaney)
Grey Owl et l'un de ses castors dans un canoé

C'est dans ce parc qu'a vécu une partie de sa vie Grey Owl (Ce n'est pas là que le film « Le peuple des castors » a été tourné ; film montrant Grey Owl et Anahareo, avec leurs deux castors apprivoisés, élevés après que leur mère fut tuée[8], mais Grey Owl après avoir été embauché par le « Dominion Parks Service » canadien, comme garde de parc naturel et naturaliste et installé en 1931 avec ses castors dans une cabane du parc national du Mont-Riding (Manitoba), a déménagé en 1932 dans le Parc national de Prince Albert. Il s'y est établi en tant que gardien honoraire responsable de la protection des castors[9] et il y est enterrén près de sa petite maison située au bord du lac Ajawaan à moins d'un kilomètre de l'extrémité nord du lac Kingsmere.

Article détaillé : Archibald Belaney.

Prospective[modifier | modifier le code]

Les changements globaux, réchauffement climatique, perte de biodiversité, et arrivée régulière d'espèces exotiques envahissantes, associée à une fragmentation croissante des territoires et à une circulation d'espèces et de gènes ubiquistes favorisée par le commerce et les transports (routes, canaux, avions, bateaux, etc.) ont déjà des effets directs et indirects sur les biomes et donc sur les parcs qui cherchent à en préserver les spécificités[10]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fréquentation à Parcs Canada : 2006-07 à 2010-11 », sur Parcs Canada (consulté le 2 octobre 2011)
  2. In 1949 the Canadian Wildlife Service introduced 50 beaver from PrinceAlbert National Park into the Peace-Athabasca delta regions in an effort to rejuvenatethe decimated populations (Law, 1949, cité par Novakowski, N. S. (1965).
  3. Novakowski, N. S. (1965). Population dynamics of a beaver population in northern latitudes (Doctoral dissertation)
  4. Banfield A (1951) Populations and movements of the Saskatchewan timber wolf (Canis lupus knightii) in Prince Albert National Park, Saskatchewan, 1947 to 1951. Department of Resources and Development, National Parks Branch, Canadian Wildlife Service.
  5. Rawson D.S (1945) The experimental introduction of smallmouth black bass into lakes of the Prince Albert National Park, Saskatchewan. Transactions of the American Fisheries Society, 73(1), 19-31.
  6. Arlt M.L & Manseau M (2011) Historical changes in caribou distribution and land cover in and around Prince Albert National Park: land management implications. Rangifer, 31(2), 17-31.
  7. Shury T.K, Frandsen D & O’Brodovich L (2009) Anthrax in free-ranging bison in the Prince Albert National Park area of Saskatchewan in 2008. The Canadian Veterinary Journal, 50(2), 152.
  8. http://www.mddep.gouv.qc.ca/parcs/lac-temiscouata/etat-connaissance/4-ressources_archeologiques_historiques.htm [archive]
  9. Native American Women : A Biographical Dictionary, ed. Gretchen M. Bataille & Laurie Lisa, p. 12)
  10. Scott D, Malcolm J.R & Lemieux C (2002). Climate change and modelled biome representation in Canada's national park system : implications for system planning and park mandates. Global Ecology and Biogeography, 11(6), 475-484.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]