Nechako (rivière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nechako.
Nechako
(en) Nechako River
La Nechako à proximité de Fort Fraser. On distingue le pont de l'autoroute provinciale 16, portion de la Yellowhead Highway
La Nechako à proximité de Fort Fraser. On distingue le pont de l'autoroute provinciale 16, portion de la Yellowhead Highway
Caractéristiques
Longueur 462 km (avant la construction des barrages)
Bassin 46 000 km2
Débit moyen 15 m3/s
Cours
Source chaîne Côtière
Confluence Fraser
· Localisation Prince George
· Coordonnées 53° 55′ 12″ N, 122° 42′ 54″ O

La Nechako (en anglais Nechako River[1]) est une rivière qui coule dans la province de Colombie-Britannique au Canada. C'est un des principaux affluents du Fraser.

Toponyme[modifier | modifier le code]

Le nom « Nechako » signifie « grosse rivière » dans la langue amérindienne locale qui fait partie des langues athapascanes septentrionales. Au Canada, dans les textes à caractère officiel écrits en français, on trouve écrit aussi bien « la Nechako » que « le Nechako » selon les sources, aucun genre, masculin ou féminin, ne s'impose.

Parcours[modifier | modifier le code]

La Nechako prend sa source dans la chaîne Côtière et s'écoule vers l'est en serpentant à travers la région de Cariboo au centre de la Colombie-Britannique pour rejoindre le Fraser à Prince George.

En 1952, la construction du barrage Kenney Dam, haut de 97 mètres[2], coupe en deux le cours amont de la rivière, modifiant profondément son parcours et son hydrologie. D'autres barrages seront construits ensuite dans les années 1950, comme le Kemano Dam en 1954. Ces ouvrages ont pour but d'alimenter en électricité l'usine d'aluminium Alcan de Kitimat[3]. Avant cet événement, la Nechako prenait sa source dans le lac Eutsuk (Eutsuk Lake) dont elle était un exutoire et elle s'étirait sur 462 km de long[4].

Les barrages ont entraîné la création d'un vaste lac de barrage, le réservoir Nechako (Nechako Reservoir), qui est en fait un vaste complexe amalgamant plusieurs lacs et cours d'eau pré-existant (dont les lacs Ootsa, Whitesail et Tahtsa). Depuis cet événement, il est difficile de déterminer avec précision la source ou la longueur de la Nechako. Certaines références géographiques[5] indiquent désormais une longueur de 516 km.

En sortant du réservoir Nechako, après le barrage Kenney Dam, la rivière s'oriente vers le nord. Depuis la construction du barrage, son débit à cet endroit est très faible. En effet la plus grande partie des eaux qui alimentaient autrefois la Nechako sont désormais envoyées vers l'ouest pour y produire de l'électricité. La rivière est rejointe peu après sur sa rive ouest par la Cheslatta River qui s'y déverse sous forme de chutes appelées Cheslatta Falls. Le plus gros du débit de la rivière provient donc désormais de la Cheslatta River. La rivière continue ensuite son cours vers le nord-est jusqu'à Fort Fraser où elle est rejointe sur sa rive ouest par la Nautley River, un court exutoire du lac Fraser. Elle s'oriente alors vers l'est, sur ce tronçon elle est globalement longée au sud par l'autoroute provinciale 16, connue sous le nom de Route Yellowhead (Yellowhead Highway), qui est une branche de la Route transcanadienne. Elle dépasse la ville de Vanderhoof, puis est rejointe par la Stuart River sur sa rive nord à la hauteur de la petite localité agricole de Wedgwood. Elle est enfin rejointe par la Chilako River sur sa rive sud avant de terminer sa course dans le Fraser à la hauteur de Prince George. Son embouchure y abrite plusieurs îlots.

Les principales localités traversées par la rivière sont (depuis sa source en suivant son cours) :

Principaux affluents[modifier | modifier le code]

  • Cheslatta River
  • Nautley River (800 mètres de long)
  • Stuart River (110 kilomètres)
  • Chilako River

Terrains traversés[modifier | modifier le code]

Après la chaîne Côtière, la Nechako traverse le plateau Cariboo. Le sol y est principalement composé d'alluvions qui recouvrent une couche de limons blancs glacio-lacustres située à une profondeur de plusieurs mètres. Ces limons proviennent des dépôts qui se sont accumulés au cours des millénaires au fond des anciens lacs formés par des barrages de glace et qui recouvraient la région dans le passé[6].

Zones protégées[modifier | modifier le code]

Refuge d’oiseaux de la rivière Nechako[modifier | modifier le code]

Refuge d’oiseaux de la rivière Nechako
Nechako River Bird Sanctuary
Catégorie UICN IV (aire de gestion des habitats/espèces)
Identifiant 65332
Emplacement Drapeau du Canada Canada
Drapeau de la Colombie-Britannique Colombie-Britannique
Ville proche Vanderhoof
Coordonnées 54° 01′ nord, 124° 02′ ouest
Superficie 1,80 km2
Création 1944
Administration Environnement Canada
Service canadien de la faune

La Nechako a été officiellement désignée comme zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO), en anglais Important Bird Area (IBA)[7].

Elle abrite notamment un refuge d'oiseaux migrateurs, le Nechako River Bird Sanctuary, géré par le Service canadien de la faune (agence gouvernementale dépendant du ministère « Environnement Canada ») et soumis au règlement sur les oiseaux migrateurs établi en 1994 (C.R.C., ch. 1035[8]). Cette zone protégée, établie en 1944[9], couvre une superficie de 180 hectares et longe la rivière sur cinq kilomètres au nord de la ville de Vanderhoof[10]. Le choix de ce lieu est lié au fait que la rivière est située sur une importante route migratoire, connue sous le nom de Pacific Flyway. Les petites îles au milieu du cours d'eau sont des abris particulièrement propices pour permettre aux oiseaux migrateurs de bénéficier d'un repos ininterrompu.

Le refuge est particulièrement renommé pour les bernaches du Canada qui y arrivent par milliers pour faire une halte dans leur trajet à destination de leurs zones de reproduction dans l'Arctique.

Principales espèces d'oiseaux observées :

Les meilleures zones d'observation des oiseaux sont situées dans le Riverside Park, un parc au nord de Vanderhoof qui est notamment pourvu d'une construction en bois équipée de plates-formes dédiées à l'observation des oiseaux. Dans le Riverside Park se trouve un chemin de randonnée qui suit la Nechako et permet d'avoir un point de vue sur les oiseaux.

Aire protégée de Nechako Canyon[modifier | modifier le code]

Le canyon de sept kilomètres que la rivière a creusé dans les roches volcaniques juste en aval du barrage Kenney Dam constitue, depuis juillet 2000, une aire protégée d'une superficie de 1246 hectares, dénommée l'aire protégée de Nechako Canyon[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Référence sur le toponyme Nechako River dans la base de données officielle BCGNIS (BC Geographical Names Information System) sur le site GeoBC du Integrated Land Management Bureau de Colombie-Britannique
  2. Fiche sur le Kenney Dam sur le site Structurae
  3. Article sur la Nechako par Rosemary J. Fox sur le site de l'Encyclopédie Canadienne
  4. (en) Article sur la rivière Nechako sur le site de l'Encyclopædia Britannica
  5. (en) Fraser Basin Watersheds sur le site de l'association à but non lucratif Fraser Basin Council
  6. (en) Kitto, Franklin Hugo, Central British Columbia, Canada: a new field for exploitation, 1922, imprimé par F.A. Acland, page 21 - texte consultable et téléchargeable en ligne
  7. Refuges d'oiseaux migrateurs - Colombie-Britannique sur le site du Service canadien de la faune
  8. Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs sur le site web du ministère de la justice du Canada
  9. Décret du 12 septembre 1944. Le territoire concerné est décrit ainsi : « La totalité du lit et des eaux de la rivière Nechako qui sont situés dans les sections sept, huit et neuf du canton onze, du rang cinq, dans le District de la Côte, en Colombie-Britannique »
  10. (en) Nechako Bird Sanctuary sur le site BCeh!
  11. (en) Présentation de l'aire protégée de Nechako Canyon sur le site de BC Parks