Parcs nationaux du Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Parcs nationaux du Canada.
Parcs Québec
Logo de Parcs Québec
Logo de Parcs Québec

Région Drapeau : Québec Québec

Les parcs nationaux du Québec sont des aires protégées créées par le gouvernement provincial du Québec dans le but de protéger des territoires représentatifs des régions naturelles de la province ou des sites à caractère exceptionnel tout en les rendant accessibles au public pour des fins d'éducation ou de récréations extensives. Il y a en date de décembre 2013 au Québec 26 parcs nationaux qui protègent une superficie de 37 444,91 km2, soit environ 2,2 % du territoire de la province[1],[2]. Ils sont pour la plupart administrés par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) à l'exception de trois parcs administrés par Parcs Nunavik.

Au Québec, les parcs du gouvernement provincial comme ceux du gouvernement fédéral sont appelés « parc national ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier parc national du Québec a été créé le . Il s'agit du parc de la Montagne-Tremblante, qui est le troisième parc de niveau provincial après le parc Algonquin, qui a été créé deux ans auparavant.

Dans le but de renforcer la protection dans ses parcs et de respecter les critères[3] de l'Union internationale pour la conservation de la nature pour les aires protégées, le gouvernement légiféra en 1977 avec la Loi sur les parcs[4]. Celle-ci divisa les parcs en deux catégories : les parcs de conservation, privilégiant la protection du territoire naturel et les parcs de récréation, qui permettaient l'installation d'équipement de récréation intensive.

C'est à partir de 1999 que la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) se vit octroyer le mandat de gérer tous les parcs du Québec. En 2001, le gouvernement changea le statut des parcs de récréation et de conservation sous un seul statut, celui de parcs nationaux. Ce changement a eu pour but de renforcer le volet de conservation des parcs[4].

Superficie[modifier | modifier le code]

La superficie des parcs nationaux du Québec varie selon qu'ils sont situés dans le Québec méridional, densément peuplé, ou dans le Québec septentrional, très faiblement peuplé. Ainsi, les parcs situés dans le sud du Québec sont généralement de petite taille.

  1. 0 à 100 km2 : 11 parcs
  2. 100 à 500 km2 : 8 parcs
  3. 500 à 1 000 km2 : 3 parcs
  4. 1000 à 10 000 km2 : 3 parcs
  5. 10 000 km2 et plus : 1 parc

Zonage[modifier | modifier le code]

Pour rencontrer l’objectif de conservation, un système de zonage a été mis en place. Le zonage a entre autres la fonction de distinguer les aires de grande fragilité et celles à bonne capacité de support. Les zonages sont :

  1. Zone d'accueil et de service
  2. Zone d'ambiance
  3. Zone de préservation
  4. Zone de préservation extrême

La zone d'accueil et de service est, comme son nom l'indique, généralement l'endroit où les visiteurs entrent dans le parc. Les restrictions à l’aménagement sont moins importantes que dans les autres secteurs. C'est pourquoi on y retrouve l'accueil, des campings avec services, des aires de jeux, des blocs sanitaires.

La zone d'ambiance est la région d'un parc où il est possible de pratiquer des sports qui permettent la découverte de la nature tout en ayant un faible impact sur le milieu, comme la randonnée pédestre ou la raquette. Généralement, les aménagements sont de moindre envergure que dans la zone de service.

La zone de préservation a une capacité de support et de régénération limitée et abrite souvent des espèces végétales et animales particulières, rares ou fragiles. L’utilisation du territoire y est réduite et fortement encadrée. Mis à part quelque belvédère, les aménagements sont inexistants.

La zone de préservation extrême est interdite à toute circulation et aménagement. Pour s'y rendre, il faut détenir une autorisation du directeur du parc et avoir un but scientifique. On y retrouve souvent des espèces rares et sensibles au dérangement.

La protection de certains écosystèmes fragiles ou exceptionnels se fait par l'entremise de règlements stricts. La coupe de bois, l'exploitation minière, pétrolière et énergétique ainsi que la chasse et le piégeage sont formellement interdits. Par contre, la pratique de sports de plein-air comme la marche en montagne, la raquette, le canot ou le vélo sont acceptés et s'inscrivent dans le mandat de découverte des parcs. Plusieurs autres activités d'interprétation du milieu naturel sont offertes et les nombreux guides naturalistes présents sont là pour répondre à vos questions. Depuis 1999, la gestion des activités et des services de ces milieux est confiée à la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ). Par ailleurs, les parcs au nord du 55e parallèle sont gérés par l'Administration régionale Kativik.

En 2001, les parcs québécois devinrent des parcs nationaux. Même si plusieurs y voient une connotation politique (plusieurs personnes voient le Québec comme une nation et non comme une province) l'appellation 'national' indique que les parcs respectent des normes établies par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Selon l'UICN, un parc national est une aire protégée gérée principalement dans le but de protéger les écosystèmes et à des fins récréatives.

Liste des parcs nationaux du Québec[modifier | modifier le code]

Parc national Image Superficie
km²
Constitution MRC Gestionnaire
Aiguebelle Parc Aiguebelle Pont.JPG 268,30 1985 Abitibi-Ouest et Rouyn-Noranda Sépaq
Anticosti Baie de la Tour.jpg 571,80 2001 Minganie Sépaq
Bic Pic Champlain 2.JPG 33,20 1984 Rimouski-Neigette Sépaq
Fjord-du-Saguenay Vue du Cap trinité près de la Statue.jpg 326,70 1983 Charlevoix-Est, La Haute-Côte-Nord et Le Fjord-du-Saguenay Sépaq
Frontenac Tourbière 03 - Parc de Frontenac - Juillet 2008.jpg 155,30 1987 Le Granit et Les Appalaches Sépaq
Gaspésie[5] Mont Albert.jpg 802,00 1981 La Haute-Gaspésie et Matane Sépaq
Grands-Jardins[6],[7] ParcGrandsJardins.JPG 310,00 1981 Charlevoix Sépaq
Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie[8] Acropoledesdraveurs.jpg 224,70 2000 Charlevoix et Charlevoix-Est Sépaq
Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé[9] Percé (village).JPG 5,80 1985 Le Rocher-Percé Sépaq
Îles-de-Boucherville Iles Boucherville.JPG 8,14 1984 Longueuil Sépaq
Jacques-Cartier[7] Scotora2 PJC.jpg 670,60 1981 La Jacques-Cartier et La Côte-de-Beaupré Sépaq
Kuururjuaq 4 460,80 2009 Kativik Parcs Nunavik
Lac-Témiscouata Grandtouladi.jpg 176,5 2009 Témiscouata Sépaq
Miguasha[10] Miguasha panorama 1.jpg 0,62 1985 Avignon Sépaq
Mont-Mégantic[11] Mont-Mégantic-2.jpg 54,86 1994 Le Haut-Saint-François et Le Granit Sépaq
Mont-Orford 2007-07 Parc du Mont-Orford - Étang Fer-de-lance.jpg 58,37 1979 Memphrémagog Sépaq
Mont-Saint-Bruno Sentier Mont Saint-Bruno.JPG 8,84 1985 Longueuil Sépaq
Mont-Tremblant Paysage lac Monroe.jpg 1 510,10 1981 Antoine-Labelle, Les Laurentides et Matawinie Sépaq
Monts-Valin 20090111 Monts Valins.JPG 153,60 1996 Le Fjord-du-Saguenay Sépaq
Oka NKN D70 parc national OKA restaurent sur la plage.jpg 23,70 1990 Deux-Montagnes Sépaq
Opémican 252,50 2013 Témiscamingue Sépaq
Plaisance[12] Sentier La Zizanie des marais.JPG 28,10 2002 Papineau Sépaq
Pingualuit Pingualuit Crater LK.jpg 1 133,90 2004 Kativik Parcs Nunavik
Pointe-Taillon Riviere-peribonka.JPG 97,50 1985 Lac-Saint-Jean-Est Sépaq
Saguenay–Saint-Laurent (parc marin)[13] Beluga Whale Tadoussac Quebec Canada Luca Galuzzi 2005.jpg 1 246,00 1998 Charlevoix-Est, Kamouraska, La Haute-Côte-Nord, Le Fjord-du-Saguenay, Les Basques et Rivière-du-Loup Parcs Canada et Sépaq
Tursujuq Nastapoka River Waterfall.jpg 26 121,00 2013 Kativik Parcs Nunavik
Ulittaniujalik 1362 LK George River (pano).jpg 5 293,00 2016 Kativik Parcs Nunavik
Yamaska Reservoir Choiniere.JPG 12,89 1983 La Haute-Yamaska Sépaq

Réserve de parc national[modifier | modifier le code]

En plus des parcs nationaux, le ministère a aussi désigné des territoires comme étant des « réserves de parc national ». Ces territoires, bien qu'il s'agisse d'aires protégées, n'ont pas la même protection juridique que celle des parcs[14]. Ces territoires sont exclusivement au Nunavik, le ministère préfère le statut de réserve de biodiversité pour les autres régions du Québec.

Réserve de parc national Superficie
km²
Mise en réserve MRC
Assinica 3 193,00 2011 Jamésie
Baie-aux-Feuilles 3 868,10 2008 Kativik
Cap-Wolstenholme 1 263,00 Kativik
Collines-Ondulées 1 659,50 2008 Kativik
Monts-de-Puvirnituq 3 159,00 Kativik

Projets de parc national[modifier | modifier le code]

Des recherches seront menées en vue de procéder à l'acquisition de connaissances concernant deux autres projets au Nunavik, soit :

  • du Cap-Wolstenholme
  • de la Baie-aux-Feuilles

La création de deux parcs est aussi envisagée en forêt boréale, en partenariat avec les Cris. Il s'agit des projets de parc national :

  • Albanel-Témiscamie-Otish
  • Assinica

Le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs du Québec a également entrepris des études préliminaires concernant d'autres projets de parc national :

  • Harrington-Harbour
  • Natashquan-Aguanus-Kenamu

Des consultations publiques ont aussi été tenues pour l'agrandissement des parcs nationaux du Mont-Orford et de la Pointe-Taillon.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Parcs existants au Québec », sur Ministère du Développement Durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs (consulté le 19 décembre 2013)
  2. Sur une superficie du Québec établie à 1 667 441 km2
  3. Voir Union internationale pour la conservation de la nature#Aires protégées selon l'UICN
  4. a et b « La Loi sur les parcs », sur Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (consulté le 28 août 2009)
  5. Est compris dans la ZICO Monts Chic-Chocs
  6. Aire centrale de la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix et fait partie de la ZICO Charlevoix
  7. a et b Parc créé à la suite de la scission du parc des Laurentides
  8. Aire centrale de la réserve de la biosphère de Charlevoix
  9. Comprend la ZICO Île Bonaventure et chevauche le refuge d'oiseaux de l'Île Bonaventure et du Rocher Percé
  10. Site du patrimoine mondial du parc national de Miguasha
  11. Comprend la ZICO Mont Mégantic
  12. Comprend la ZICO réserve faunique de Plaisance
  13. Chevauche en partie la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix
  14. Ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, « Les réserves de parc national » (consulté le 8 octobre 2008)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]