Site canadien des Pingos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Site canadien des Pingos
Pingos near Tuk.jpg
Géographie
Adresse
Coordonnées
Ville proche
Superficie
16 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Administration
Type
Site canadien (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Catégorie UICN
VI (zone de gestion de ressources protégées)
Identifiant
Création

Le site canadien des Pingos est un site naturel d'importance nationale administré par Parcs Canada et diverses organisations amérindiennes, situé à Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest (Canada), dont le but est de protéger les pingos[1], mot inuit désignant des collines situées dans les zones de pergélisol et possédant un noyau de glace.[2] Il est aussi un site traditionnel pour la chasse et la pêche fréquenté par les Inuvialuit[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

La création du site[modifier | modifier le code]

L'on voit une colline avec de petites bosses sur toute sa superficie. Les bosses sont de couleur grisâtre alors que la colline est de couleur verdâtre à son sommet. Les alentours sont caractérisés par de petites informités contenant des flaques d'eau, ressemblants aux bosses de la colline. celles-ci sont verdâtres.
Pingo avec un noyau de glace près de Tuktoyaktuk

Il fut créé en 1978 en tant que site naturel d'importance nationale, inclus dans la Loi sur le règlement des revendications territoriales des Inuvialuit de la région ouest de l'Arctique, ou Convention définitive des Inuvialuit, qui prévoit que le site soit géré selon la loi sur les parcs nationaux du Canada[4].

Gestion du site[modifier | modifier le code]

Le site est géré conjointement par les organisations membres du groupe de travail des pingos (le Comité des chasseurs et des trappeurs de Tuktoyaktuk, la Commission inuvialuit d'administration des terres, le Hameau de Tuktoyaktuk, la Corporation communautaire de Tuktoyaktuk, Parcs Canada et le hameau de Tuktoyaktuk) selon l'entente de principe signée en 2001[5].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Pingos[modifier | modifier le code]

Le site comprend huit pingos, dont le plus haut au canada, le pingo Ibyuk (49 mètres d'altitude)[6], alors que la région dans laquelle il est situé en comprend 1 350.[7]Les inuvialuit les utilise depuis des siècles afin de se repérer, sur l'eau et sur la terre ferme[8].

Faune[modifier | modifier le code]

La faune du site comprend entre autres les oiseaux aquatiques qui y font une escale lors de leur migration vers les îles arctiques canadiennes. De plus, il est possible d'y observer grizzlis, ours polaires et caribous[9].

Installations, services, activités et accès[modifier | modifier le code]

Installations et services[modifier | modifier le code]

Certains services sont disponibles dans la communauté autochtone de Tuktoyaktuk, alors qu'il est possible d'obtenir de l'information sur place.

Activités[modifier | modifier le code]

Les activités pouvant être pratiquées au site canadien des pingos comprennent entre autres l'observation de la faune ainsi que le canot[10].

Accès[modifier | modifier le code]

L'accès au site se fait par avion, via l'aéroport de Tuktoyaktuk-James Gruben, situé à 5 kilomètres à l'est du site, durant l'été et par une route de glace l'hiver[11].

Bibliographie (sources)[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Canada Agence Parcs Canada, « Le site canadien des pingos », sur www.pc.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)
  2. « Pingo » dans L'Encyclopédie canadienne, Historica Canada, 1985–. (consulté le ).
  3. Travaux publics et Services gouvernementaux Canada Gouvernement du Canada, « SITE CANADIEN PINGOS [2 fiches] - TERMIUM Plus® — Recherche - TERMIUM Plus® », sur www.btb.termiumplus.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)
  4. Gouvernement du Canada Agence Parcs Canada, « Le site canadien des pingos - Gestion du parc - Le site canadien des pingos », sur www.pc.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)
  5. Gouvernement du Canada Agence Parcs Canada, « Le site canadien des pingos - Entente de principe - Le site canadien des pingos », sur www.pc.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)
  6. « Parcs nationaux du Canada / Lieux historiques Résumés (Territoires du Nord-Ouest) », sur parkscanadahistory.com (consulté le 12 mars 2019)
  7. « Le site canadien des pingos », sur canadac3.ca (consulté le 12 mars 2019)
  8. « Le site canadien des pingos | MyParksPass.ca », sur www.myparkspass.ca (consulté le 12 mars 2019)
  9. Gouvernement du Canada Agence Parcs Canada, « Le site canadien des pingos - Activités - Le site canadien des pingos », sur www.pc.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)
  10. Gouvernement du Canada Agence Parcs Canada, « Activités et expériences - Le site canadien des pingos », sur www.pc.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)
  11. Gouvernement du Canada Agence Parcs Canada, « Le site canadien des pingos - Accès au site - Le site canadien des pingos », sur www.pc.gc.ca, (consulté le 12 mars 2019)