Palais des archevêques de Narbonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Palais des archevêques
Image dans Infobox.
Le Palais des Archevêques
Présentation
Destination initiale
Archevêché
Destination actuelle
Hôtel de ville et musée
Style
Architecte
Construction
XIIe, XIVe, XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles
Occupants
Propriétaire
Propriété de la commune
Patrimonialité
Visiteurs par an
104 756 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de l’Aude
voir sur la carte de l’Aude
Red pog.svg

Le palais des archevêques est un grand ensemble architectural situé à Narbonne, en France[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

Le palais épiscopal.

Le palais est situé au cœur de la ville de Narbonne, dans le département français de l'Aude.

Historique[modifier | modifier le code]

Le palais archiépiscopal de Narbonne est une place forte élevée probablement sur l’emplacement du capitole de la ville romaine. C’est après le palais des papes d'Avignon, la construction la plus importante des nombreuses résidences occupées par les princes de l’Église.

Le palais est réuni à la cathédrale actuelle, fondée en 1272, par un cloître bâti par l’archevêque Pierre de La Jugie, dans la seconde moitié du XIVe siècle. Déjà, en 1308, la grosse tour carrée du palais, servant de donjon, avait été construite par l’archevêque Gilles Ier Aycelin de Montaigut. Pierre de La Jugie éleva entre le cloître et cette tour des bâtiments qui comprennent plusieurs tours rondes, des logis, une grande salle et une autre tour carrée formant pendant avec le donjon[2].

L'ensemble du palais des archevêques de Narbonne et ses abords sont classés monuments historiques en 1840[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le palais des archevêques de Narbonne est composé du palais Vieux d'origine romane et du palais Neuf de style gothique. Sa façade comporte trois tours carrées datant des XIIIe et XIVe siècles. Il accueille depuis le XIXe siècle la mairie, le musée d'art et d'histoire et le musée archéologique.

Le Palais Vieux[modifier | modifier le code]

Le Palais Neuf[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Palais des archevêques », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  2. « Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle/Palais - Wikisource », sur fr.wikisource.org (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]