Palais Blanc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Palais Blanc
Бели двор
Beli dvor

Бели двор
Beli dvor
Beli dvor.jpg
La façade principale du palais Blanc
Présentation
Type
Style
Néo-palladien
Architecte
Aleksandar Đorđević
Construction
Propriétaire
Localisation
Pays
Province
Districts de Serbie
Commune
Belgrade, quartier de Dedinje
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Serbie
voir sur la carte de Serbie
Red pog.svg

Le palais Blanc (en serbe cyrillique : Бели двор ; en serbe latin : Beli dvor) est un palais serbe situé à Belgrade. Il fait partie du Complexe royal, un ensemble de résidences royales et d'espaces verts situé dans le quartier de Dedinje, l'une des zones les plus résidentielles de la capitale serbe. Le Complexe royal couvre une superficie de 100 hectares dont 27 entourent le Palais royal et 12 le Palais blanc[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le palais Blanc fut conçu par l’architecte Aleksandar Đorđević dans un style néo-palladien, vraisemblablement inspiré par les manoirs anglais du XVIIIe siècle, comme celui de Ditchley. Ses intérieurs furent décorés par la maison française Jansen dans le style géorgien. Les meubles sont de style russe du XIXe siècle. Pendant la construction du Palais royal, le roi Alexandre Ier de Yougoslavie souhaita bâtir une maison pour ses enfants, c'est ainsi que naquit le Palais blanc[2].

Après l'assassinat du roi en 1934 à Marseille, la reine Marie et les enfants princiers, dont le jeune roi Pierre II qui était âgé de 11 ans, résidèrent au Palais royal et au Novi dvor situés dans le centre de Belgrade, ce dernier devenant la résidence officielle de la famille et, plus tard, le siège de la présidence serbe. La construction du Palais blanc se poursuivit jusqu'en 1936, date de l'achèvement des travaux. Il devint alors la résidence du prince régent Paul de Yougoslavie et de sa famille en attendant que le roi Pierre II obtienne sa majorité[1].

Après la Seconde Guerre mondiale, quand le pouvoir communiste s’empara de la République fédérative socialiste de Yougoslavie, le palais Blanc fut utilisé par Tito et, plus tard, par Slobodan Milošević. Après la révolution des bulldozers du , la famille royale, qui vivait au Royaume-Uni, fut invitée à revenir en Yougoslavie, ce qu'elle fit en 2001. Le prince Aleksandar Karađorđević, sa femme Catherine et leurs trois enfants vivent aujourd'hui dans le complexe royal.

Visites[modifier | modifier le code]

Le palais Blanc est ouvert au public les fins de semaine entre avril et novembre[3].

Collection d'art[modifier | modifier le code]

Le palais abrite différentes collections, dont des peintures d'Eugène Fromentin, Simon Vouet, Nicolas Poussin, Sébastien Bourdon, Albrecht Altdorfer, Rembrandt, Paolo Veronese, Antonio Canaletto, Breughel, Biagio d'Antonio, Giuseppe Crespi, Franz Xaver Winterhalter, Đura Jakšić, Stevan Todorović, Ivan Meštrović et Vlaho Bukovac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) The Office of HRH Crown Prince Alexander II, The Royal Family of Serbia, Belgrade, 2007, page 23.
  2. Rados Ljusic, Karadjordjevici, Beograd : Narodna knjiga, Karic fondacija, 2001, page 98.
  3. The Office of HRH Crown Prince Alexander II, PALACES OPEN FOR VISITORS UNTIL 25 NOVEMBER 2007 (press release), Belgrade, 7 November 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]