Wales (Alaska)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Wales
Wales Site.jpg
Nom local
(en) WalesVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
État
Borough
Zone
Superficie
6,54 km2 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Surface en eau
0 %Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
8 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Démographie
Population
168 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Nombre de ménages
3 830 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
25,7 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
99783Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
02-82860Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Indicatif téléphonique
907Voir et modifier les données sur Wikidata

Wales (en inupiaq : Tala), également appelé Pays de Galles en français[1], est une localité d'Alaska aux États-Unis située dans la Région de recensement de Nome. Sa population était de 145 habitants en 2010. C'est le lieu habité le plus au nord-ouest de tout le continent nord-américain.

Il existe un projet de tunnel sous le détroit de Béring reliant l'Amérique à l'Asie à partir entre Wales et Ouelen[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Wales tire son nom du Cap Prince-de-Galles (en anglais : Cape Prince of Wales) sur lequel il est situé.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village est situé sur le Cap Prince-de-Galles, à l'extrémité ouest de la Péninsule de Seward, à 179 km au nord-ouest de Nome.

Les températures moyennes vont de −23 °C à −14 °C en janvier, et de °C à 10 °C en juillet.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un tumulus funéraire appartenant à la culture Birnirk (de 500 à 900 av. J.-C.) a été découvert à Wales et est devenue un site historique. En 1827, la marine russe a référencé un village inuit à proximité, tandis qu'en 1890, une mission américaine s'est établie, et qu'en 1894, un élevage de renne y a été installé. La poste a ouvert en 1902. La localité devint une ville de 500 habitants environ parce qu'elle était située sur une zone de migration des baleines, mais la population a été décimée par l'épidémie de grippe de 1918-1919.

Actuellement, l'économie locale est une économie de subsistance, basée sur la chasse, la pêche et la cueillette ainsi que quelques activités minières et artisanales.

Démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.  
1880400
1890488 +22 %
1900396 −18,85 %
1910337 −14,9 %
1920136 −59,64 %
1930170 +25 %
1940193 +13,53 %
1950141 −26,94 %
1960128 −9,22 %
1970131 +2,34 %
1980133 +1,53 %
1990161 +21,05 %
2000152 −5,59 %
2010145 −4,61 %
Est. 2019151 +4,14 %

Lors du recensement de 2010, 84,8 % des habitants de Wales sont des Autochtones d'Alaska (majoritairement des Iñupiat), alors que 6,2 % sont blancs et 9 % s'identifient comme métis blancs et autochtones[3],[4].

Selon l'American Community Survey, pour la période 2011-2015, 70,3 % de la population âgée de plus de 5 ans déclare parler l'anglais à la maison et 29,7 % l'inupiaq[5].

Évolution démographique
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1940 1950
400488396337136170193141
1960 1970 1980 1990 2000 2010 - -
128131133161152145--

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pays-de-Galles, Alaska, États-Unis », sur Google Maps, (consulté le ).
  2. (en) Wil Longbottom, « Return to New York please, via Moscow: Kremlin paves way for East to West rail link after 'approving' £60bn Bering Strait tunnel », sur Mail Online, (consulté le )
  3. (en) « RACE 2010 », sur data.census.gov (consulté le )
  4. (en) « American indian and Alaska Native (AIAN) alone or in any combination by selected tribal groupings », sur data.census.gov (consulté le )
  5. (en) « Language spoken at home by ability to speak English for the population 5 years and over », sur data.census.gov (consulté le ).
  6. « Statistiques des États-Unis - Alaska - Profils des communautés de 2010 » (consulté en )

Liens externes[modifier | modifier le code]