Pères et religieuses des Sacrés-Cœurs de Picpus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vitrail de la cathédrale d'Honolulu représentant l'abbé Coudrin

Les pères et religieuses des Sacrés-Cœurs de Picpus forment la congrégation des Sacrés-Cœurs de Jésus et Marie et de l'Adoration perpétuelle du Très-Saint-Sacrement de l'autel, dite plus couramment congrégation des Sacrés-Cœurs. Leur abréviation est ss.cc..

Historique[modifier | modifier le code]

La congrégation religieuse des Sacrés-Cœurs est fondée à Poitiers (Vienne) en 1800 par l'abbé Pierre Coudrin et la mère Henriette Aymer de la Chevalerie (1767-1834) dans le but de propager la dévotion aux Sacrés-Cœurs de Jésus et de Marie par l'adoration perpétuelle, l'éducation et l'apostolat missionnaire[1]. Ses membres ont surtout marqué l'évangélisation de la Polynésie (notamment de la Polynésie française) et plus largement de l'Océanie[1]. Les Picpuciens étaient au nombre de 1 500 en 1985. La congrégation accueille le cimetière de Picpus.

Picpus fait référence au nom de la rue de Picpus à Paris où la congrégation s'est établie. La rue de Taïti, dans le quartier de Picpus du 12e arrondissement de Paris conserve le souvenir d’un établissement de cette Congrégation qui s'y trouvait et était destiné aux missions à effectuer à Tahiti. La Congrégation envoya notamment une mission aux îles Gambier, en Polynésie française, dirigée par les pères Honoré Laval et François Caret.

Figures notables de la congrégation[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Répertoire des Archives des Pères des Sacrés-Cœurs concernant l'Océanie par Cools Amerigo, Journal de la Société des océanistes, tome 25, 1969. p. 345-357.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Antoine Lestra, Les Secrets du clergé clandestin. Le Père Coudrin, fondateur de Picpus, Paris, 1951.
  • J. Gonzalez & J. Médard, Quelques traits de la physionomie spirituelle du bon Père et de la communauté primitive, Rome, 1970.
  • Mgr Francis Trochu, La Servante de Dieu, Henriette Aymer de la Chevalerie (1767-1834), Fondatrice de la Congrégation des Religieuses des Sacrés-Cœurs et de l'Adoration Perpétuelle, dite de Picpus, Paris, Emmanuel Vitte, 1950.
  • La Congrégation des Religieuses des Sacrés-Cœurs et de l'Adoration Perpétuelle (Picpus), collection « Les Ordres Religieux », Paris, Letouzey et Ané, 1924.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Site officiel de la Congrégation des Pères et des Sœurs des Sacrés-Cœurs (Picpus)