Opéra cantonais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Idéogrammes chinois Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ne doit pas être confondu avec son homonyme l'opéra de Shaoxing ou Yueju ne se distinguant que par l'écriture en caractères chinois.

L’opéra Yueju *
Pays Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Liste Liste représentative
Fiche 00203
Année d’inscription 2008
* Descriptif officiel UNESCO

L'opéra cantonais[1] (chinois simplifié : 粤剧 ; chinois traditionnel : 粤劇 ; pinyin yuèjù) ou Yueju est une des formes majeures d'opéra chinois, répandu à Canton et dans la province du Guangdong, à Hong Kong et Macao et dans beaucoup de communautés de chinois d'outre-mer. « L’opéra Yueju » a été inscrit en 2009 par l'Unesco sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité[2].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L’opéra Yueju actuel est principalement joué dans les régions de langue cantonaise, les provinces de Guangdong et Guangxi dans le sud-est de la Chine continentale et à Hong Kong et Macao[3]. Il sert également de lien culturel aux locuteurs du cantonais, à l’intérieur et à l'extérieur de la Chine[2].

Musique[modifier | modifier le code]

Dans l’opéra cantonais, le chant est plus important que la musique[1]. Des instruments traditionnels chinois sont joués par l'orchestre : erhu, yangqin, pipa, flûte et percussions[1]. Des instruments occidentaux sont aussi utilisés par l'opéra cantonais contemporain comme le violoncelle, le saxophone et même le violon qui remplace parfois l'erhu[1].

Répertoire[modifier | modifier le code]

Le Yueju comprend de 5 000 à 6 000 pièces traditionnelles d'un grand nombre de genres comprenant des histoires romantiques, des récits historiques, des histoires de fantômes, des enseignements moraux, des fables pseudo-religieuses ou des épopées héroïques[1].

Styles de jeu[modifier | modifier le code]

L’opéra Yueju comprend également des acrobaties et des combats avec armes réelles inspirés des arts martiaux Shaolin[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e « Yueju Opera », Ministry of Culture, P.R.China, (consulté le 12 février 2011)
  2. a, b et c UNESCO, L’opéra Yueju, patrimoine culturel immatériel
  3. (en) Musée de Macao, Yueju Opera (Cantonese Opera)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]