Oosterschelde (goélette)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Oosterschelde
Image illustrative de l'article Oosterschelde (goélette)

Autres noms Fuglen, Sylvan
Équipage 14 marins
Gréement Goélette à trois mâts (à hunier)
Débuts 1918
Longueur hors-tout 50 m
Longueur de coque 40,12 m
Maître-bau 7,5 m
Tirant d'eau 3 m
Voilure 891 m²
Capacité 24 passagers
Tonnage 400 t
Port d’attache Rotterdam

L’Oosterschelde est une goélette à trois mâts et hunier néerlandais qui mesure 50 mètres hors-tout.

Son histoire[modifier | modifier le code]

Il est construit en 1918 aux Pays-Bas et navigue sous le drapeau allemand. Ce bateau est alors un monument de la construction maritime à voile. Il est conçu pour pouvoir porter une centaine de tonnes de marchandise (briques, bois, bananes, patates…)

En 1921 le bateau est vendu au capitaine Kramer. Sous son commandement l’Oosterschelde navigue principalement le long des côtes européennes, mais aussi sur les côtes africaines.

En 1939 le bateau est de nouveau vendu, à la compagnie Danish, et est renommé Fuglen. Il est le meilleur bateau de toute la flotte de la compagnie. En 1954 le Fuglen est encore vendu. L'acquéreur est le suédois Sam Petterson, qui lui-même revendra le navire à son compatriote Denis Inberg.

En Suède, le navire est transformé en cargo pour suivre le marché. En effet les cargos à voile ne sont plus suffisamment rapides pour les transports de marchandise. On lui enlève donc ses mâts et on lui installe une tour d'observation. En ce temps là il navigue surtout en mer Baltique sous le nom de Sylvan.

Époque actuelle[modifier | modifier le code]

En 1988, le bateau est acheté dans le but d'être restauré sous sa forme initiale. Grâce à des recherches historiques approfondies et la collaboration du dernier capitaine allemand ayant navigué à son bord avant sa transformation, les plans de restauration ont été achevés. Mais le chantier allait être très coûteux. La Sailling Ship Fondation de Rotterdam a supporté le coût des restaurations grâce à la publicité.

C'est au printemps 1990 que la restauration commence sous l'œil attentif de trois musées maritimes qui ont coopéré sur ce chantier. Cette approche a garanti l'authenticité de la restauration. Le 21 août 1992 le bateau est officiellement reconnu par Son Altesse Royale la Princesse Margaret.

Aujourd'hui l’Oosterschelde navigue tout autour du monde, toutes voiles dehors, avec à son bord des passagers qui veulent vivre au rythme de ces vieux bateaux durant quelques escales.

Parmi les voyages marquant de l’Oosterschelde nous pouvons évoquer :

Ce bateau peut être admiré dans nombre de rassemblements de vieux navires comme à Brest (France, Bretagne), Douarnenez (France, Bretagne), Santander (Espagne)… Le 3 juin 2012, il participe au jubilé de diamant d'Élisabeth II avec le Belem et de nombreux autres bateaux[1].

Il est possible pour toute personne de s'offrir une traversée à bord de ce bateau. Mais les passagers doivent tous participer à la vie du bateau. C'est-à-dire qu'il faut assurer les quarts de jour comme de nuit, ce qui permet de mieux apprécier la vie à bord !

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Belem jubile pour la Queen sur le site liberation.fr (consulté le 3 juin 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Présence à Rouen :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :