Noyant-la-Plaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de Maine-et-Loire
Cet article est une ébauche concernant une commune de Maine-et-Loire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noyant (homonymie).
Noyant-la-Plaine
Image illustrative de l'article Noyant-la-Plaine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Maine-et-Loire
Arrondissement Saumur
Canton Doué-la-Fontaine
Intercommunalité C.C. du Gennois
Code postal 49700
Code commune 49230
Démographie
Gentilé Noyantais, Noyantaise
Population 352 hab. (2013)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 16′ 33″ Nord 0° 21′ 33″ Ouest / 47.2758333333, -0.359166666667
Altitude 76 m (min. : 57 m) (max. : 87 m)
Superficie 4,99 km2
Historique
Date de fusion 1er janvier 2016
Commune(s) d’intégration Tuffalun
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte administrative de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Noyant-la-Plaine

Géolocalisation sur la carte : Maine-et-Loire

Voir sur la carte topographique de Maine-et-Loire
City locator 15.svg
Noyant-la-Plaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Noyant-la-Plaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Noyant-la-Plaine

Noyant-la-Plaine est une ancienne commune française située dans le département de Maine-et-Loire, en région Pays de la Loire, devenue le , une commune déléguée de la commune nouvelle de Tuffalun[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune angevine du Saumurois, Noyant-la-Plaine se situe au sud-est de Luigné, sur la route D 761, Saulgé-l'Hôpital - Louresse-Rochemenier[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires et maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1989 février 2014[3] Régis Moreau   Agriculteur retraité
Démissionnaire
février 2014 mars 2014 Gilles Lefevre   Président de la délégation spéciale[4]
mars 2014[5] en cours Nicolas Ogereau   Maire puis maire délégué[6]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la communauté de communes du Gennois[7], elle-même membre du syndicat mixte Pays de Loire en Layon.

Population et société[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 352 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
220 213 244 263 234 241 245 245 224
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
220 224 225 235 224 206 190 209 243
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
213 199 199 189 181 170 177 191 187
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2008 2012
184 198 184 209 191 180 281 305 335
2013 - - - - - - - -
352 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2004[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (17,4 %) est en effet inférieur au taux national (21,8 %) et au taux départemental (21,4 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,7 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,9 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2008, la suivante :

  • 47,3 % d’hommes (0 à 14 ans = 26,3 %, 15 à 29 ans = 16,5 %, 30 à 44 ans = 26,3 %, 45 à 59 ans = 15,8 %, plus de 60 ans = 15 %) ;
  • 52,7 % de femmes (0 à 14 ans = 28,4 %, 15 à 29 ans = 14,2 %, 30 à 44 ans = 22,3 %, 45 à 59 ans = 15,5 %, plus de 60 ans = 19,6 %).
Pyramide des âges à Noyant-la-Plaine en 2008 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,0 
90  ans ou +
0,7 
6,0 
75 à 89 ans
7,4 
9,0 
60 à 74 ans
11,5 
15,8 
45 à 59 ans
15,5 
26,3 
30 à 44 ans
22,3 
16,5 
15 à 29 ans
14,2 
26,3 
0 à 14 ans
28,4 
Pyramide des âges du département de Maine-et-Loire en 2008 en pourcentage[11].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,1 
6,3 
75 à 89 ans
9,5 
12,1 
60 à 74 ans
13,1 
20,0 
45 à 59 ans
19,4 
20,3 
30 à 44 ans
19,3 
20,2 
15 à 29 ans
18,9 
20,7 
0 à 14 ans
18,7 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Sur 17 établissements présents sur la commune à fin 2010, 18 % relevaient du secteur de l'agriculture (pour une moyenne de 17 % sur le département), 6 % du secteur de l'industrie, 6 % du secteur de la construction, 59 % de celui du commerce et des services et 12 % du secteur de l'administration et de la santé[12].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Arrêté n° DRCL/BCL/2015-85 en date du 17 décembre 2015 »
  2. IGN et BRGM, Géoportail Noyant-la-Plaine (49), consulté le 7 octobre 2012
  3. Roland Gauron, « Un maire présente sa démission faute de moyens suffisants : Le maire de Noyant-la-Plaine entend protester contre les contraintes qui pèsent sur cette commune de 330 habitants. Il a refusé de mettre en place la semaine de 4 jours et demi à l'école », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  4. Nomination de la délégation spéciale à la suite de la démission du conseil municipal (Courrier de l'Ouest, Un triumvirat pour gérer la commune jusqu’aux élections, article du 19 février 2014).
  5. « Nicolas Ogereau, le plus jeune des maires », Le Courrier de l'Ouest,‎ (lire en ligne).
  6. « Françoise Silvestre de Sacy élue maire de Tuffalun », Le Kiosque info, édition de Saumur,‎ (lire en ligne).
  7. Insee, Composition de l'EPCI du Gennois (244900767), consulté le 7 septembre 2013
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2007, 2008, 2012, 2013.
  10. « Évolution et structure de la population à Noyant-la-Plaine en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 avril 2012)
  11. « Résultats du recensement de la population de Maine-et-Loire en 2008 », sur le site de l'Insee (consulté le 10 avril 2012)
  12. Insee, Statistiques locales du territoire de Noyant-la-Plaine (49), consultées le 5 mai 2013