Netchaïev est de retour (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film de Jacques Deray. Pour le livre de Jorge Semprún dont il est adapté, voir Netchaïev est de retour.

Netchaïev est de retour est un film franco-italo-suisse réalisé par Jacques Deray, sorti en 1991.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1968, lorsque Paris est embrasé par la révolte étudiante, cinq d'entre eux se distinguent. Ces cinq copains ont un meneur qui a pour nom de code Netchaïev. Celui-ci glisse peu à peu vers le terrorisme et forme avec les autres un réseau révolutionnaire. Quelque temps plus tard, Netchaïev est trahi et disparaît dans de mystérieuses circonstances à Gibraltar.

Cinq ans plus tard, alors que Paris est secoué par une vague d'attentats, Netchaïev est de retour et n'a qu'un seul désir : se venger. Le directeur de la DST, Pierre Marroux, semble très intéressé par ce retour, autant que les anciens compagnons de Netchaïev. Ceux-ci se sont tous rangés, mais il reste Luis Perez qui avait aidé Netchaïev à disparaître. Celui-ci lui propose l’immunité contre des informations sur ce groupe terroriste. Perez est assassiné mais a conservé une vidéo de cette entrevue que sa fille, maintenant en danger, donne au directeur Pierre Marroux. Il confie à la jeune fille que Netchaïev est son fils, Daniel Marroux, qui a coupé tous les ponts avec son père, jusqu'à reprendre le nom de Laurençon, celui de sa mère.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Netchaïev est de retour est l'avant-dernier film interprété par Yves Montand.

Liens externes[modifier | modifier le code]