Musée du bois de Saulxures-sur-Moselotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée du bois de Saulxures-sur-Moselotte
Musée du bois.JPG
Le musée du bois de Saulxures-sur-Moselotte.
Informations générales
Site web
Collections
Collections
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Rupt-de-Bâmont

Le musée du bois, « Maison de la forêt et du bois des Vosges », est un espace des métiers du bois et du patrimoine consacré au bois dans la commune de Saulxures-sur-Moselotte située en Lorraine, dans le département des Vosges et la région Grand Est.

Il a vu le jour en 1989 grâce à une poignée de bénévoles au sein de l'« Association pour la Protection et la Restauration du Patrimoine »[1], et est installé sur les vestiges d'un ancien moulin datant du XVIIIe siècle transformé en scierie qui enjambe le ruisseau, le « Rupt de Bâmont »[2], qui prend sa source au col de Lansau (920 m) et dans lequel elle puise son énergie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Vue intérieure du musée.
Roue à augets.
Chariot pour transport de grumes.

Le musée, présenté dans l'ancienne « scierie Haut Fer du Rupt-de-Bâmont », conservée en « Maison de la forêt et du bois des Vosges », retrace l'histoire de l'exploitation du bois et sa contribution dans l'activité économique des vallées.

Ses installations centenaires encore en place, dont le célèbre haut fer vosgien, et la roue à augets de 4,20 m de diamètre et 1,25 m de large à 56 augets qui tourne à 16 tours par minute, sont toujours en fonctionnement, ainsi qu’une collection d'outils anciens[3] qui illustre bien l'évolution des métiers du bois de la montagne vosgienne.

Les différents travaux de restauration ont été réalisés avec le concours du LEP bois de Saulxures[4] et le soutien du Parc naturel régional des Ballons des Vosges[5].

Cette roue a en effet été restaurée en 1996 par les élèves du lycée professionnel de Saulxures-sur-Moselotte[6], créé en 1977, et qui est devenu une Section d'Enseignement Professionnel du lycée général et technologique André Malraux de Remiremont, labellisé « lycée des métiers du bois et de la productique mécanique ».

Historique[modifier | modifier le code]

La scierie du Rupt-de-Bâmont, propriété de la commune depuis 1998, est un ancien moulin à farine (XVIIIe siècle), transformé en 1927[7] en scierie avec une roue à augets de 4,20 m de diamètre. Elle est restée en activité jusqu'en 1988[8], [9].

Cette ancienne scierie équipée d'un haut-fer (scie verticale) est installée sur le site hydraulique du Rupt-de-Bâmont[10],[11].

Le musée présente par ailleurs les différents métiers de la forêt et de la transformation du bois (bûcheron, débardeur, scieur de long, tourneur, tonnelier, sabotier), des turbines[12]...

Tourisme sur le thème du haut-fer et des scieries dans les vallées du massif vosgien[modifier | modifier le code]

Outre le haut-fer du Rupt de Bâmont, attraction majeure du musée du Bois de Saulxures-sur-Moselotte, sur les départements de la région Grand Est, nombre d'installations utilisant l'énergie hydraulique et des espaces des métiers du bois ouverts à la visite :

Littérature et cinéma[modifier | modifier le code]

  • Le Haut-fer est un roman de José Giovanni, paru en 1962 et adapté au cinéma par Robert Enrico en 1965 sous le titre Les Grandes Gueules.
  • Stendhal décrit, dans le chapitre IV de son roman Le Rouge et le Noir, le fonctionnement de ce type de machine :
    • Une scie à eau se compose d’un hangar au bord d’un ruisseau. Le toit est soutenu par une charpente qui porte sur quatre gros piliers en bois. À huit ou dix pieds d’élévation, au milieu du hangar, on voit une scie qui monte et descend, tandis qu’un mécanisme fort simple pousse contre cette scie une pièce de bois. C’est une roue mise en mouvement par le ruisseau qui fait aller ce double mécanisme ; celui de la scie qui monte et descend, et celui qui pousse doucement la pièce de bois vers la scie, qui la débite en planches.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Association pour la protection et la restauration du patrimoine de Saulxures-sur-Moselotte : Notice Acteurs de l'Histoire et du Patrimoine
  2. Le Réseau Hydrographique : Le Rupt de Bâmont
  3. Les scieries hydrauliques vosgiennes : Exposition d’outils au musée du bois à Saulxures-sur-Moselotte] et fig.23
  4. Il propose 3 Bac Pro : Technicien de Scierie ; Technicien Constructeur Bois ; Technicien de Fabrication Bois et Matériaux Associés
  5. Scierie Haut-fer de Rupt-de-Bâmont sur le site http://www.moulinsdefrance.org/
  6. Le Lycée Professionnel de la Haute-Moselotte
  7. « scierie hydraulique à cadre du Rupt-de-Bâmont dite musée de la forêt », notice no IA88001775, base Mérimée, ministère français de la Culture
  8. Scierie hydraulique à cadre du Rupt-de-Bâmont, Illustrations de la base "Mémoire"
  9. scierie hydraulique à cadre du Rupt-de-Bâmont dite musée de la forêt
  10. Caractéristiques de quelques sources thermales secondaires des Vosges : Source de Rehaingoutte à Saulxures-sur-moselotte, pp. 4 et 5
  11. Tout sur... Le réseau force hydraulique, PNRBV, septembre 2008
  12. Panneau signalétique du musée.
    *7 février 1789 : bail emphytéotique accordé à Joseph Maurice, meunier à Bâmont; *28 février 1826 : vente du moulin par Nicolas Joseph François de Gellenoncourt, chevalier et baron de Darnieulles à Joseph Maurice; *18 octobre 1827 : l’inspecteur des eaux et forêts de Remiremont autorise Jean Nicolas Bastien à transformer le moulin en scierie; *Les familles Laurent, Laheurte, Pierrat et Claude en deviennent tour à tour propriétaires; *1944 : La scierie est incendiée, puis reconstruite; *28 mars 1988 : fin de l’activité. Le dernier sagard Vincent Viola vend la scierie à la SCI « Les chalets »; *1994 : la scierie devient site patrimoine et accueille ses premiers visiteurs; *1996 : les élèves du lycée professionnel de la Haute Moselotte restaurent la roue. Le lycée sera labellisé "Lycée des métiers de la filière Bois et de la Productique Mécanique, CFA de la Transformation du Bois".

    Ouverture :

    • Saison estivale : Du 1er juillet au 31 août tous les jours sauf le samedi : du 14 juillet au 19 août, ouvert le matin de 10 h 30 à 12 h 30 et l'après-midi de 14 h à 18 h. Du 1er au 13 juillet et du 20 au 31 août, ouvert uniquement l'après midi de 14 h à 18 h.
    • Hors saison : Des vacances de février aux vacances de Toussaint incluses, chaque vendredi de 14 h à 18 h.
  13. La scierie du Lancoir et son Haut-fer
  14. Haut Fer du Lançoir
  15. Haut-fer dans les Vosges
  16. Espace des métiers du bois et du patrimoine
  17. Le Hautfer de Broiuaumont
  18. Le haut-fer de Mandray
  19. La Scierie Demouge
  20. La scierie Martin
  21. Le plateau des mille étangs