Roue à augets

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Roue à auget du moulin de Kériolet (Bretagne).
L'évolution moderne de la roue à auget : la turbine Pelton.

Une roue à augets, est une roue mue par la force de l'eau (hydrotrochos[1]) et constituée d'une succession de compartiments cloisonnés en forme d'auges appelés augets (modioli)[2] empêchant des pertes de liquide vers l'axe, comme c'est le cas pour les roues à aubes, et donnant ainsi plus de puissance à la force motrice du courant.

Elles nécessitent de ce fait moins d'eau mais pour une bonne répartition de la force hydraulique dans les cellules, ce type de roue doit être mu par une cascade qui les alimente par le haut.

Certaines turbines modernes utilisent la technique des roues à augets comme la turbine Pelton.

La noria (antlitrochos) inventée par les ingénieurs grecs à l'époque hellénistique pour faire monter les eaux, combine une roue à aube et une roue à augets dont le contenu se dévide dans un réceptacle (hydrotheca, castellum).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Terry S. Reynolds, Stronger Than a Hundred Men: A History of the Vertical Water Wheel, JHU Press, 2002.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chez les ingénieurs anciens. Georgius Andreas Böcklerus, Theatum machinarum novum, Nuremberg, 1662.
  2. Vitruve, livre X.

Articles connexes[modifier | modifier le code]