Mouvement européen-France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mouvement européen – France
Logo de l'organisation
Situation
Création 1949
Type Association (branche française d'une organisation politique européenne)
Siège 2, rue de Choiseul
75002 Paris, France
Organisation
Membres 22 Associations nationales membres / 3000 membres individuels en France
Président Yves Bertoncini
Organisations affiliées Mouvement européen

Site web www.mouvement-europeen.eu

Le Mouvement européen – France, est une association qui regroupe, au-delà de leur appartenance politique, les hommes, les femmes et les associations qui souhaitent s'engager en faveur de la construction européenne dans une perspective fédérale. Sa vocation est de « développer dans le peuple français la prise de conscience de l'Europe, et de la communauté de destin des peuples qui la composent ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Mouvement européen – France est la branche française du Mouvement européen. Cette organisation internationale est indépendante des gouvernements, des institutions communautaires et des partis politiques. Elle est présente non seulement au sein des 28 États membres de l'Union européenne (UE), mais aussi dans les autres pays européens.

Le Mouvement européen (association internationale) est né des mouvements de résistance, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. À la Libération, de nombreuses associations favorables à l'Europe unie et à la paix entre les peuples apparaissent partout sur le continent. Les délégués des différents mouvements se réunissent en Congrès de l'Europe à La Haye en mai 1948 et créent le Mouvement Européen pour donner un caractère permanent à leur action. L'Organisation française du Mouvement européen est créée en 1949.

Le Mouvement européen est notamment à l'origine du Conseil de l'Europe, créé le 5 mai 1949, et de la Convention européenne des droits de l'homme. Il a aussi contribué à la création du Collège d'Europe de Bruges et du Centre européen de la culture de Genève.

Ses réflexions et projets ont inspiré Jean Monnet, lorsque celui-ci a proposé à Robert Schuman, en avril 1950, la création de la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), première pierre de l'Europe communautaire et de l'actuelle Union européenne.

Depuis, le Mouvement européen accompagne les étapes de la construction européenne. Il a milité en faveur de l'élection du Parlement européen au suffrage universel direct, puis en faveur du Traité sur l'Union européenne. Il continue de faire des propositions concrètes pour rapprocher l'Europe des citoyens et faire connaître les réalités de l'intégration européenne. Le slogan « L'Europe, c'est vous », proposé par Gilles Tissot lors de la Convention pour l'Europe qui s'est tenue les 22 et 23 octobre 1977 à Versailles, a été adopté par le Mouvement européen – France.

Activités[modifier | modifier le code]

Le Mouvement européen – France cherche à faire progresser le débat pour des institutions communautaires plus efficaces et pour une Union européenne plus proche des citoyens. Il fédère citoyens, associations, personnalités et experts qui soutiennent la construction européenne. L’association est composée de plus de 50 sections qui regroupent plus de 3000 membres repartis sur la France entière. Le ME-F organise régulièrement à Paris et en région des colloques, des conférences, des séminaires… Il est un lieu permanent d'échange et de rencontre pour les militants européens.

« Les Jeunes Européens-France » regroupent les adhérents du Mouvement âgés de moins de 35 ans dans une association autonome qui compte environ 1000 personnes.

Le Mouvement européen–France est coorganisateur aux côtés de l'ONG EuropaNova des États généraux de l'Europe (EGE). Cette agora géante propose le temps d’une journée de débattre des enjeux européens au cours de grands débats. Organisée en 2007 à Lille, en 2008 à Lyon, en 2010 à Strasbourg et en 2012 à Paris avec le soutien de plusieurs dizaines d’autres organisations, elle réunit en moyenne 3000 participants.

La cinquième édition des États généraux de l'Europe s'est tenue le 9 mai 2014 au Conseil économique, social et environnemental à Paris et a rassemblé plus de 1000 personnes.

Depuis novembre 2012, le Mouvement Européen – France est le chef de file de la plateforme Les Eurocitoyens réunissant plus de 60 organismes comprenant des associations, des think tanks et des citoyens. Les Eurocitoyens est une initiative de la société civile européenne qui fédère un grand nombre d’associations européennes à Paris et en France afin de créer la synergie nécessaire pour ouvrir et élargir le débat européen.

Responsables[modifier | modifier le code]

En France, le Mouvement européen est présent depuis 1949. Dans les années 1980, le Mouvement connaît peu d'activité. Il est relancé à l'occasion de la campagne du référendum sur le Traité sur l'Union européenne (Traité de Maastricht) sous la présidence de Jean François-Poncet (UDF) qui succède à Louis Leprince-Ringuet. Les présidents suivants seront Jean-Louis Bourlanges, Anne-Marie Idrac, Pierre Moscovici, Sylvie Goulard (société civile puis à partir de février 2009, députée européenne MoDem), Christian Philip élu le 25 juin 2010, Jean-Luc Sauron (par intérim), Jean-Marie Cavada (député européen ADLE), et actuellement Yves Bertoncini, ancien directeur de Notre Europe - Institut Jacques Delors.

Le bureau du Mouvement européen – France est composé de représentants de la société civile et de responsables politiques. Le bureau est l'exécutif permanent du ME-F. Il reflète le pluralisme du mouvement.

Le bureau est présidé par Yves Beroncini et le secrétaire général est Olivier Mousson. Il est également composé de plusieurs vices-présidents :

  • Yves Clément, Vice-Président – chargé des relations avec les sections locales
  • Fausto Rotelli, Vice-Président – chargé des relations avec les Associations nationales membres et les Eurocitoyens
  • Jessica Chamba, Vice-Présidente – chargée des campagnes d’opinion
  • Antoine Godbert, Vice-Président – chargé des relations avec les médias
  • Serge Guillon, Vice-Président – chargé des relations avec les élus nationaux et européens
  • Roselyne Lefrançois, Vice-Présidente – chargée des relations avec les élus locaux
  • Jérôme Quere, Vice-Président – chargé de la communication externe

Parmi les autres membres du Bureau se trouve plusieurs conseillers politiques dont André Gattolin (La République en Marche), Catherine Morin-Desailly (Union des démocrates et indépendants) et Gilles Savary (Parti socialiste), Frédéric Benhaim (EELV), Frédéric Valletoux ( LR) et Jean Noël Barrot (Mouvement Démocrate).

Anciens présidents[modifier | modifier le code]

Associations nationales membres[modifier | modifier le code]

Au-delà des adhérents individuels, le Mouvement européen – France rassemble également des associations d’envergure nationale. À ce jour, il compte 22 associations membres engagées en faveur de la construction européenne.

Ces associations apportent au Mouvement européen – France leur expertise et leur point de vue sur les dossiers de l’actualité européenne. Elles font bénéficier leurs membres des avantages liés à leur adhésion au Mouvement européen – France :

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]