Monsieur N.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Monsieur N)
Aller à : navigation, rechercher

Monsieur N.

Réalisation Antoine de Caunes
Scénario René Manzor
Acteurs principaux
Sociétés de production France 3 Cinéma
StudioCanal
Bac Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre Film historique
Durée 120 min
Sortie 2003

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Monsieur N. est un film d'Antoine de Caunes, sorti en 2003. L'histoire est consacrée à l'exil à Sainte-Hélène et la mort de Napoléon ainsi qu'aux interrogations qui ont suivi.

L'ouverture du film a lieu 19 ans plus tard lors de l'exhumation de sa tombe sur l'île, prélude au retour des cendres de Napoléon à la nécropole de l’hôtel des Invalides (15 décembre 1840).

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après la défaite de Waterloo, les Anglais exilent Napoléon Bonaparte à Sainte-Hélène, île minuscule perdue au milieu de l'Océan Atlantique. C'est ainsi que l’Empereur déchu, qui a eu l'Europe à ses pieds, se retrouve étouffé dans un lieu au climat hostile, où il devra rester jusqu'à sa mort. C’est là qu’il dicte ses mémoires et se construit son mythe.

Mais, si « L'histoire est un mensonge que personne ne conteste », ses dernières années se sont-elles déroulées comme l’atteste l’historiographie officielle ? Reprenant les thèses les plus diverses, des plus scientifiques (empoisonnement, etc.) aux plus spéculatives (on connaît le souhait de l’Empereur de finir sa vie en Amérique...), le film ouvre de nombreuses pistes et rajoute encore un peu de mystère à la légende napoléonienne.

Au travers du parcours du jeune lieutenant Heathcote, on revient sur le dernier combat de l'Empereur. Cet officier britannique, désireux de connaître la vérité sur les événements des dernières années de Napoléon qu'il avait connu quelque temps à Sainte-Hélène, va pour cela chercher le témoignage des anciens de l'île, les généraux Bertrand, Montholon et Gourgaud, ainsi que d'un Hudson Lowe tombé depuis en disgrâce, afin de se construire sa vérité que l'on peut résumer par ce que Napoléon lui a dit : « La passion des hommes pour le merveilleux est telle qu'ils sont prêts à lui sacrifier la raison ».

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Pitch[modifier | modifier le code]

Et si Napoléon n'était pas mort à Sainte Hélène ?

C'est en cela que réside toute l'intrigue du film d'Antoine de Caunes. Comment un homme qui a conquis une grande partie du monde et a dirigé des millions d'hommes a-t-il pu vivre en exil sur ce morceau de caillou, si loin de tout ?

Le jeune lieutenant Heathcote se penche sur le dernier combat de l'empereur, sur l'habile jeu de pouvoir qu'il menait face à Hudson Lowe, et sur l'affection que lui portait la fille de ses voisins britanniques.

Le dialogue sans concession qui s'établit entre Napoléon et Hudson Lowe quand ce dernier lui présente ses devoirs en prenant sa charge sur l'île donne d'entrée le ton du film et quelques-unes de ses clés.

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]