Minuscule : La Vallée des fourmis perdues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Minuscule
La Vallée des fourmis perdues
Réalisation Thomas Szabo
Hélène Giraud
Sociétés de production Futurikon
2d3D Animations
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film d'animation
Aventure
Durée 89 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Minuscule - La Vallée des fourmis perdues est un film d'animation français réalisé par Hélène Giraud et Thomas Szabo sorti en 2014[1]. C'est un film en images de synthèse utilisant des décors en prises de vue réelles, et employant la technique du cinéma en relief. Le film est tiré du même univers créatif que la série télévisée d'animation Minuscule : La Vie privée des insectes.

Le film a reçu le César du meilleur film d'animation en 2015.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une colonie de fourmis noires des bois travaille activement à sa survie. Un jour, les fourmis noires tombent sur les restes d'un pique-nique : c'est la ruée vers les aliments abandonnés. L'une des fourmis s'aventure à explorer une grosse boîte métallique restée entrouverte. Elle y découvre un véritable trésor : la boîte est remplie de sucre ! Les fourmis noires s'unissent pour transporter la boîte, beaucoup plus grosse qu'elles, jusque dans un lieu sûr. Mais le trésor attire l'attention et la convoitise d'une féroce colonie de fourmis rouges. Bientôt, la petite fourmi noire qui a découvert la boîte, la coccinelle qui se trouvait sur les lieux au moment de la découverte ainsi que la colonie des fourmis noires se retrouvent lancées dans une fuite éperdue en territoire inconnu, avec une armée de fourmis rouges à leurs trousses.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original français : Minuscule : La Vallée des fourmis perdues
  • Titre en anglais : Minuscule - Valley of the Lost Ants
  • Réalisation : Hélène Giraud et Thomas Szabo
  • Musique originale : Hervé Lavandier
  • Direction de production : Olivier Bizet, Pierre-Marie Fenech, Jean-Paul Guyon
  • Production : Philippe Delarue
  • Sociétés de production : Futurikon, Entre chien et Loup, Nozon, 2d3d Animations.
  • Studios d'animations : Nozon, 2d3d Animations.
  • Sociétés de distribution : Futurikon, Le Pacte, les éditions Montparnasse
  • Pays d'origine : Drapeau de la France France
  • Budget : 20 millions [2]
  • Durée : 89 minutes
  • Son : Dolby Digital
  • Image : couleur, cinémascope
  • Dates de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Minuscule - La Vallée des fourmis perdues reprend l'univers et certains personnages récurrents de la série télévisée d'animation française Minuscule : La Vie privée des insectes créée par Hélène Giraud et Thomas Szabo en 2006, avec dès le début la volonté de réaliser un long-métrage tiré du même univers créatif.

Les décors du film ont été filmés en relief en prises de vue réelles dans le parc national des Écrins et le parc national du Mercantour, en France[5],[6]. Le tournage a été réalisé par une équipe réduite, avec peu de déplacements et en privilégiant la lumière naturelle, afin de réduire l'empreinte écologique du tournage[6]. Les personnages et les effets spéciaux ont été animés en images de synthèse puis intégrés aux images des décors naturels[7].

Les insectes de Minuscule sont peu anthropomorphiques : en dehors de leurs yeux expressifs, ils gardent une allure très proche de l'apparence d'insectes réels[8]. Comme la série animée, le film ne comporte aucun dialogue parlé mais seulement des bruitages ; les insectes dialoguent en bourdonnant, en grésillant, etc.[7]

Accueil[modifier | modifier le code]

Réception critique[modifier | modifier le code]

En France, le film reçoit un très bon accueil de la part des critiques de presse. Le site Allociné lui confère une note moyenne de 4,2 sur 5, sur la base de 22 critiques parues dans la presse papier ou en ligne[9]. Le film reçoit la meilleure évaluation possible par l'hebdomadaire culturel français Télérama[7]. Il est également bien accueilli par la presse quotidienne nationale. Pour Le Figaro, le scénario est « drôle, tendre et ingénieux », et « les créations sonores - pluies, vents, gouttes d'eau qui tombent sur les feuilles -, parfois enregistrées dans les conditions du réel, sont bluffantes »[10]. Le Monde[11] souligne que « les images bénéficient du Cinémascope et de la 3D, et que la musique d'Hervé Lavandier, splendide, rappelle furieusement celles de John Williams pour Star Wars ou pour Les Aventuriers de l'arche perdue ». Selon Les Échos, le long-métrage « se distingue par l’originalité du ton et de l’image »[8]. Pour Paris Match, « Minuscule, c'est grandiose ! »[12], avis que rejoint Le Parisien qui y voit « une animation façon Seigneur des Anneaux »[13].

Box-office[modifier | modifier le code]

En France, le film sort en salles le 29 janvier 2014 et est distribué sur 468 copies, nombre qualifié d'« ambitieux » par le site spécialisé Cineuropa[14]. À Paris, où le film est exploité sur 21 copies, il réalise le meilleur démarrage de la semaine avec 3 568 entrées le jour de sa sortie, loin devant deux films américains, le drame Dallas Buyers Club de Jean-Marc Vallée (1 388 entrées sur 19 copies) et le film d'espionnage The Ryan Initiative de Kenneth Branagh (1 131 entrées sur 16 copies)[15]. Pour ses quatre premières semaines d'exploitation, le film conserve la quasi-totalité de ses séances à 20h et 22h. Il réalise environ 392 850 entrées en première semaine et un peu plus de 266 500 en deuxième semaine, soit plus de 600 000 entrées en deux semaines ; en troisième semaine, il rassemble environ 189 160 entrées, et environ 170 300 en quatrième semaine, atteignant ainsi un peu plus de 1 018 000 entrées en un mois[16].

Récompenses[modifier | modifier le code]

Exposition du Trophée du film français et du César

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche du film sur Allociné. Page consulté le 25 janvier 2014.
  2. http://www.jpbox-office.com/fichfilm.php?id=13913
  3. Sortie en Suisse, pathe.ch
  4. Sortie en Belgique.
  5. Lieux de tournage sur l'Internet Movie Database. Page consultée le 25 janvier 2014.
  6. a et b « "Minuscule : la vallée des fourmis perdues" : petites bêtes mais grosse machine », sur cinema.nouvelobs.com, (consulté le 27 janvier 2014)
  7. a b et c Cécile Mury, « Minuscule - La vallée des fourmis perdues », sur telerama.fr, (consulté le 30 janvier 2014)
  8. a et b Adrien Gombeaud, « Pas perdues pour tout le monde ! », sur lesechos.fr, (consulté le 30 janvier 2014)
  9. Critiques de presse du film sur Allociné. Page consultée le 20 septembre 2015.
  10. Nathalie Simon, « Minuscule, la vallée des fourmis perdues : un travail de précision », sur lefigaro.fr, (consulté le 30 janvier 2014)
  11. Franck Nouchi, « « Minuscule, la vallée des fourmis perdues » : un combat épique entre insectes », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  12. « Minuscule, de Thomas Szabo et Hélène Giraud », Paris Match, no 575038,‎
  13. Renaud Baronian, « Minuscule, un travail de fourmi », Le Parisien, no 244892,‎
  14. Lancement XXL pour Minuscule, la vallée de fourmis perdues, article de Fabien Lemercier sur Cineuropa le 29 janvier 2014. Page consultée le 3 février 2014.
  15. Démarrage majuscule pour Minuscule, article sur Allciné le 30 janvier 2014. Page consultée le 3 février 2014.
  16. Page « Box office » du film sur Allociné. Page consultée le 9 février 2014.
  17. http://www.unifrance.org/film/33981/minuscule-la-vallee-des-fourmis-perdues?logged=1433322297369
  18. « Minuscule – La Vallée des fourmis perdues (2013) », sur www.unifrance.org (consulté le 3 juin 2015)
  19. « Box office français dans le monde - Février 2015 » (consulté le 3 juin 2015)
  20. Liste des Césars du meilleur film d'animation sur Allociné. Page consultée le 21 février 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]