Le Sommet des dieux (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Le Sommet des dieux
Description de l'image La cima degli dei logo film.png.
Réalisation Patrick Imbert
Scénario Patrick Imbert
Jean-Charles Ostoréro
Magali Pouzol
Pays de production Drapeau de la France France
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
Genre Animation
Durée 90 minutes
Sortie 2021

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Sommet des dieux est un film d'animation franco-luxembourgeois[1] réalisé par Patrick Imbert, sorti en 2021.

C'est l'adaptation du manga Le Sommet des dieux de Jirō Taniguchi, d'après le roman de Baku Yumemakura. Le film reçoit le César du meilleur film d'animation lors des César 2022.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Au début des années 1980, Habu Jôji, orphelin sans attaches, a une passion obsessionnelle pour la haute montagne, et un don exceptionnel pour la grimpe. Il multiplie avec succès les défis dans les Alpes japonaises, mais, si les membres du club auquel il appartient admirent ses exploits, il n'est pas aimé, son caractère est trop entier. Lorsqu'un accident entraîne la mort de son jeune compagnon de cordée, Kishi, il est soupçonné de l'avoir laissé mourir. Il disparaît.

Des années plus tard Fukamachi Makoto, reporter pour un magazine de montagne, qui accompagnait une expédition japonaise dans l'Himalaya, prolonge son séjour à Katmandou. Un soir, un inconnu lui propose d'acheter un appareil photo qui ressemble fort à celui que portait l'alpiniste anglais George Mallory, disparu en juin 1924 sur la crête nord de l'Everest. Il n'y croit pas et ne veut pas l'acheter, mais ensuite il assiste par hasard à une querelle entre celui qui voulait lui vendre l'appareil et un homme en qui il croit reconnaître Habu. Entre Japon et Népal, il commence alors une véritable enquête quasi policière pour reconstituer — sous forme de nombreux flash-back — le parcours d'Habu et finalement le retrouve quelque part au pied de l'Everest...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sous la direction de Céline Ronté[5],[6]

Sortie[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4,3/5[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Film Fund Luxembourg, « Le Luxembourg de retour au Festival de Cannes avec 3 coproductions en sélection officielle », sur filmfund.lu, (consulté le )
  2. « SCRIPTOCLAP - Le Sommet des Dieux », sur SCRIPTOCLAP (consulté le )
  3. Melusine Productions
  4. « Fiche du film », sur Festival-cannes
  5. « Le Sommet des Dieux : l’ambitieux projet de l’animation française est l’un des meilleurs films de la rentrée », sur Numerama (consulté le )
  6. « Fiche du film », sur RS-Doublage (consulté le )
  7. « Le Sommet des dieux », sur Allociné (consulté le ).
  8. Césars 2022, suivez en direct la cérémonie, article sur Le Monde le 25 février 2022. Page consultée le 25 février 2022.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Xavier Kawa-Topor, « Le Sommet des dieux : sur les traces de Mallory et de Taniguchi », dans Blink Blank no3 printemps-été 2021, pp.108-111.
  • Thomas Vennin, Autour du Sommet des dieux, éditions Paulsen, 2021, 192 pages.