Michael Kretschmer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michael Kretschmer
Illustration.
Michael Kretschmer en .
Fonctions
Ministre-président de Saxe
En fonction depuis le
(10 mois et 30 jours)
Gouvernement Kretschmer
Législature 6e
Coalition CDU-SPD
Prédécesseur Stanislaw Tillich
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Görlitz (RDA)
Nationalité allemande
Parti politique CDU
Diplômé de TU Dresden
Profession ingénieur

Michael Kretschmer
Ministres-présidents de la Saxe

Michael Kretschmer, né le à Görlitz, est un homme politique allemand membre de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU).

Militant de la CDU dès 14 ans, il est élu en conseiller municipal de sa ville natale et devient en trésorier de la Junge Union de Saxe pour six ans.

Il est élu en député fédéral au Bundestag au scrutin de circonscription et achève en parallèle une formation d'ingénieur. Il est désigné secrétaire général de la CDU de Saxe en , puis vice-président du groupe CDU/CSU au Bundestag quatre ans après. Il est battu aux élections fédérales de par le candidat de l'AfD.

Après avoir été choisi comme le successeur de Stanislaw Tillich, au pouvoir depuis , Michael Kretschmer est investi le ministre-président de Saxe et prend la tête d'une « grande coalition ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il adhère en à la Junge Union (JU), l'organisation de jeunesse de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU). Deux ans après, il passe avec succès son certificat général de l'enseignement secondaire à Görlitz et entame une formation d'ingénieur en électronique.

Ascension[modifier | modifier le code]

Il entre en au comité directeur régional de la JU de Saxe, avant d'être élu membre du conseil municipal de Görlitz et vice-président de la CDU de la ville. Nommé l'année suivante trésorier régional de la JU, il achève en parallèle sa formation professionnelle.

Il s'inscrit en à la haute école de technologie et d'économie de l'université technique de Dresde et suit alors un cursus de génie de l'entreprise. Il quitte son mandat municipal en , ses fonctions à la CDU de Görlitz l'année qui suit, et son poste de trésorier régional des jeunes du parti en . Il achève ses études avec un diplôme d'ingénieur un an plus tard.

Député au Bundestag[modifier | modifier le code]

Aux élections législatives fédérales du , il est élu avec 40,6 % des voix député fédéral de Saxe au Bundestag dans la 157e circonscription « Löbau-Zittau – Görlitz – Niesky ». Ayant quitté en le comité directeur de la JU du Land, il intègre celui du parti l'année d'après. Il est désigné le secrétaire général de la CDU de Saxe par Georg Milbradt, à 29 ans.

Lors des élections anticipées du , il est réélu avec 38,5 %. En , Stanislaw Tillich le confirme comme secrétaire général régional du parti. Gagnant un troisième mandat au cours du scrutin du dans la 158e circonscription « Görlitz » avec 42,4 % des suffrages, il est choisi pour être vice-président du groupe CDU/CSU au Bundestag. Il est maintenu dans ses fonctions après avoir été réélu aux élections du avec 49,6 % des voix dans la 157e circonscription « Görlitz ».

Candidat à un cinquième mandat parlementaire lors des élections législatives fédérales du , il est battu d'un point par le candidat de l'AfD Tino Chrupalla, qui l'emporte avec 32,4 % des voix.

Ministre-président de Saxe[modifier | modifier le code]

Stanislaw Tillich, à la tête du Land depuis , annonce le sa démission pour le mois de et indique qu'il sera remplacé par Kretschmer. S'il affirme se retirer pour laisser la place à la nouvelle génération, son départ est lié à la déconvenue enregistrée par l'Union chrétienne-démocrate aux élections législatives fédérales : en étant devancée de 0,1 point par l'AfD, elle avait perdu pour la première fois depuis la place de premier parti dans le Land[1].

Le , Michael Krestchmer est investi ministre-président de Saxe à 42 ans par le Landtag, par 69 voix favorables. Il forme alors un cabinet de dix ministres et confirme la « grande coalition » entre la CDU et le SPD[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Stanislaw Tillich tritt zurück », Frankfurter Allgemeine Zeitung,‎ (lire en ligne).
  2. (de) « Kretschmer ist neuer sächsischer Ministerpräsident », Frankfurter Allgemeine Zeitung,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]