Manuela Schwesig

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manuela Schwesig
Manuela Schwesig, en 2017.
Manuela Schwesig, en 2017.
Fonctions
Ministre-présidente de
Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
En fonction depuis le
(1 mois et 18 jours)
Gouvernement Schwesig
Législature 7e
Coalition SPD-CDU
Prédécesseur Erwin Sellering
Ministre fédérale allemande de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse

(3 ans, 5 mois et 16 jours)
Chancelier Angela Merkel
Gouvernement Merkel III
Prédécesseur Kristina Schröder
Successeur Katarina Barley
Ministre du Travail, de l'Égalité et des Affaires sociales de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale

(2 ans, 1 mois et 22 jours)
Ministre-président Erwin Sellering
Gouvernement Sellering II
Prédécesseur Jürgen Seidel (Travail)
Elle-même (Social)
Successeur Birgit Hesse
Ministre des Affaires sociales et de la Santé

(3 ans et 19 jours)
Ministre-président Erwin Sellering
Gouvernement Sellering I
Prédécesseur Erwin Sellering
Successeur Elle-même
Biographie
Date de naissance (43 ans)
Lieu de naissance Francfort-sur-l'Oder (RDA)
Nationalité allemande
Parti politique SPD
Profession fonctionnaire

Manuela Schwesig Manuela Schwesig
Ministre-présidents
du Mecklembourg-Poméranie-Occidentale

Ministres fédéraux de la Famille d'Allemagne

Manuela Schwesig, née le à Francfort-sur-l'Oder, est une femme politique allemande, membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD).

Née en Allemagne de l'Est, elle étudie les finances publiques et débute sa vie professionnelle au début des années 1990 dans le Brandebourg. Elle est mutée dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale en , où elle rejoint le ministère des Finances.

En , elle adhère au SPD. Elle entreprend alors un parcours politique qui la conduit cinq ans plus tard au gouvernement du Land, comme ministre des Affaires sociales. Elle fait partie en de l'équipe de campagne de Frank-Walter Steinmeier, candidat social-démocrate à la chancellerie fédérale.

À la suite de la formation d'une « grande coalition fédérale » en , elle est nommée ministre fédérale allemande de la Famille. Elle démissionne en et se trouve investie ministre-présidente de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale le mois suivant.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

En , elle passe avec succès son baccalauréat à Seelow. Elle entreprend alors des études à la faculté des finances de Königs Wusterhausen, tout en intégrant le service des impôts de Francfort-sur-l'Oder.

Diplômée en , elle est mutée en au service des impôts de Schwerin.

Elle est embauchée en au ministère des Finances du Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, où devient conseillère sur les questions de promotion et d'organisation de l'administration fiscale régionale.

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Elle adhère au SPD en .

Elle se fait élire un an plus tard au du conseil municipal de Schwerin. Elle est alors désignée vice-présidente du groupe social-démocrate, qui compte 11 élus sur 47. Elle en prend la présidence en .

Une rapide ascension[modifier | modifier le code]

Le , Manuela Schwesig est nommée à 34 ans ministre des Affaires sociales et de la Santé dans le premier cabinet de grande coalition du nouveau ministre-président social-démocrate de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale Erwin Sellering. Ce dernier était d'ailleurs le précédent titulaire de son ministère.

À ce poste, elle s'est montrée favorable à la proposition de la ministre fédérale de la Famille chrétienne-démocrate Ursula von der Leyen, de bloquer les sites Internet diffusant de la pédopornographie.

Percée fédérale[modifier | modifier le code]

Elle est choisie le comme porte-parole pour les affaires sociales et la famille dans l'équipe de campagne (en allemand : Kompetenzteam) de Frank-Walter Steinmeier, candidat du SPD à la chancellerie fédérale aux élections législatives fédérales du suivant.

À la suite de la large défaite du parti, elle est nommée vice-présidente fédérale du parti le , sous la présidence de Sigmar Gabriel, au cours du 34e congrès fédéral, réuni à Dresde.

Aux élections législatives régionales du , elle présente sa candidature à un siège au Landtag dans la 8e circonscription, déjà détenue par le SPD. Remportant 46,2 % des suffrages exprimés, elle est élue députée régionale avec 16 points d'avance sur le candidat de la CDU.

Elle est désignée le ministre du Travail, de l'Égalité et des Affaires sociales dans le deuxième cabinet de grande coalition de Sellering. Le suivant, elle est réélue vice-présidente fédérale du SPD.

Ministre fédérale[modifier | modifier le code]

Lors de la campagne pour les élections fédérales du 22 septembre 2013, elle appartient de nouveau à l'équipe du candidat à la chancellerie, cette fois-ci Peer Steinbrück. Nommée le , elle est porte-parole pour les femmes, la famille, la reconstruction de l'ex-RDA, la démographie et l'inclusion.

À la suite de ce scrutin, les résultats obligent à la formation d'une nouvelle grande coalition, sous la direction de la chancelière fédérale chrétienne-démocrate sortante Angela Merkel, assistée du président du Parti social-démocrate Sigmar Gabriel. Le , Manuela Scheswig devient à 39 ans ministre fédérale de la Famille, des Personnes âgées, des Femmes et de la Jeunesse dans le troisième cabinet fédéral de grande coalition de Merkel. Elle abandonne alors toutes ses fonctions dans le Mecklembourg.

Ministre-présidente de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale[modifier | modifier le code]

La successeure d'Erwin Sellering[modifier | modifier le code]

Le ministre-président et président du SPD régional de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale Erwin Sellering annonce le qu'il est atteint d'un cancer lymphatique et qu'il compte renonce en conséquence à l'ensemble de ses fonctions. Schwesig est aussitôt présentée comme sa successeur naturelle[1]. Le président fédéral du parti Martin Schulz annonce d'ailleurs qu'elle sera remplacée au gouvernement fédéral par Katarina Barley, secrétaire générale fédérale du SPD[2].

Elle est officiellement proposée à la succession de Sellering à l'unanimité des organes dirigeants du SPD du Land lors d'une réunion le à Güstrow. Un congrès extraordinaire est convoqué pour le tandis que son investiture par le Landtag est programmée le [3]. Son arrivée au pouvoir est alors soutenue par l'Union chrétienne-démocrate, partenaire de coalition des sociaux-démocrates[4]. Barley la remplace deux jours plus tard au cabinet fédéral[5].

Elle est élue présidente du Parti social-démocrate de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale le suivant par 91 % des voix au cours du congrès extraordinaire de Linstow[6].

Investiture et gouvernement[modifier | modifier le code]

Article connexe : Cabinet Schwesig.

Le , Manuela Schwesig est investie à 43 ans par le Landtag ministre-présidente de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale par 40 voix pour[7]. Elle forme alors son cabinet de grande coalition qui compte huit ministres dont quatre femmes. C'est la première fois depuis Horst Seehofer en qu'un membre du gouvernement fédéral prend la direction de l'exécutif d'un Land.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Schwesig will auf Ministerpräsident Sellering folgen », Norddeutscher Rundfunk, le
  2. (de) « Katarina Barley wird neue Familienministerin », Der Tagesspiegel, le
  3. (de) « Manuela Schwesig wird nominiert - und tritt zurück », Schweriner Volkszeitung, le
  4. (de) « Sellering-Nachfolge: SPD nominiert Schwesig », Norddeutscher Rundfunk, le
  5. (de) « Passt schon », Tagesschau, le
  6. (de) «  : Schwesig ist neue SPD-Chefin in MV », Norddeutscher Rundfunk, le
  7. (de) « Manuela Schwesig ist Ministerpräsidentin », Norddeutscher Rundfunk, le

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]