Michaële

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michaële
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Jacqueline MisrahiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jacqueline MisrahiVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
MichaëleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Chanteuse, artiste d'enregistrement, parolièreVoir et modifier les données sur Wikidata

Michaële (née Jacqueline Misrahi à Alexandrie en 1937 et morte le [1]) est une parolière française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les grands orchestres égyptiens interprètent ses premières œuvres, elle enregistre quelques chansons, part pour Beyrouth, puis arrive en France.

Elle enregistre quelques 45 tours et un album chez CBS :

  • Comment existe-t-il des guerres
  • Ballade pour Joachim

Michaële fait ses premières armes sur scène en première partie de plusieurs grandes vedettes (Enrico Macias, Gilbert Bécaud, Richard Anthony et Serge Lama) mais, souffrant du trac, elle décide d’écrire des chansons pour les autres.

Elle rencontre Paul & Lana Sebastian et crée sa propre société d'édition, Boona Music[2]. Arlette Tabart se joindra par la suite à cette nouvelle société dont le siège social se trouve dans les bureaux de Claude Carrère. Au fil des années, d’autres auteurs la rejoindront : Jeff Barnel, Gilbert Sinoué et Gabriel Yared.

Chansons[modifier | modifier le code]

Elle a notamment écrit pour :

Tout au plus (1971)
Les Choses de l'amour (1972)
Paroles... Paroles... (1973), duo avec Alain Delon
Julien... (1973)
Gigi l'amoroso (1974)
Gigi in Paradisco (1980)
Ne lui dis pas (1975)
Je suis toutes les femmes (1980)
Lucas (1983)
Mandolino
Belle (1972)
Un jour sans toi (1972)
De juillet jusqu'en septembre (1972)
Et surtout ne m'oublie pas (1973)
Mama (1970)
Soleil d’amour
Inoubliablement (1972)
J’ai le mal de toi
Tous les enfants ont besoin d’amour (1972)
C'est toi qui gagne
Oh ! Mon amour 1973)
La clef qui n’ouvre pas ta porte (de Paul et Lana Sebastian)
Michaële remplace le refrain de La clef qui n’ouvre pas ta porte par Laisse les gondoles à Venise (1973)
Le couple (1974)
Tu es le soleil (1974)
Non chéri (1974)
Ne fais pas tanguer le bateau (1974)
Laisse-toi rêver (1975)
Aucune montagne, aucune rivière (1975)
Femme que j'aime (1982)
Tu m’appartiens
Je viens dîner ce soir (de Paul et Lana Sebastian, 1973)
Emmène-moi avec toi (1973)
Je t’appartiens (1976)
Tank you my lord (1976)
Angel, la fille que je préfère (1981)
Une nuit ne suffit pas (1988)
L’amour s’en va, l’amour revient (1988)
L'Italienne (1989)
Qui de nous deux (1990)
Chiquita (1997)
Aimons-nous vivants (avec Pierre Delanoé) (1989)
Totalement fou d’elle (1982)
T'es jamais tout seul

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]