Maurice Tourneux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Tourneux
MauriceTourneux.png

Maurice Tourneux dans sa bibliothèque.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Société d'histoire contemporaine (d)
Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Maurice Tourneux, né le à Paris où il est mort le [1], est un archiviste, historien de l'art et de la littérature, et bibliographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Louis-le-Grand, il entre en 1866 au service des archives de la PLM.

En avril 1872, il publie un premier article dans L'Amateur d'autographes : « Une collection d’ex libris ». C'est le début d'une riche collaboration et d'une longue amitié avec Étienne Charavay.

Léon Barracand en témoigne notamment dans Souvenirs d'un homme de lettres : « Chez Charavay défilèrent encore Frédéric Masson, Maurice Tourneux qui préparait sa volumineuse correspondance de Diderot, Grimm, etc[2]. »

Il publiera aussi chez les libraires Charavay Les Tableaux historiques de la révolution et leurs transformations, étude iconographique et bibliographique[3] in-8°, en 1888.

Il était lié à Philippe Burty, spécialiste de Delacroix.

Son œuvre ensuite est abondante. Elle figure au catalogue général de la Bibliothèque nationale de France. Devenu le gendre de Gustave Vapereau, il a publié avec lui sous le pseudonyme collectif « G.-M. Valtour ».

Président de la Société de l'histoire de Paris et de l'Île-de-France.

Publications[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Paul Lacombe, « Maurice Tourneux (12 juillet 1849 - 13 janvier 1917) », Bulletin du bibliophile, H. Leclerc, Paris 1918.
  • Henri de Maistre Bibliographie des travaux de M. Maurice Tourneux, in-4°, Paris, R. Paquet, 1910.
  • Nathalie Manceau, Touneux, Maurice, Dictionnaire critique des historiens de l’art, 19 octobre 2012, en ligne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Lacombe, « Maurice Tourneux (12 juillet 1849 - 13 janvier 1917) », Bulletin du bibliophile, H. Leclerc, Paris, 1918.
  2. Souvenirs d'un homme de lettres de Léon Barracand
  3. Extrait de la Révolution française du 14 août 1888 (note BNF).

Liens externes[modifier | modifier le code]