Léon Barracand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Léon Barracand, né le à Romans-sur-Isère (Drôme) et mort le à Saint-Donat-sur-l'Herbasse (Drôme) [1], est un écrivain français du XIXe siècle. Il publia deux poèmes dans la seconde série du Parnasse contemporain, sous le pseudonyme de Léon Grandet qu'il utilisa à ses débuts. Il fut maire de Romans-sur-Isère de 1874 à 1876 et secrétaire de la Société des Gens de Lettres à partir de 1897.

Sur les autres projets Wikimedia :

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Donaniel, poème, publié sous le pseudonyme de Léon Grandet, Achille Faure, 1866.
  • Yolande, roman, publié sous le pseudonyme de Léon Grandet, Paris, Librairie Internationale, 1867.
  • Gul, poème, publié sous le pseudonyme de Léon Grandet, Lemerre, 1869.
  • Jeannette, poème, sous le pseudonyme de Léon Grandet, Lemerre, 1872.
  • L'enragé, poème, publié sous le pseudonyme de Léon Grandet, Paris, Lemerre, 1873.
  • Théâtre : Morgana, La comtesse de Châteaubriand, Chalais, Tristan, Paris, Lemerre, 1878.
  • Ode à Lamartine, poème, Paris, Lemerre, 1881.
  • Romans dauphinois, nouvelles, avec 8 vignettes de Tofani, Paris, Charavay, 1882.
  • Un village au XIIe siècle et au XIXe siècles. Récit comparatif des mœurs du Moyen Âge et des mœurs modernes, Charavay, Mantoux & Martin, Librairie d'Éducation de la Jeunesse, s. d. ; Boivin & Cie, 1882.
  • Lamartine et la muse, Paris, Lemerre, 1883.
  • Le Bonheur au village, éditions Charavay, Mantoux et Cie., 1883. Texte sur gallica : [1]
  • Hilaire Gervais, histoire d'un enfant, in-8, Charavay, Paris, 1884.
  • Servienne, histoire d'une servante, ill. de Kauffmann, Paris, Charavay, 1885.
  • Vivette, in-8, Charavay, Paris, 1886.
  • Les hésitations de Madame Planard, roman, Paris, Plon-Nourrit, 1886.
  • Le manuscrit du sous-lieutenant, nouvelles, Paris, Plon-Nourrit, 1887.
  • La cousine, roman, Paris, Havard, 1888.
  • Un monstre, roman, Paris, Havard, 1888.
  • Vicomtesse, roman, Paris, Havard, 1890.
  • Trahisons, roman passionnel, Paris, Havard, 1891. Texte sur Gallica
  • Dormilhouze-la-jeune, roman, Paris, Maison de la bonne presse, 1892.
  • La belle Madame Lenain, roman, Paris, Lemerre, 1893.
  • Mariage mystique, roman, Paris, Lemerre, 1894.
  • L'adoration, nouvelles, Paris, Lemerre, 1895.
  • Un barbare, roman, Paris, Lemerre, 1896.
  • Un grand amour, roman, Paris, Lemerre, 1898.
  • Roberte, roman, Paris, Armand Colin, 1899.
  • La Rançon de la gloire, roman, Paris, Maison de la bonne presse, 1899.
  • La Peau d'ours, roman, ill. de Mlle Chalus, éditions Boivin et Cie, 1901.
  • L'Invasion, -, histoire, 100 illustrations de Paul Leroy en noir in et hors texte, index, Paris, Lemerre, 1901.
  • La plus aimée, roman, Paris, Lemerre, 1903.
  • Épée brisée, roman, Paris, Plon-Nourrit, 1904.
  • Amour oblige, roman, Paris, Plon-Nourrit, 1905.
  • Le cheval blanc, roman, Paris, Plon-Nourrit, 1907.
  • Le Vieux Dauphiné, histoire, collection des écrivains régionaux, Les pays de France, Nouvelle librairie nationale, 1910.
Mémoires
Contributions à des revues
  • La revue Dauphiné Vivarais, Valence, de 1877 à 1885.
  • L'ordre et la liberté, Valence, 1879.
  • La revue bleue, Paris, de 1883 à 1907.
  • Le gratin, Paris, de 1886 à 1898.
  • Le mois, Paris, en 1889.
  • L'illustration, Paris, en 1890.
  • La revue des 2 mondes, Paris, de 1891 à 1937.
  • La revue du Dauphiné Illustré, Grenoble, en 1893.
  • La revue hebdomadaire, Paris, de 1894 à 1905.
  • Le moniteur universel, Paris, de 1894 à 1901.
  • La quinzaine, Paris, en 1895.
  • La revue pour les jeunes filles, Paris, en 1898.
  • Le régiment, Paris, en 1898.
  • Le pilote de la Somme, en 1899.
  • La roumaine, Paris, en 1899.
  • Le correspondant, Paris, de 1900 à 1904.
  • La revue universelle, Paris, en 1901.
  • L'almanach du bonhomme Jacquemart, Romans-sur-Isère, de 1905 à 1908.
  • Le Jacquemart, Romans-sur-Isère, en 1905.
  • Le monde illustré, Paris, en 1906.
  • Le sémaphore de Marseille, Marseille, en 1908.
  • La revue critique des idées et des livres, Paris, en 1910.
  • L'autorité, Paris, en 1910.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le Dictionnaire des Lettres françaises donne des dates erronées : -

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fernand Calmettes, Un Demi-siècle littéraire - Leconte de Lisle et ses amis, Librairie Plon, p. 219-224.
  • Stéphanie Durand-Barracand, "Léon Barracand, géographies d'un écrivain" thèse de 3e cycle, Paris IV-Sorbonne, 1997
  • Stéphanie Durand-Barracand, Léon Barracand (1840 - 1919), arlequin des lettres, Études drômoises, no 2, 1999, p. 40-41
  • Dictionnaire des Lettres françaises, Arthème Fayard, 1971.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Études drômoises [2]