Marie-Hélène Baconnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baconnet.
Ne doit pas être confondu avec Hélène Baconnet.
Marie-Hélène Baconnet
Marie - Hélène Baconnet.jpg
Marie-Hélène Baconnet en repérage
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
TournusVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Productrice, réalisatriceVoir et modifier les données sur Wikidata

Marie-Hélène Baconnet est une réalisatrice, productrice et écrivaine française née le à Tournus.

Biographie[modifier | modifier le code]

Marie-Hélène Baconnet naît le à Tournus[1].

En 1971, elle interprète Marinette Augier, personnage de Maigret et le Fantôme de Simenon dans l'épisode Maigret et le Fantôme de la série télévisée Les Enquêtes du commissaire Maigret[2].

De 1984 à 1999, elle crée, produit, et anime le magazine hebdomadaire « Fréquence Buissonnière » sur France Culture[3]. Ce magazine sur l’environnement et la nature lui permet de lancer avec les associations de protection de la nature des opérations de mobilisation du public : Le Printemps des hirondelles (France Culture, du 12 mars au 10 avril 1988, en collaboration avec le journal La Hulotte[4]), Sauvegarde des batraciens[5], Le Temps des bleuets[6], Opération grue cendrée, Coup de blaireau, etc.

En même temps, elle collabore à diverses chaînes de télévision et de radio, en tant que journalise et productrice (FR3, RFO, La Cinqetc.).

En 1991 elle crée avec Pierre Croissiaux la société de production Ecomédia, spécialisée dans la production de films documentaires sur les animaux, l’environnement et la nature[7],[8]. En France, elle a produit et réalisé une trentaine de documentaires pour France 5[9], Canal+[10], France 2, France 3, Ushuaïa TV, et Planète. Ils sont diffusés sur la plupart des autres chaînes françaises possédant des cases nature, découverte ou animaux.

En 2006, elle lance le collectif « RENARD » (Réalisateurs naturalistes animaliers refusant de disparaître) pour sauver le documentaire animalier en voie de disparition à la télévision[11] et obtient en 2009 la création d’une nouvelle case nature-animaux le dimanche après-midi sur France 2[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Réalisation[modifier | modifier le code]

  • 1992 Le voyage du lynx, musique de Jean-Yves Bosseur - 26’
  • 1995 Banc d'Arguin, le rendez-vous des oiseaux - 26’
  • 1996 Gamba, la plage des éléphants - 26’
  • 1997 Rangiroa, le lagon des raies mantas - 26’
  • 1997 Dzanga-Sangha, une clairière en foret vierge - 26’
  • 1998 La Gounda, rivière des lions - 26’
  • 2000 La danse des baleines - 52’
  • 2001 Les animaux casse-pieds - 2 × 52’
    • film 1 : La vie secrète de Tifoune la fouine
    • film 2 : Le roman de Goupil le renard
  • 2002 Sandra et le requin inconnu - 52’
  • 2004 Le viking noir, le grand cormoran, avec Philippe Garguil - 52’
  • 2004 Le silence des gorilles - 52 ’
  • 2006 L'Europe à tire d'ailes 85’ et 2 × 52’
  • 2007 Les cavaliers de la steppe hongroise - 52’
  • 2008 La dernière girafe - 52’
  • 2010 Le renard polaire après l’Eden - 52’
  • 2011 Le renne après l'Eden et Le crocodile du Nil après l’Eden - 2 × 52’
  • 2012 La tortue après l'Eden - 52’
  • 2013 Le hérisson après l'Eden - 52’
  • 2015 Le lémurien après l'Eden - 52’
  • 2015 L'ours polaire après l'Eden - 52’
  • 2016 L'éléphant de forêt après l'Eden - 52’
  • 2017 Le lion après l'Eden - 52’
  • 2018 La loutre après l'Eden - 52’
  • 2019 Le dromadaire après l'éden - 52'

Production[modifier | modifier le code]

  • 2016 Le vin en ébullition de Philippe Prieto et Samuel Toutain - 52’

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Marie-Hélène Baconnet et Pierre Croissiaux, La France buissonnière, Guide Arthaud, 1991 disponible sur Gallica
  • Fabien Fernandez, Laponie voyage polaire, préface de Marie-Hélène Baconnet, coll. « Au fil des images », éditions Nomades, 2011

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Distinctions officielles[modifier | modifier le code]

  • Officier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur[13]
  • Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Prix et nominations[modifier | modifier le code]

  • 1975 - Prix Italia 1975 pour L'Italien de la rue des Cloys de Fabrice Pinte, diffusé sur France-Culture (nommée avec Brigitte Bouvier, Édouard Campras, Yann Paranthoen)[14]
  • 1988 - Mention spéciale du jury du Prix Italia Écologie pour Fréquence Buissonnière[15].
  • 1993 - Prix Coup de cœur du jeune public au Festival international du film scientifique de Palaiseau pour Le voyage du lynx
  • 1994 - Prix du meilleur film nature/environnement au Festival international du film ornithologique de Ménigoute[16].
  • 1995 - Mention spéciale au International Wildlife Film Festival (en) de Missoula.
  • 1996 - Mention spéciale du jury au Festival international du film maritime, d'exploration et d'environnement de Toulon pour Banc d’Arguin, le rendez-vous des oiseaux.
  • 1997 - Prix du meilleur film Nature au Festival international du film d’environnement de Paris pour Banc d’Arguin, le rendez-vous des oiseaux[17] ; Prix du meilleur film Nature au Festival international du film d’environnement de Paris
  • 1998 - Prix du meilleur film nature au festival de Banska-Bystrica (Slovaquie) ; Prix spécial du jury du Festival international du film maritime et d’exploration de Toulon pour Dzanga-Sangha, une clairière en foret vierge.
  • 1999 - Prix du jeune public du Var au Festival international du film maritime et d’exploration de Toulon pour La Gounda, rivière des lions.
  • 2000 - Ancre d’argent au Festival international du film maritime et d’exploration de Toulon - Prix du public au Festival mondial de l’image sous-marine d’Antibes pour La danse des baleines[18].
  • 2002 - Prix du jury au Festival du film animalier et de l'environnement de Rabat (Maroc) pour La vie secrète de Tifoune la fouine[19] - Prix du jury au Festival du film animalier de Rabat (Maroc) - Prix de la Commission océanographique inter-gouvernementale de l’UNESCO au Festival mondial de l’image sous-marine d'Antibes pour Sandra et le requin inconnu ; Prix de l’Environnement au Festival de l’oiseau de la Baie de Somme.
  • 2004 - Meilleur film scientifique de l'année 2004 (co-lauréat)[20]
  • 2008 - Prix du film animalier au Festival du film maritime, d’exploration et d’environnement de Toulon, Prix du moyen métrage au festival du film nature de Mûrs-Erigné pour La dernière girafe.
  • 2017 - Prix du meilleur documentaire sur le développement durable, Most Festival internacional de Cinema del Vi i el Cava (Espagne) en novembre 2017 pour Le vin en ébullition de Philippe Prieto et Samuel Toutain[21].

Autres responsabilités[modifier | modifier le code]

Administratrice[22], Secrétaire générale adjointe de la Société nationale de protection de la nature[23].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérald Hibon, « BACONNET Marie-Hélène », sur Faune Sauvage (consulté le 6 mai 2017)
  2. http://php88.free.fr/bdff/image_film.php?ID=2160
  3. Cynthia Fleury, L'exigence de la réconciliation : Biodiversité et société, Fayard, 2012 lire sur Google Livres
  4. Le Courrier de la Nature, n° 108, 1987, p. 48
  5. Armelle Cressard, « France-Culture se mobilise pour la sauvegarde des batraciens », Le Monde, 8 mars 1995
  6. « Inspecteur de bleuets... », Le Monde, 21 mai 1989
  7. http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_annuaire_liste/4684
  8. BFM Business
  9. Bilan de la société nationale de programme France 5. Année 2006
  10. Catherine Humblot, « Des petites bêtes qui montent... », Le Monde, 26 mai 1996
  11. « Animal, on est mal ! », La Lettre de la Société civile des auteurs multimédia, n° 32, juin 2008 [lire en ligne]
  12. Article sur le site de L'Humanité
  13. « Légion d’honneur : deux Saône-et-Loiriens dans la promotion de Pâques », Le Journal de Saône-et-Loire,‎ (lire en ligne, consulté le 6 mai 2017)
  14. Marcelle Michel, « Le Prix Italia 1975 couronne un travail collectif », Le Monde, 6 octobre 1975
  15. La Lettre du hérisson, n° 95, 1988, p. 16
  16. Administrator, « Les films du 18ème Festival », sur www.menigoute-festival.org (consulté le 6 mai 2017)
  17. http://www7.inra.fr/dpenv/brevec29.htm
  18. Palmarès 2000
  19. http://www.fifale.com/_4ed.html
  20. http://www.mif-sciences.net/francais/album-trophy-2004.html
  21. https://www.naciodigital.cat/noticia/141211/cultura/vi/passio/cinema/unio/esclata/amb/most
  22. http://www.snpn.com/wp-content/uploads/2015/07/SNPN-PV-AG-2015.pdf
  23. La Terre et la Vie, vol. 64, n° 3-4, 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]