Marcel Perrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Perrier
Biographie
Naissance (84 ans)
Arêches-Beaufort (France)
Ordination sacerdotale
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par
Mgr Claude Feidt
Dernier titre ou fonction Évêque émérite de Pamiers
Évêque auxiliaire de Chambéry
Évêque de Pamiers

Blason
« Christ, notre paix »
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Marcel Germain Perrier, né le à Ladray, commune d'Arêches-Beaufort dans le département de la Savoie, est un évêque catholique français, évêque émérite de Pamiers depuis 2008.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Né le dans une famille d'agriculteurs, il a été élevé dans une famille nombreuse avant de faire ses études de philosophie et de théologie au Grand séminaire de Chambéry.

Principaux ministères[modifier | modifier le code]

Il a été ordonné prêtre le pour le diocèse de la Tarentaise (fusionné en 1966 avec l'archidiocèse de Chambéry). Après avoir été pendant 8 ans prêtre à Chambéry comme vicaire et aumônier de lycée, il devient curé de Cevins, Notre-Dame de Briançon et des paroisses environnantes de 1965 à 1975.

À partir de 1975, il prend des responsabilités diocésaines, comme vicaire général de 1975 à 1980 puis de 1984 à 1987, tout en gardant un ministère en paroisse.

Nommé évêque auxiliaire de Chambéry le 15 avril 1988, il a été consacré le 17 juillet de la même année. Le 16 mai 2000, il est nommé évêque de Pamiers, charge qu'il assume jusqu'au , date à laquelle il se retire pour raison d'âge.

Le , il devient aumônier national à temps partiel du mouvement « Voir Ensemble » pour un mandat de trois ans renouvelable[1].

Au sein de la Conférence des évêques de France, il est préside le Comité de l'Action catholique générale et des associations professionnelles.

Prises de position[modifier | modifier le code]

Élection présidentielle de 2002[modifier | modifier le code]

En 2002, avant le deuxième tour de l’élection présidentielle française, pour lequel le candidat du Front national, M. Jean-Marie Le Pen avait réussi à se qualifier, Mgr Perrier avait appelé à voter dans un communiqué par lequel on comprend aisément qu'il demandait à faire barrage au parti d'extrême droite[2].

Présence au monde économique[modifier | modifier le code]

Dans son diocèse de Pamiers, il est très présent dans la société civile : « Je ne peux pas imaginer un Dieu qui ne s'intéresse pas à l'économique, au social »[3].

Devise épiscopale[modifier | modifier le code]

« Christ, notre paix »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Perrier, Marcel, Paroles et Paraboles, Éditions de l'Edelweiss, 2002, 288p. - (ISBN 2-907984-16-0). Cet ouvrage réuni les trois recueils de poèmes précédemment publié séparément entre 1984 et 1994.
  • "Guerres et religions" p. 137–139, in Les Terres d'Ariège au temps des guerres de religions 1550 - 1630, ouvrage collectif, 2007, 144p. - (ISBN 978-2-9529670-0-6).

Monseigneur Marcel Perrier, savoyard de naissance est membre de la Société des Auteurs savoyards[4]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Chansons au fil des jours..., paroles de Marcel Perrier, musiques de Françoise Raynal et Noël Colombier, Air libre éditions, 25 titres.
  • Liberté, spectacle musical commémoratif de la Première Guerre Mondiale (2014 - 2018), 21 poèmes de Marcel Perrier mis en musique par Fabrice Perrier.
  • Reviens Jésus, Reviens Seigneur, chant pour le Jubilé de La Miséricorde (2015 - 2016), poème de Marcel Perrier, musique de Fabrice Perrier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]