Cevins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cevins
Cevins
Vue de Cevins depuis Notre-Dame-des-Neiges
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Albertville
Canton Albertville-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération Arlysère
Maire
Mandat
Philippe Branche
2014-2020
Code postal 73730
Code commune 73063
Démographie
Gentilé Cevinois
Population
municipale
726 hab. (2015 en augmentation de 6,92 % par rapport à 2010)
Densité 22 hab./km2
Population
aire urbaine
43 225 hab.
Géographie
Coordonnées 45° 35′ 32″ nord, 6° 27′ 25″ est
Altitude Min. 375 m
Max. 2 680 m
Superficie 32,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de la Savoie
City locator 14.svg
Cevins

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
Cevins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cevins

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cevins
Liens
Site web cevins.fr

Cevins est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Occupation de l'espace[modifier | modifier le code]

Surface Agricole Utilisée de la commune (RA 2000) : 43 ha.

Superficie pastorale (Enquête pastorale 1996) : 798,8 ha.

Forêt (Inventaire Communal 1998) : 2 500 ha.

Surface de la commune (SIG) : 3 253,08 ha.

(Source : Union européenne – SOeS, Corine Land Cover, 2006)

Tissu urbain discontinu : 1,9 %

Systèmes culturaux et parcellaires complexes : 1,69 %

Surfaces essentiellement agricoles, interrompues par des espaces naturels importants : 1,46 %

Forêts de feuillus : 15,96 %

Forêts de conifères : 20,63 %

Forêts mélangées : 7,66 %

Pelouses et pâturages naturels : 12,88 %

Landes et broussailles : 0,19 %

Roches nues : 20,64 %

Végétation clairsemée : 16,98 %

(Source : Observatoire des Territoires de la Savoie)

Zonages Agricoles[modifier | modifier le code]

Type de zone Interlocuteur Nom de la zone Superficie
vin des Allobroges DDT / INAO Vin de pays d Allobrogie 3 253,07 ha
AOC toutes confondues (fromages, eaux de vie, noix et vins DDT / INAO AOC Beaufort avec commune concernée en totalité 3 253,07 ha
Indemnité de Handicap Naturel DDT - service politique agricole et dévlpt rural Montagne2 3 253,07 ha
Unité Pastorale
Zone d'alpage, d'après l'enquête pastorale de 1996.
DDT - service environnement eau forêts
  • Benetan-Chapes-Ravoire-Dard (480,54 ha)
  • Charvet (7,75 ha)
  • Cornaches (26,44 ha)
  • Retord - Plan du Jeu (190,03 ha)
  • Secheron (50,38 ha)
  • Ville - Bourgeois - Villard (43,66 ha)
798,8 ha
Petite région agricole DDT - service politique agricole et dévlpt rural Tarentaise 3 253,07 ha
Source : Observatoire des Territoires de la Savoie

Toponymie[modifier | modifier le code]

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit La Rôtse, selon la graphie de Conflans[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune de Cevins appartient :

- à l'arrondissement d'Albertville ;

- au Albertville-1 ;

- au Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) de Arlysère ;

- au territoire d'Albertville Ugine ;

- à l'Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) : CC de la Région d Alberville ;

- aux intercommunalités :

Cte de Com. de la Region d'Albertville (Communauté de communes (CC),

S. Departemental Energie Savoie (Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU),

SI des Vernays (Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU),

SI Gestion Materiel Forestier ONF La Bathie (Syndicat intercommunal à vocation unique (SIVU),

SI ramassage scolaire du secteur d'Albertville (Syndicat mixte fermé (L.5711.1),

SIMX l'Arlysere (Syndicat mixte ouvert (L.5721.1).

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1959 juin 1995 Marcel Rochaix PCF Conseiller général du canton d'Albertville-Sud (1973-1985)
juin 1995 mars 2008 Denis Perroux Apparenté Divers Gauche Vice-président de la Co.RAl
mars 2008 décembre 2011 Annie Pivier PCF puis FG  
janvier 2012 mars 2014 Karim Amellal   Enseignant
mars 2014 en cours
(au avril 2014)
Philippe Branche    

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 726 habitants[Note 1], en augmentation de 6,92 % par rapport à 2010 (Savoie : +3,19 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
607684668741840817600564558
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
610595574579799582590576581
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
558547530535539577551569591
1982 1990 1999 2005 2010 2015 - - -
565651687657679726---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Taux annuel de variation de la population municipale de 1999 à 2008 : -0,24 % par comparaison avec la CC de la Région d Alberville : 0,83 %

Taux annuel de variation de la population municipale de 1990 à 1999 : 0,55 % par comparaison avec la CC de la Région d Alberville : 0,11 %

Densité de population (en 2008) : 20 habitants/km2. Cevins n'appartient ni à une unité urbaine, ni à une aire urbaine.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

  • Découverte gourmande : Cevins, saveurs et vins : Parcours du coteau de Cevins pour la découverte de son vignoble, dégustation de ses vins et repas autour des produits locaux.

Médias[modifier | modifier le code]

La télévision locale TV8 Mont-Blanc diffuse des émissions sur les pays de Savoie.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments et lieux touristiques[modifier | modifier le code]

Monuments Laïques[modifier | modifier le code]

  • la maison forte de Cevins, sur la colline du Calvaire, ruines d'une maison forte. Elle est citée en 1447 et en 1542, puis disparait des mémoires ; le comté de Cevins subsistant.
  • le château de Chagnay, ruiné en 1794.

Monuments religieux[modifier | modifier le code]

Église Saint-Nicolas.
Chapelle Notre-Dame-des-Neiges.

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Carte géographique montrant les limites de l'appellation beaufort dans le département de la Savoie. La zone délimitée est colorée en rose foncé sur fond clair. Les principaux villages sont situés et au nord, la délimitation déborde un peu dur le département de la Haute-Savoie. (val d'Arly)
Carte AOC beaufort.

Le territoire de la commune connait une gastronomie de terroir traditionnelle. On y produit de nombreux fromages parmi lesquels on peut citer le beaufort. En effet, la commune se situe au sein d'une aire d'appellation (AOP) qui l'autorise à produire ce fromage. On y produit également du vin. Le vignoble de Savoie est presque exclusivement implanté sur des sols caillouteux, cependant quelques parcelles sont plantées sur des sols schisteux, comme à Cevins ; ce genre de sols a la particularité d'emmagasiner plus facilement la chaleur du jour et de la rendre à la plante durant la nuit et donne aussi des vins avec une richesse en minéralité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 16
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  6. « Église de Cevins », notice no PA00118221, base Mérimée, ministère français de la Culture