Corentin Ermenault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ermenault.
Corentin Ermenault
2019 UEC Track Elite European Championships 042.jpg
Corentin Ermenault (2019)
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (23 ans)
AmiensVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
Rouleur-Pistard
Équipes amateurs
2012AC Amiènoise
2013VC Amateur Saint-Quentin Junior
2014CC Nogent-sur-Oise Junior
2015-2016CC Nogent-sur-Oise
Équipes professionnelles
Principales victoires

Corentin Ermenault, né le , est un coureur cycliste français. Il pratique le cyclisme sur route et sur piste. Il est notamment double champion d'Europe de poursuite individuelle (2016 et 2019) et de poursuite par équipes (en 2016 et 2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Corentin Ermenault est le fils de Philippe Ermenault, ancien pistard champion olympique de poursuite par équipes en 1996 et champion du monde de poursuite à deux reprises notamment[1]. Il pratique le football de 4 à 14 ans au sein du club du RC Salouel[2]. Par la suite il se tourne vers le cyclisme et se spécialise dans les épreuves sur piste et les contre-la-montre sur route.

2013 - 2014 : années juniors[modifier | modifier le code]

En 2013, il obtient ses premières sélections avec l'équipe de France juniors. Pour cette première année dans la catégorie, il se classe notamment quatrième du championnat d'Europe du contre-la-montre et septième du championnat du monde du contre-la-montre. Sur piste, il remporte son premier titre international et devient championnat d'Europe de l'américaine juniors avec Jordan Levasseur. Lors de ces championnats d'Europe juniors, il ajoute à sa collection l'argent avec Valentin Madouas, Jordan Levasseur et Clément Barbeau en poursuite par équipes et le bronze en poursuite individuelle.

En 2014, après avoir décroché la médaille d'argent au championnat d'Europe du contre-la-montre juniors derrière l'Allemand Lennard Kämna, il devient champion d'Europe de course aux points juniors et champion de France du contre-la-montre juniors[3]. En fin de saison, il termine quatorzième des mondiaux du contre-la-montre juniors et se montre très déçu de sa performance[4].

2015 - 2016 : carrière chez les amateurs[modifier | modifier le code]

Il rejoint l'équipe élite du CC Nogent-sur-Oise en 2015. Pour sa première saison à ce niveau, il obtient ses meilleurs résultats sur piste en obtenant la médaille de bronze du championnat d'Europe de poursuite espoirs, ainsi que deux podiums aux championnats de France.

En 2016, avec l'équipe de France sur route espoirs, il se classe successivement troisième du Tour des Flandres espoirs et sixième du ZLM Tour, deux épreuves de la Coupe des Nations espoirs. Il est victime en mai d'une fracture de coude[5]. Il revient à la compétition durant l'été et remporte le titre de champion d'Europe de poursuite par équipes espoirs, associé à Thomas Denis, Florian Maitre et Benjamin Thomas. Le quatuor bat à cette occasion le record de France de poursuite par équipes en réalisant un temps de min 56 s 277[6]. En août et septembre, les bons résultats s’enchaînent. Il est deuxième du contre-la-montre et de la course en ligne du championnat de France espoirs, puis quatrième du championnat d'Europe du contre-la-montre espoirs. Au cours de l'automne, il prend part aux championnats d'Europe de cyclisme sur piste qui ont lieu du 19 au sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines[7]. Il décroche à cette occasion le titre de champion d'Europe de poursuite par équipes[8] et celui de champion d'Europe de poursuite individuelle à l'issue d'un duel avec le champion du monde italien Filippo Ganna. Quelques semaines plus tard il prend part à la première manche de la coupe du monde de cyclisme sur piste 2016-2017 et se classe deuxième de la poursuite par équipes puis cinquième de la course à l'américaine avec Morgan Kneisky.

2017 - 2019 : carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

2017 : les débuts avec le Team Wiggins[modifier | modifier le code]

En novembre 2016, Corentin Ermenault signe son premier contrat avec l'équipe britannique Wiggins. Bradley Wiggins salue le recrutement du jeune Français qu'il considère comme un « grand talent »[9].

Pour ses débuts sous ses nouvelles couleurs, il confirme son talent dans les épreuves contre-la-montre et glane des médailles de bronze dans la catégorie espoirs lors des championnats de France, d'Europe et du monde de la spécialité.

Membre de la sélection des Hauts-de-France présente aux championnats de France de cyclisme sur piste 2017, il décroche une médaille d'argent en poursuite par équipes (avec Romain Bacon, Dany Maffeïs, Rémi Huens et Florian Deriaux) et devient champion de France de poursuite individuelle pour la première fois de sa carrière[10]. Le même mois, il s'engage avec la nouvelle équipe continentale professionnelle Vital Concept créée par Jérôme Pineau[11].

2018 - 2019 : Vital Concept-B&B Hotels[modifier | modifier le code]

En juin 2018, il se classe onzième du championnat de France du contre-la-montre[12]. En août, Corentin Ermenault participe aux championnats de France de cyclisme sur piste disputés à Hyères. Il y gagne les titres de champion de France de poursuite par équipes (avec Adrien Garel, Marc Fournier et Jérémy Lecroq)[13], de l'américaine et de poursuite individuelle devant Sylvain Chavanel[14]. Au cours de ces championnats, il se classe aussi second de la course scratch[15] et troisième de l'omnium[16].

En juillet 2019, Corentin Ermenault participe à la seconde manche de la coupe de France Fenioux piste organisée au Mans et gagne les trois courses dans lesquelles il est engagé. Il s'impose en effet lors de l'omnium, de la course aux points et de l'américaine (avec Adrien Garel)[17]. Il est également sélectionné pour représenter la France aux championnats d'Europe de cyclisme sur route[18]. Il s'adjuge à cette occasion la cinquième place du relais mixte[19] et la vingtième du contre-la-montre individuel[20]. Engagé aux championnats de France de cyclisme sur piste quelques jours plus tard, il obtient trois médailles d'argent grâce à la poursuite par équipes (avec Florian Deriaux, Dany Maffeïs, Louis Brulé et Baptiste Gourguechon)[21], la course aux points et l'américaine (avec Adrien Garel). Il devient aussi champion de France du scratch pour la première fois de sa carrière après avoir devancé de peu Morgan Kneisky sur la ligne d'arrivée[22]. Il décroche également son troisième titre consécutif en poursuite individuelle[23], en battant en qualification le record de France de la distance détenu depuis 1996 par Francis Moreau (4 min 15 s 616 contre 4 min 16 s 274)[24]. En octobre, il annonce mettre un terme à sa carrière sur route pour se consacrer à la piste. Le 19 octobre, il devient pour la deuxième fois champion d'Europe de poursuite, en ayant battu une nouvelle fois le record de France en qualifications, avec un temps de 4 min 10 s 314.

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Par année[modifier | modifier le code]

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2016 2017
UCI Europe Tour 427e[25] 967e[26]

Palmarès sur piste[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Championnats du monde juniors[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine
Glasgow 2013 9e 8e 13e
Séoul 2014 6e 11e 5e

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

  • 2016-2017
    • 2e de la poursuite par équipes à Glasgow

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

Édition / Épreuve Poursuite individuelle Poursuite par équipes Course aux points Américaine
Anadia 2013 (juniors) Médaille de bronze, Europe Bronze Médaille d'argent, Europe Argent Médaille d'or, Europe Or (avec Jordan Levasseur)
Anadia 2014 (juniors) Médaille d'argent, Europe Argent Médaille d'or, Europe Or
Athènes 2015 (espoirs) Médaille de bronze, Europe Bronze
Montichiari 2016 (espoirs) Médaille d'or, Europe Or (avec Denis, Thomas et Maitre)
Saint-Quentin-en-Yvelines 2016 Médaille d'or, Europe Or Médaille d'or, Europe Or (avec Denis, Chavanel, Thomas et Maitre)
Berlin 2017 Médaille d'or, Europe Or (avec Denis, Pijourlet, Thomas et Maitre)
Glasgow 2018 7e 8e
Apeldoorn 2019 Médaille d'or, Europe Or 6e

Championnats de France[modifier | modifier le code]

Rayane Bouhanni (2e), Corentin Ermenault (1er) et Jérémy Defaye (3e) lors des championnats de France de cyclisme sur route 2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Corentin Ermenault, digne de son père Philippe », sur promotion-sport-picardie.com, (consulté le 31 août 2014)
  2. La Grande Interview : Corentin Ermenault
  3. « Saint-Omer (62) : le Picard Corentin Ermenault champion de France contre-la-montre », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 31 août 2014)
  4. Mondial : « Petit choc » pour les rouleurs français
  5. Cyclisme : Corentin Ermenault stoppé provisoirement
  6. Dominique Turgis, « Poursuite par équipes : Titre et record pour les Espoirs », sur directvelo.com, (consulté le 14 juillet 2016)
  7. Isabelle Hervé, « Cyclisme : les championnats d'Europe sur piste débutent demain à Saint-Quentin-en-Yvelines », sur lechorepublicain.fr, (consulté le 20 octobre 2016)
  8. « Piste : L'équipe de France remporte l'or en poursuite aux Championnats d'Europe de Saint-Quentin-en-Yvelines », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 21 octobre 2016)
  9. (en) Team WIGGINS adds French pursuiter Ermenault to 2017 roster
  10. Quentin Ballue, « Piste - Le bilan des Championnats de France 2017 à Hyères », sur cyclismactu.net, (consulté le 22 août 2017)
  11. Alexandre Mignot, « Vital Concept, l’équipe de Jérôme Pineau, annonce 15 coureurs », sur cyclingpro, (consulté le 18 août 2017)
  12. « Contre-la-montre: Ermenault onzième, Bacon en argent », sur courrier-picard.fr, (consulté le 29 juin 2018)
  13. Dominique Turgis, « Quatre colocs Champions de France », sur directvelo.com, (consulté le 16 août 2018)
  14. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J7 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 18 août 2018)
  15. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J6 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 17 août 2018)
  16. Frédéric gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J8 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 19 août 2018)
  17. Frédéric Gachet, « Coupe de France Fenioux Piste #2 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 30 juillet 2019)
  18. Corentin Parbaud, « Championnats d'Europe : la France avec Démare en leader », sur lequipe.fr, (consulté le 1er aout 2019)
  19. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - Relais mixte : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  20. Nicolas Mabyle, « Championnat d'Europe - CLM Elites Hommes : Classement », sur directvelo.com, (consulté le 9 aout 2019)
  21. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J5 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 15 aout 2019)
  22. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J6 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 16 aout 2019)
  23. Frédéric Gachet, « Piste - Championnat de France - Elite et Avenir - J7 : Classements », sur directvelo.com, (consulté le 17 aout 2019)
  24. Corentin Ermenault bat un record vieux de 23 ans
  25. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  26. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 29 octobre 2017)
  27. « Résultats et classement final - Poursuite hommes », sur tissottiming.com (consulté le 26 avril 2017)
  28. « Résultats et classement final - Poursuite par équipes hommes », sur tissottiming.com (consulté le 26 avril 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :